Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Footbal : Les clubs corses unis dans la même démarche

Les quatre grands clubs corses unis dans la même démarche : cela ne s'était jamais vu. Bien sûr il ne sagit pour l'instant que d'appeler les supporters de l'ACA, du Sporting, du GFCA et du CAB à encourager leurs couleurs favorites en "ayant le plus grand respect pour l'adversaire", mais l'important était de se rencontrer et de partager le même souci d'échapper aux fourches caudines de la FFF et de la LFP qui ne sont jamais tendres dès lors qu'elles ont à composer avec des clubs corses.

C'est ce qu'en substance, ont dit mardi matin, à Corte Patrick Lugrezi et Olivier Miniconi (GFCA), Léon Luciani et Christian Leca (ACA), Antoine Emmanuelli et Ange Paolacci (CAB),  le Sporting, confronté à de gros soucis par ailleurs, qui s'était fait excuser par la voix de Patrick Lugrezi, s'associant pleinement à la démarche.
D'une manière générale les réprésentants des clubs ont admis que bien des fois les clubs avaient eu leur part de responsabilités dans les sanctions infligées, dès lors il importe de ne pas trop focaliser et de balayer devant sa porte." Mais s'il faut entamer une démarche commune dans ce sens, le CAB en sera" a souligné Antoine Emmanuelli.
" Il ne faut pas, bien sûr, tombé dans la paranoïa, même si aucune sanction ne nous a été épargnée et que parfois elles se sont situées bien au-dessus du quantum " a surenchéri Léon Luciani." Mais nous avons un incontestable travail à faire au niveau de l'accueil, des infrastructures et dans celui de l'éducation de nos supporters."

Oui à la ferveur et à la passion, en somme mais toujours avec le respect des adversaires et des officiels.
"Hors cette voie nous risquerions de le payer très cher un jour."
 Olivier Miniconi est conscient que sur ce plan les clubs doivent se "professionnaliser" mais au passage il ne manque pas de relever dans un procès-verbal de la LFP en date du 22 Juillet un paragraphe dédié au GFCA où il est demandé que les "représentants de la LFP et le nombre de délégués soit doublé à domicile et que certaines parties du stade - couloirs et vestiaires- doivent faire l'objet d'une surveillance particulière…"
Bref tout le monde est tombé d'accord sur la nécessité de respecter l'adversaire et les officiels.
Restait à savoir comment ses efforts allaient se concrétiser entre les clubs et si cette première initiative commune pouvait être suivie d'autres dans d'autres domaines.
La première, au-delà du message commun à faire passer auprès des supporters, pourrait concerner la formation - mutuelle - des stadiers parce que "nous n'avons pas droit à la faute."
Tout faire pour l'éviter, là voilà la tâche à laquelle devront s'atteler dirigeants bastiais et ajacciens - mais le cercle pourrait s'élargir aux autres clubs qui disputent les championnats nationaux de football. Une démarche constructive qu'il faudra mener pas à pas en évitant ainsi que l'a souligné Léon Luciani " di fà u passu più largu chè l’infurcatura…"
Le mot de la fin?
Il fut pour Patrick Lugrezi
" Sustene una squadra corsa ghje mentene a nostra cultura, le football corse étant une composantre de notre culture faite de passion et ferveur, respect et solidarité, d'Erabojolu a  Furiani, da Mezzavia a Timizzolu, bandera un ci n'hè che una."

Écrire commentaire

Commentaires : 0