Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L’incendie de Féliceto qui a déjà ravagé près de 80 hectares progresse toujours

C’est le premier incendie de grande ampleur de l’été. Attisé par un vent violent soufflant en rafales à plus de 100 km/h, un incendie  très virulent s’est propagé ce dimanche en début de soirée, sur la commune de Féliceto en Balagne.

A 22h30, les flammes qui avaient déjà ravagé près de 80 hectares poursuivaient leur progression sur une ligne de front de plusieurs centaines de mètres.

Il était 20 heures, lorsque l’alerte a été donnée. Un véhicule léger et un porteur d’eau de 3500 litres du comité communal d’intervention feux forêts intervenaient rapidement, avant l’arrivée d’importants moyens.

Le feu est parti du lieu-dit « Mulinacciu », près du Moulkin Renucci, commune de Féliceto. Poussé par un vent violent de Sud-Ouest, le feu progressait très rapidement en direction de la crête de « Capu di i ladri », avant de menacer une oliveraie et de basculer en direction du barrage de Codole et de traverser les communes de Nessa et de Speloncato.

Le PC Opérationnel installé à Féliceto était dirigé par le commandant Patrick Botey. Tous les moyens du groupement intervention de la Balagne étaient mobilisés, tout comme la section de la sécurité civile de Brignoles.

Les moyens aériens étaient demandés en renfort.

3 Canadair et 2 Tracker étaient rapidement sur zone. Et, dans des conditions extrêmement difficiles, les pilotes effectuaient de nombreux largages « millimétrés ».

Le colonel Charles Baldassari, directeur du SDIS de Haute-Corse était sur place alors que l’avion d’investigation et de reconnaissance (Beech) du CASC, avec à son bord des officiers dont le Colonel Bardo, qui étaient là pour assurer la coordination des moyens aériens engagés survolait la zone.

Malheureusement, vers 21 heures, alors que la nuit s’apprêtait à tomber, les pompiers du ciel regagnaient leur base.

Au sol, dans une zone très boisée, c’est un autre combat qui s’engageait pour les soldats du feu.
Un secteur de triste mémoire 

« Cela faisait près de 20 ans que nous n’avions plus eu d’incendie dans cette zone plusieurs fois visées par le passé et de triste mémoire. C’est en effet dans ce même secteur qu’un jeune pompier volontaire, Serge Martinelli a trouvé la mort il y a 18 ans. C’est un nouveau désastre que nous sommes en train de vivre » commente amer un habitant de Féliceto.

M. Gérard Francisci, maire de Féliceto étaient sur place, près des pompiers pour mesurer l’étendue de cet incendie.

M. Frédéric Guglielmi, secrétaire général de la sous-préfecture de Calvi se rendait également sur les lieux.

A 22h45, alors que le vent soufflait toujours aussi fort, les flammes progressaient sur un front de plusieurs centaines de mètres.

Deux points sensibles sur l’avant gauche et sur l’arrière droit du front inquiétaient les pompiers qui attendaient avec impatience une accalmie du vent annoncée pour le milieu de la nuit.

                                                                                                             Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires : 0