Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Calvi première commune de Corse à faire analyser ses eaux de baignade au quotidien

La station balnéaire de Calvi est une véritable pionnière en matière de contrôle des eaux de baignade. Depuis lundi matin en effet, mandatée par la municipalité de Calvi, la société Kyrnolia procède chaque matin entre 5 heures et 7h15 à  des prélévements d’eaux de baignade en 6 points différents de la plage et de la baie de Calvi, avant d’analyser elle-même les échantillons, dans un laboratoire créé tout spécialement et implanté dans ses locaux , immeuble Orticoni, route du stade à Calvi.

En cas d'analyse non conforme révélée une heure plus tard par les techniciens du laboratoire,  une cellule de crise se met en place.

 Des prélèvements complémentaires  sont effectués immédiatement  autour de la zone afin de définir précisément la source de pollution. Dans le même temps , des recherches sont effectuées pour identifier  la cause de cette pollution et tout est mis en œuvre pour y remédier dans les plus brefs délais..

Si nécessaire, un arrêté d’interdiction de baignade, dans la zone concernée et délimitée en fonction des courants, est pris sur le champ.

Le matériel permet d'effectuer la mesure enzymatique des bactéries E.Coli présentes dans un échantillon d'eau de mer. Les matériels et consommables permettront aussi la réalisation de 1400 mesures en 6 mois.

Les analyses réalisées tout au long de la saison pourront également être utiles pour l'élaboration des profils de baignade qui doivent être réalisés conformément à la directive 2006/7/ce et aux textes d'application.
En s’équipant  d’un laboratoire d’analyse des eaux , y compris matériel de prélèvement, d'analyse et consommables, la municipalité de Calvi anticipe ainsi les nouvelles directives européennes qui seront effectives dans les deux années à venir.

Jean-Luc Orlandi, responsable de cette cellule E Coli Plages au sein de Kyrnolia a expliqué dans le détail les moyens  de prélèvements et d’analyses. Il s’est aussi voulu rassurant sur les effets d’une pollution en précisant que la bactérie concernée mourrait au contact de l’eau de mer et ne se propageait pas.

Les points sensibles d’éventuelles pollutions sont identifiés (poste de relèvement près de l’OMT, bouche de sortie à proximité de l’entrée de la plage…), tout comme le sont les causes (constructions raccordées, dans les canaux d’eaux pluviales au lieu du réseau, graisses des établissements saisonniers déversées  directement dans les égouts…)

En effectuant des curages préventifs et des contrôles de ces points sensibles répertoriés et communiqués à la municipalité, les risque sont atténués.

A noter aussi que ces prélèvements au quotidien  n’enlèvent rien aux prérogatives de l’Agence Régionale Sanitaire qui effectue pour sa part des contrôles hebdomadaires sur les différentes plages de l’île.

La différence aujourd’hui, c’est qu’une pollution peut être détectée aussitôt et traitée dans un minimum de temps, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici.

Une présentation officielle des moyens de prélèvements et du laboratoire d’analyses  des eaux de baignade aura lieu jeudi matin.

                                                                                                              Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    ORSINI (mardi, 10 juillet 2012 10:12)

    Un laboratoire vraiment independant!!!!!j'espere...

  • #2

    lenoir (lundi, 16 juillet 2012 08:51)

    le prelevement a t il ete efectue pendant le festival roch? et apres?