Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le Sport s'expose au musée de la Corse

La collectivité territoriale de Corse ne pouvait pas trouver de meilleurs commissaires de l'exposition "Les Sports en Corse, miroir d'une société, Sports in Corsica spechju d'una suciètà" que Didier Rey, maître de conférences, HDR, UMR LISA, et Ludovic Martel, maître de conférences, UMR LISA, à l'Università Di Corsica. Les deux hommes, c'est incontestable, aiment ce sport que la Corse met en scène depuis vendredi en fin d'après-midi au musée d'anthropologie de Corte.

Une mise en scène concoctée par Philippe Dangles et sur la qualité de laquelle Paul Giacobbi, président du conseil exécutif, ne pouvait pas, à l'heure des allocutions, manquer de saluer.
Une mise en scène qui, séquence après séquence, nous permet d'appréhender l'avènement du sport dans l'Île avec ses pionniers - de 1860 à 1950 - celles des premiers clubs et des premières compétitions, les infrastructures. Puis son évolution avec l'ouverture aux compétitions nationales avec, dans leur sillage, conflits - ça existe toujours aujourd'hui -  et désillusions.
L'expo nous permet ainsi de survoler toute cette période des balbutiements des sports sur l'île jusqu'à leur explosion aujourd'hui où même si le football reste sport-roi mille et une autres disciplines ont réussi à se faire une belle place au niveau national.
Une belle histoire qu'il reste à présent à pérenniser peut-etre à partir de la décentralisation et les nouvelles compétences territoriales qui, issues des différents statuts particuliers de la Corse depuis 1982, pourraient permettre d’apporter des réponses positives et d’avoir une vision à long terme des enjeux. De nouveaux défis concernant la diversité du peuple corse, tant dans ses composantes socioculturelles que démographiques ‐ on songera ici aux personnes porteuses de handicap ou au vieillissement ‐, sont aujourd’hui lancés et devront être relevés pour réussir la diversité de la Corse de demain ; et celle de sa jeunesse en quête de repères, sans oublier que, livrés à eux‐mêmes, les sports ne peuvent pas tout.
Ça c'est pour la philosophie.
Mais il y aussi mille et un objets exposés tout au long des séquences imaginées par le trio Rey-Marlet-Dangles.
Nous vous laissons aller jusqu'à Corte les découvrir. Vous apprécierez.
Comme Dominique Bucchini, président de l'assemblée de Corse et ancien attaquant de l'UJO Sartene, Tony Sindali maire de Corte, Pierre Giongha, conseiler général et président de l'office de l'Environnement, Joseph-François Kremer-Marietti, directeur de la Culture et du Patrimoine et de Dominique Colonna, qui a fait un beau cadeau à l'exposition.et qui de l'US Corte au Stade de Reims, de la grande époque, a porté très haut les couleurs du sport corse au point que des journalistes anglais l'ont baptisé un jour "Napoléon" du football français.

Oui, le bonheur des sportifs est au… musée.

350 objets liés aux sports

Les sports en Corse – miroir d’une société.

Organisée en quatre sections, l’exposition Les sports en Corse, miroir d’une société ‐ Sport in Corsica, spechju d’una società présente plus de 350 objets liés aux sports.

Séquence 1 : Et la Corse devint sportive (1860‐1950)

Section 1 : Les pionniers

Section 2 : Les clubs et les compétitions

Section 3 : Les infrastructures

Séquence 2 : Jouer avec l’autre, jouer contre l’autre (1950‐1982)

Section 1 : La participation aux compétitions nationales

Section 2 : Conflits, désillusions et réussites

Séquence 3 : Un nouvel espace sportif insulaire

Section 1 : Les équipements sportifs : entre projets mégalomanes et défaillances

Section 2 : Sports, loisirs et tourisme de masse

Section 3 : Les sports, partout présents

Séquence 4 : En Jeux pour demain

Section 1 : L’identité corse en mutation

Section 2 : Réussir la diversité de la Corse

Section 3 : Construire l’avenir

Un espace dédié au jeune propose l’exposition Sport en scène qui aborde le sujet sous un angle interactif et ludique.

Écrire commentaire

Commentaires : 0