Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Sartene : Le meurtrier présumé du docteur Claude Peretti placé sous mandat de dépôt

Le meutrier présumé du docteur Claude Peretti, perpétré le 2 Décembre 2010, au moment où il quittait son cabinet, a été interpellé et placé sous mandat de dépôt à Ajaccio. En fuite depuis, Antoine Dinelli est tombé mardi soir dans les mailles du filet que lui ont tendu les hommes du service régional de la police judiciaire.

Présenté au Parquet  dans le courant de la matinée de mercredi, il a été mis en examen pour "homicide volontaire" et écroué presque aussitôt à la maison d'arrêt d'Ajaccio.
Le meurtrier présumé du docteur Claude Peretti était recherché depuis près de deux ans et malgré le mandat d'amener qui avait été lancé à son encontre les enquêteurs n'avaient pas réussir à le localiser.
Le médecin, qui rentrait de vacances, avait été retrouvé mort au volant de sa voiture, touché à la tempe par des coups de feu tirés presque à bout touchant. Cet assassinat qui intervenait après une période sanglante au cours de laquelle le "milieu" local s'était entretué avait contribué à alourdir un peu plus une atmosphère pour le mois pesante à Sartene.
Mais bien vité, la piste du différend privé a été privilégiée.
Et l'enquête, à partir de traces d'ADN retrouvées sur le véhicule du praticien, s'est rapidement orientée vers un habitant de la commune de Serra-di-Ferro. 
Mais Antoine Dinelli sur lequel pesait de lourds soupçons est demeuré longtemps introuvable.
Mardi soir, il est tombé dans les mailles du filet que lui ont tendu les enquêteurs de la police judiciaire.
Présenté à un juge d'instruction, il est désormais mis en examen pour "homicide volontaire".
Son audition permettra peut-être d'en savoir un peu plus sur les mobiles qui ont précédé son acte et sur les circonstances de l'assassinat du docteur Claude Peretti

Il rentrait du Continent…

Claude Peretti venait tout juste de rentrer d’une cure sur le continent. Le jeudi 2 Décembre 2010, alors qu’il garait son véhicule près de son cabinet, des coups de feu ont éclaté. Ce sont des passants qui ont prévenus les pompiers, mais en arrivant sur les lieux ces derniers n’ont pu que constater le décès. 

A Sartène qui connaîssait depuis plusieurs mois une lourde série de règlements de comptes, l’heure était à la consternation. Qui pouvait bien en vouloir à cet homme de 62 ans, très apprécié dans la région ? Originaire du village d’Olmeto, Claude Peretti avait exercé pendant près de vingt ans à Propriano. 

Peu après les faits, derrière les grandes bâches dressées par les techniciens de la gendarmerie, certains évoquaient déjà une altercation qui se serait déroulée il y a quelques semaines au cabinet du médecin avec l’un de ses patients ou d’autres histoires… 

Mais aucun témoin n’a semble-t-il assisté au meurtre, qui s’est déroulé en plein centre-ville. En fin d’après-midi, les gendarmes ont procédé à l’audition de quelques personnes, « des témoins auditifs », qui se trouvaient à proximité des lieux du crime. Dans la foulée, des perquisitions ont été menées au cabinet et au domicile du docteur Peretti. .
C'était le dixième commis dans la région de Sartene en l'esapce de deux ans…

Écrire commentaire

Commentaires : 0