Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Festa di i vignaghjioli di Balagna in Calvi

Pour la 3e année consécutive, le syndicat des vignerons de Balagne, les confréries Saint-Antoine Abbé et Saint Erasme et la ville de Calvi se sont associés pour fêter dans la citadelle de la célèbre station balnéaire  San Vincente.

Saint Vincent, patron des vignerons est habituellement fêté le 27 septembre. Mais, pour l’occasion, vignerons et organisateurs ont inventé de toute pièce cette manifestation pour créer une animation dans la citadelle tout en y associant le vin, le religieux et le patrimoine.

Dès 16h30, en l’Oratoire Saint-Antoine, Pierre Bertoni, prieur de la confrérie Saint-Antoine  ouvrait la série des mini-conférences en parlant des traditions et de leurs sens.

Madeleine Allegrini, conservateur, restaurateur d’œuvres d’art, poursuivait en faisant le bilan  des travaux de restauration de la statue de Saint-Vincent  et des reliquaires ainsi  que de l’autel de la chapelle du même nom.

Ces travaux s’inscrivent dans un programme de sauvegarde de notre patrimoine.

Invité de cette 3e édition, l’historien et écrivain italien Gianni Donati présentait  son ouvrage. La Corse au début du XVII ème siècle et Calvi en particulier occupent une large place dans ce roman policier historique de Gianni Donati et Piero Montali «  Fatimaddalena, La schiave della Cittadella »  , publié par les éditions De Ferrari »

A noter que ce roman est également traduit en français.

Alors que les confrères se préparaient pour la messe suivie de la procession, en la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, Elisabeth Pardon  donnait un petit concert d’orgue.

Calvi doit ce bel orgue baroque ( 1736-1811) à Giovanni Battista Ciurlo, issu d’une célèbre famille de facteurs d’orgues résidant à Gênes. Il a été commandé par acte notarié en date du 22 janvier 1714 sur le modèle de celui du couvent de Vico, réalisé quelques années auparavant.

Messe solennelle et procession

A 18h30, dans une cathédrale comble et en présence de M. Ange Santini, maire de Calvi, conseiller territorial et de M. Stéphane Donnot, sous-préfet de l’arrondissement ainsi que l’ensemble des vignerons de Balagne,  le père Jean-Yves Coeroli, curé de la paroisse présidait la messe solennelle rehaussée par la présence d’Elisabeth Pardon à l’orgue et des confrères de Saint-Antoine Abbé et Saint-Erasme .

A l’issue, précédée des confrères, les reliques portée par les vignerons et la statue de Saint-Vincent portées par les confrères partaient en procession à travers les ruelles de la citadelle. Des centaines et des centaines de fidèles suivaient.

Face à la  mer et à la montagne, l’archiprêtre Coaroli bénissait les vignes, avant le retour vers la cathédrale.

12 domaines répartis sur deux plaines

A 20 heures, sur la place d’armes, Camille Anaïs Raoust, présidente du syndicat des vignerons de Balagne prenait la parole pour remercier la foule d’être venue aussi nombreuse à cette manifestation. Elle adressait aussi des remerciements au colonel Benoît Desmeulles, chef de corps du 2e REP de Calvi pour avoir ouvert les portes de la caserne Sampiero et au maire de Calvi Ange Santini ainsi qu’à la population de la citadelle et les deux prieurs Pierre Bertoni et Antoine Gabrielli

La jeune présidente présentait ensuite le syndicat des vignerons de Balagne qu’elle a l’honneur de présider : «  Les AOC Corse-Balagne, c’est 12 domaines répartis sur deux plaines, celle de Calenzana et celle du Réginu.

La Balagne avec ses plaines et ses montagne confère à chaque domaine une situation géographique et une exposition singulière. C’est aussi 12 vignerons dont je tiens à le préciser 3 vignerones avec 280 hectares pour 8500 hectos, soit près de 10% des superficies et volumes totaux  de l’île.

Nous produisons à partir de cépages typiques et locaux tels que le ciacarellu ou nielluciu, pour les rouges et rosés et le vermentinu pour les blancs. Cette présentation vous a peut-être donné envie d’en savoir plus. Je vous laisse en savoir davantage dans la pratique en dégustant nos produits. Bonne dégustation ».

« Le vin c’est aussi les racines de l’homme »

M. Ange Santini prenait à son tour la parole . Il remerciait  les vignerons et les confrères d’avoir remis avec l’aide de la municipalité de Calvi cette fête à l’ordre du jour. Et poursuivait : «  Merci d’être venus aussi nombreux et nombreuses participer à cette festivité. Je forme des vœux pour nos amis vignerons que les prochaines vendanges soient excellentes. Mais, pour cela, il faudrait que Saint-Vincent exhausse un vœu, celui qu’il pleuve un peu sur cette terre de Balagne. Les cépages en ont bien besoin. Alors l’idéal ce serait qu’il pleuve de préférence la nuit, de manière à ce que dans la journée ça ne gêne personne. Alors, eh bien on va y penser très fort  et on va faire en sorte que ça se passe comme ça.

Et puis, naturellement il y a dans la foule un certain nombre de personnes qui  connaissent bien l’événement et puis d’autres dont c’est sans doute la première fois qu’elles se retrouvent sur cette terre de Corse à Calvi, au cœur de la citadelle, lieu historique de la ville et de la Corse. Vous allez dans quelques secondes déguster les vins de Balagne, du blanc au rouge en passant par le rosé et le gris. Tous ont une typicité particulière. Je suis sûr que vous allez apprécier. Cela fait partie de notre patrimoine, de notre culture. Le vin c’est aussi les racines des hommes puisque ça vient de la terre. Alors je forme aussi le vœu, que tout simplement, lorsque vous aurez dégusté ces bons vins de Balagne, donc quelque part de Corse, lorsque vous rentrerez chez vous, sur le continent ou même à l’étranger, au fond de vous-même vous emportiez un petit peu de cette  terre de Corse et que,  finalement en y pensant, vous soyez condamnés, tout simplement à retourner nous voir, à revenir en Corse. Et puis, je puis vous assurer qu’il n’y a pas plus douce pénitence. Merci et bonne soirée ».

La fête se poursuivait avec la dégustation des vins et des animations de rue par l’association  de quadrille MusicCal.

Enfin, à 22 heures, place au concert du Calvi Soul Band, groupe corse qui reprend et revisite les grands standarts du Rythm’n’blues et de la Soul Music.

                                 Texte et diaporama Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires : 0