Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Corecodes, pour booster le développement économique et social de la Corse

La conférence régionale de coordination du développement économique et social (Corecodes) trace son sillon sous l'impulsion de Jean Zuccarelli, président de l'Adec et de tous ses partenaires l'Etat, toutes les chambres consulaires de Corse, la Capa, la Cab  et divers organismes associés Cadec, pôle emploi, Oseo, Femu qui, les offices de la CTC etc.

Mardi entre deux séances de travail tenues au Palais des gouverneurs de Bastia, Jean Zuccarelli entouré de François Gabrielli, président de la chambre de métiers de la Corse-du-Sud et Paul Trojani, président de la CCI  territoriale de Bastia et de la Haute-Corse, il a rappelé le sens de la nouvelle démarche initiée par la Corecodes.
Une démarche qui prône l'union de tous pour recenser et faire face aux attentes qui remontent du terrain.
Mais dans le même temps il importe de rien laisser passer des opportunités et des orientations qui la concernent : le Padduc, les crédits européens du feder, l'émergence de projets importants tel le schéma directeur d'aménagement numérique.
La corecodes pourra également s'adosser à l'observatoire économique régional  qui permettra de connaître les prix pratiqués en Corse ainsi que les revenus.
"La Corecodes sera en fait une instance de pilotage nécessaire pour donner à la Corse toutes ses chances de pouvoir relever les défis qui l'attendent : créer des emplois, donner de la valeur ajoutée à sa compétitivité dans des divers domaines".
Jean Zuccarelli a aussi rappelé que certaines réflexions stratégiques  n'alllaient pas tarder à être mises en œuvre comme, par exemple, la rerprise et la transmission des entreprises et un pack des entrepreneurs dédiés aux porteurs de projet.

Les transports ont aussi leur place au sein de la conférence ainsi que l'a rappelé Paul Trojani qui a regretté que le Padduc n'ait pas retenu le projet de port de commerce de la Carbonite.

"Mais le dossier avance" a souligné Paul Trojani auquel Jean Zuccarelli a affirmé que "le projet aboutirait rapidement".
François Gabrielli pour la chambre de métiers de la Corse-du-Sud a dit combien la chambre était occupée a assurer la formation, les emplois et les salaires de ses ressortissants. " Dans cette période de turbulences économiques il faut donner à nos entreprises les moyens de se protéger."
La Corsecodes peut en être un. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0