Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Cancérologie : Un partenariat entre l'hôpital de Castelluccio et l'Institut Paoli-Calmette

L’Institut Paoli Calmette Marseille et le centre hospitalier de Castelluccio, représentés par Patrice Viens, directeur général de l’IPC, et Gilbet Chodorge, directeur du CHD de Castelluccio, ont signé récemment à un partenariat visant à garantir un service de santé de qualité et de proximité en cancérologie, aux patients vivant en Corse-du-Sud.

Répondant aux recommandations du Plan Cancer 2009/2013, et à  celles de l’ARS de Corse, sur l’autorisation d’exercer l’activité de soins du traitement du cancer (chimiothérapie et radiothérapie), par l’hôpital de Castelluccio, la coopération des deux structures engage ces dernières dans trois domaines clefs.

Tout d’abord le partage de temps médicaux, assorti de protocole de traitement mutualisés et de réunions de concertation pluridisciplinaires communes.

En second lieu, l’IPC (Institut Paoli Calmette)  apportera son soutien au CHD de Castelluccio afin de permettre la continuité des activités de radiothérapie et de chimiothérapie pour les patients vivant en Corse du Sud. Enfin l’accessibilité aux programmes de recherche menés par  l’IPC, aux innovations thérapeutiques et aux traitements de recours des patients pris en charge à Ajaccio, sera facilitée.
Deux médecins er des consultations hebdomadaires 

Dans le cadre du partage des temps médicaux, deux médecins de Marseille, spécialistes en oncologie et en hémato-oncologie, assureront des consultations hebdomadaires (4 jours au total), à l’hôpital de Castelluccio. Les consultations, les prescriptions et la prise en charge des patients par ces deux médecins seront complétées par des protocoles de soins harmonisés par les deux structures et des réunions de concertation pluridisciplinaires communes.

Ces dernières seront un élément clef de la qualité et de la sécurité des soins pour les patients traités, et elles permettront d’échanger sur les meilleures stratégies thérapeutiques. Un outil informatique commun sera mis en place dans les prochains jours.

Rapprochement des deux parcs de matériel

Dans le cadre de la radiothérapie, le partenariat a pour objectif d’assurer la continuité et la qualité des prises en charges sur le département. Le CHD de Castelluccio bénéficiera d’une mesure dérogatoire, au sens du code de la santé publique, en s’adossant à l’IPC, garantissant ainsi une prise en charge de qualité tout en évitant un déplacement sur le continent.

Cette activité majeure en cancérologie impliquera le rapprochement des deux parcs de matériel, de façon à faciliter la continuité des traitements, la formation des personnels, l’élaboration des protocoles, de permettre des audits croisés réguliers, l’ouverture à la curiethérapie et à la tumorothèque de l’IPC aux patients du CHD, pour le stockage et l’analyse des échantillons tumoraux.

Un troisième axe, celui de la recherche, facilitera l’inclusion des patients traités en Corse-du-Sud dans des essais de phase précoce à l’IPC, ou leur intégration à des programmes de recherche cliniques depuis l’hôpital Ajaccien.

Le service d’oncologie médicale, d’hématologie et de radiothérapie de l’hôpital départemental de Castelluccio, s’adresse aux patients atteints de tumeurs malignes hématologiques ou solides, ou de pathologies nécessitant une autogreffe ou une allogreffe de moelle osseuse.

Ces unités sont complétées par une unité de soin intra-hospitalière, l’Alivu, un service d’hospitalisation temps complet et un hôpital de jour.

En quelques chiffres, l’activité réalisée en 2011 est de 3 000 consultations, plus de 11 000 séances et l’accueil de 1 000 patients.
                                                                                                                        Marilyne SANTI
-------------- 

L’Institut Paoli-Calmette, établissement certifié par la HAS, sans recommandation ni réserve, rassemble 1 300 chercheurs et personnels médicaux et non médicaux. Il a réalisé en 2011, 70 000 consultations, accueilli 24 549 patients dont 703 ont été inclus dans des essais de recherche biomédicale.

Il est à souligner que la prise en charge au sein de l’établissement s’effectue exclusivement sur la base des tarifs de la sécurité sociale et que les dépassements d’honoraires n’y sont pas pratiqués.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Donsimoni (samedi, 27 août 2016 11:38)

    C'est une grande chance que nous ayons un partenariat avec l'IPC de Marseille. Pour mon cas personnel je n'ai qu'à louer l'empathie l'écoute et l'échange avec mon Medecin de l'IPC . Merci à lui d'être là merci aussi à tous ceux qui travaillent avec lui . Que ce soit à Castelluccio ou à l'IPC de Marseille je ne peux que dire merci de l'accompagnement.