Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Haute-Corse : L’acte citoyen des sapeurs-pompiers à la retraite

Les pompiers réservistes de Haute Corse ont présenté, ce mercredi, leur dispositif de lutte contre les incendies. Depuis cinq ans, grâce à des véhicules prêtés notamment par la société Hertz et en collaboration avec le SDIS, Service départemental d’incendie et de secours, ils participent à la surveillance des zones à risque et encadrent, sur le terrain, les jeunes sapeurs-pompiers en formation.

L’association des sapeurs pompiers à la retraite existe depuis 2002. Mais, c’est depuis 2007, à l’initiative du directeur départemental du SDIS de Haute Corse, qu’elle s’implique, aux côtés des actifs, tant dans la surveillance du territoire que dans la formation des jeunes.

Ainsi une quinzaine de pompiers réservistes et une vingtaine d’élèves de l’Ecole des jeunes sapeurs-pompiers prennent sur leur temps libre et leurs vacances pour se mettre à la disponibilité du SDIS. Ils viennent ainsi compléter le dispositif de surveillance des massifs forestiers du département. « Le lien intergénérationnel existe entre les anciens sapeurs-pompiers qui ont quitté l’activité professionnelle, mais, malgré cela, donnent du temps, soit pour la formation des jeunes sapeurs-pompiers, soit sur des tâches importantes de sécurité civile », indique le colonel Baldassari, directeur du SDIS.

Des missions de surveillance

Les anciens mettent, donc, leur expérience au service des jeunes en participant à leur éducation sur le terrain et à leur émancipation professionnelle. Ils leur permettent de découvrir et d’appréhender le risque incendie lors des missions de surveillance des feux de forêt. Eclatées sur tout le département, les deux générations se regroupent autour de journées à thème. « Ce peut être la surveillance, mais aussi la sensibilisation du grand public sur les espaces remarquables comme les Agriates ou la forêt de Pinia. En fonction des risques et des cibles que l’on détermine avec les autorités préfectorales, ils peuvent aussi bien faire de la prévention, de la sensibilisation au risque feux de forêt que de la surveillance du territoire », précise le colonel Baldassari.

« Notre mission type est de cibler les zones à risque définies par le SDIS et le CODIS (Centre Opérationnel Départemental d'Incendie et de Secours). Nous nous positionnons, grâce aux véhicules qu’on nous alloue, sur les parties hautes du territoire et nous donnons des renseignements à longueur de journées », confirme Jean Chiappe, capitaine des sapeurs-pompiers à la retraite.

Un partenariat solidaire

Ces opérations sont rendues possibles grâce au partenariat étroit existant entre le SDIS et le groupe Filippi-Hertz qui met à disposition, durant tout l’été, trois véhicules. Ces moyens matériels permettent aux pompiers réservistes de sillonner et de surveiller les vallées, les forêts et tous les endroits à risque du département. « Ce complément de véhicules, mis à la disposition du SDIS, est essentiel dans le maillage de certains territoires », estime son directeur.

Du côté de Hertz, ce sponsoring est un moyen d’afficher son engagement insulaire. « La société Hertz et messieurs Filippi souhaitent s’investir pleinement dans la vie associative de l’île. Ensuite, existe un partenariat et des liens avec le Colonel Baldassari qui facilite les échanges et nous permet d’appuyer le SDIS et d’être présent tout au long de cette campagne de prévention », explique Karine Giamarchi, du groupe Hertz.

Cette initiative très citoyenne est un bel exemple de solidarité au moment où l’intensité de la pression incendiaire en appelle à la responsabilité de chacun.

                                                                                                                                             N. M.

Écrire commentaire

Commentaires : 0