Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Corse-du-Sud : Attention aux dangers de l'été

(Photo Marilyne Santi)
(Photo Marilyne Santi)

Frédérique Camilleri, directrice de cabinet du préfet de Corse, présentait jeudi sur la plage du Trottel à Ajaccio, le dispositif de prévention des principaux risques liés à la période estivale. Une représentante de l’ARS était également présente pour informer la population sur les risques liés aux baignades, à la canicule et aux défenestrations accidentelles, fréquentes en cette période.

Le ministère de la santé, en collaboration avec tous les organismes de santé et de la protection sociale, nationaux et locaux, a  élaboré un dispositif d’action à mettre en place par les pouvoir publics, afin de prévenir et réduire les conséquences sanitaires d’une canicule. 

Les personnes âgées, les handicapés, les enfants en bas âges, les sans abris, les travailleurs, les sportifs, pourront bénéficier d’un dispositif d’aide éventuel, mise à jour et applicable dès les premières grosses chaleurs.

Le plan national canicule peut être activé sur tout ou une partie du département, en fonction des informations transmises par l’Institut de Veille Sanitaire.

Des outils d’information et de prévention sont disponibles durant l’été au numéro vert 0 800 06 66 66 mis en place par le ministère de la santé. Mais les principales recommandations restent les mêmes chaque années : limiter les conséquences de fortes chaleur dans les appartements (volets, stores, eau fraiche à disposition..), ventilateurs, climatiseurs, bien identifier les lieux climatisés proches de l’endroit où l’on se situe (grandes surface, cinémas…).

Pour les personnes âgées, fragiles où isolées, une surveillance particulière est demandée aux familles et au voisinage en cas de fortes chaleurs.

Les risques de noyades en mer, en piscine ou en rivière restent le problème majeur durant l’été. Repérer les zones de baignades surveillées où l’intervention des équipes de secours est plus rapide, respecter les drapeaux de baignades, consultez les bulletins météo. Signaler à vos proches tout problème physique.

Ne jamais s’éloigner des enfants, les munir de brassards aux normes NF.

En cas d’activité nautique, respecter les zones autorisées, ne jamais partir seul, et s’équiper des matériels de sécurité recommandés (gilets de sauvetage, bouées…)

Pour les baignades en piscine, la loi exige que l’accès soit équipé de barrières, ou couverte pour empêcher l’accès au bassin. Les alarmes sonores sont aussi un bon moyen de prévention en cas de chute. Avoir toujours un téléphone à proximié permettra d’appeler plus rapidement les secours.

De tout façon, quelque soit le point d’eau, même de petite taille, il faut avoir conscience que celui reste potentiellement dangereux, notamment pour les enfants.

Fenêtre ouverte = danger !

Fenêtre ouverte = danger ! Telle se résume la campagne de prévention nationale de défenestration. Les enfants en sont les premières victimes et elle constitue un réel problème de santé publque. Chaque année, plus de 250 enfants de moins de 10 ans sont victimes de chutes à grande hauteur. 10% des chutes seraient mortelles, et 40% laisseraient des séquelles permanentes.

Les gestes préventifs restent simples, refermer systématiquement les fenêtres si un enfant est présent dans la pièce, enlever tout objet sur lequel l’enfant pourrait grimper.

Pour les adultes aussi le problème se pose : travaux de nettoyage, amélioration de l’habitat peuvent engendrer ce risque de défenestration.

Un rappel a été, également, fait par la directrice de cabinet sur l’interdiction par arrêté préfectoral de l’emploi du feu sur l’ensemble du département depuis le 30 juin et jusqu’au 30 septembre. Feux de camp, barbecue ne restent possible qu’à moins de 5 m d’une habitation dotée de l’eau courante, sous peine d’amendes allant jusqu’à 100 000€ et d’engager sa responsabilité civile.

                                                                                                                         Marilyne SANTI

Écrire commentaire

Commentaires : 0