Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Hausse du prix des transports scolaires en Haute-Corse

La session du conseil général de Haute-Corse de mercredi a dérogé jusqu'à la fin de la matinée avec les séances houleuses que Hyacinthe Mattei contribue à animer depuis qu'il est en rupture de ban avec la majorité départementale. Le conseiller général balanin, qui avait pris place sur les bancs de l'opposition de droite, a toujours mis des gants pour ne pas heurter le camp dans lequel il se trouvait encore il y a quelques mois…

"Ce n'est qu'un constat, pas une critique M. le président" après la lecture de la décision modificative numéro 1.. " Le traval a été bien fait" concernant des travaux routiers exécutés en Balagne, "dommage qu'ils aient été interrompus  en cours de route et à une date qui coincïdait avec le premier tour des législatives".
Il en est allé ainsi jsqu'au moment où est venu dans le débat la lecture d'un rapport relatif à l'aide à apporter à une association pour la réhabilitation des sentiers municipaux et du petit patrimoine bâti ainsi que des villages de Balagne.
Pour Hyacinthe Mattei, qui rappelle que ce travaill est désormais dévolu aux communautés des communes, l'association en question n'est plus en règle  "ni administrativement,  ni juridiquement , ni comptablement"
Et Hyacinthe Mattei d'enfoncer le clou : elle n'exerce aucune activité d'intérêt général. Pour le conseiller général de L'Ile-Rousse son responsable n'a qu'un objectif "existentiel et politique". "Il s'agit d'une association, une de plus envers laquelle vous vous sentez obligé avec beaucoup de zèle" ajoutait-il en citant les sommes allouées et en reprochant à Joseph Castelli, le président de l'assemblée départementale, de ne pas avoir entendu son avertissement précédent.
"Contrairement à ce que vous pensez, nous vous avons  écouté et entendu" a répliqué Joseph Castelli mais en dépit des explications du service concerné Hyacinthe Mattei a persisté et signé.
La promesse faite de dmander à l'Etat de se pencher sur le dossier  - il s'agit d'insertion professionnelle de personnel en difficulté  en partenariat avec le Pôle emploi, le département et la Direccte - a contribué à faire tomber la tension même si Pierre-Louis Nicolai, conseiller général de Cervioni, ne se priva de lancer une pique en direction de Hyacinthe Mattei." Cette association fonctionnait bien quand son responsable était ami avec M. Mattei. Aujourd'hui ils ne sont plus amis et l'association ne fonctionne plus et n'est plus en règle…"
Transports scolaires 
Auparavant l'assemblée s'était longuement penchée sur les financements alloués pour la refection du réseau routier aux quatre coins du département mais aussi sur les priorités qu'il conviendrait d'établir. " Chez nous on bouche les trous lorsqu'il faut débroussailler et l'on débroussaille lorsqu'il faut boucher les trous" a dénoncé avec le sourire Claude  Flori.
Un Claude Flori qui s'est prononcé favorablement sur la demande de l'exécutif départemental d'augmenter la participation des familles au financement des transports scolaires, soit 5€ par mois sur 10 mois et de porter la facturation des usagers  de 50 à 80€  mais aussi de solliciter une participation minimum de 20 € pour les familles jusqu'à présent exonérées.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    quella (jeudi, 12 juillet 2012 21:13)

    Que le CGHC commence par récupérer l'argent détourné par quelques personnes qui ont beneficié des subventions allouées à la construction de gites qui n'ont jamais vu le jour ; sommes qui ont ete detournees et dont on ne parle plus, vu que ce meme CG ne s'est meme pas porté partie civile ds l'affaire.... alors peut etre que cet argent pourrait etre reverse pour les transports scolaires. A méditer !