Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Paul Giacobbi, Roi de Corse... des twittos

Le réseau social Twitter, créé en juillet 2006, connaît une très forte expansion sur Internet. Et la Corse n’est pas épargnée par le phénomène. Ce que l’on y appelle couramment la « twittosfera corsa » gagne de jour en jour de nouveaux adeptes. Le plus illustre des twittos corse y est certainement le président du Conseil exécutif de Corse et tout dernièrement député de la 2ème circonscription de Haute-Corse, Paul Giacobbi.

Par rapport aux autres régions, le réseau social Twitter, qui limite les propos à 140 caractères, tarde à trouver sa place parmi les personnalités politiques de la Corse. Le compte de Paul Giacobbi, probablement le plus actif, n’est suivi que par 364 « followers », score important pour la Corse mais relativement faible pour Twitter où d’illustres inconnus peuvent dépasser les 1000 supporters et où Barack Obama en compte 17 millions. 

Pour autant, Paul Giacobbi, passionné d’actualité et dévoreur d’infos invétéré, y joue les touche-à-tout. Il peut revêtir l'habit du spécialiste reconnu de la finance délivrant conseils et remarques sur la crise financière et économique :

 

 

du professeur d'économie rappelant les bases de la théorie quantitative de la monnaie :

 

 

Ou encore en VRP de luxe du casgiu venachesu auprès du très sérieux site... New York Times :

 

 

Twitter n'est pas simplement un outil de communication où l'homme politique ferait la promotion de son actualité mais il est également un moyen de proposer ses humeurs voire d'affirmer une touche plus personnelle et moins conventionnelle, condition indispensable du faiseur de buzz. Paul Giacobbi ne se prive pas égalemment de délivrer ses opinions sur les problématiques corses. Au sujet de la récente contreverse entre syndicats et associations sur l'enseignement obligatoire de la langue corse, il souligne :

 

 

La politique reprend souvent ses droits sur les réseaux internet. Le député de la 2ème circonscription de Haute Corse monte souvent au crénau pour défendre ses amis de la majorité présidentielle pris dans les tourmentes médiatiques :

 

 

Et le stratège, de se faire grinçant au détriment de son adversaire aux dernières élections législatives : 

 

Depuis qu'ils ont influencé l'émancipation des peuples lors du printemps arabes, les réseaux sociaux ont désormais cette réputation d’être des acteurs de la démocratie. Ils permettent évidement d’échanger des informations et sont des outils d’influence de l’opinion. Mais ils sont cependant extrêmement limités lorsqu’il s’agit d’organiser une expression collective ou de produire une pensée. Dans le débat public corse, souvent atrophié ou inexistant, Twitter peut aussi faire office d’exutoire ou de libération de la parole où le citoyen côtoie l’élu, l'anonyme l'intouchable.

Cette libération de la parole passe souvent par la macagna, art consommé de la twittosphère corse. Les contempteurs du président de Corse s'y adonnent régulièrement. Le site satirique A piazzetta est rarement en reste et le député rarement avare de réparties :

 

 

 

 

Le réseau de micro blogging est aussi un moyen pour les politiques de faire passer une info qui tombe instantanément dans le domaine public. Alors que le groupe PRG du Sénat annonce qu'il ne voterait pas la loi sur le non-cumul des mandats présentés par la majorité présidentielle, Paul Giacobbi avait anticipé un positionnement inverse:

 

 

Le choix entre le mandat de chef de l'executif de l'assemblée de Corse ou le mandat de député à l'assemblée nationale a de fortes chances d'advenir en 2014. Son activité politique diminuée de moitié, Paul Giacobbi aura d'autant plus de liberté pour s'adonner aux plaisirs des réseaux sociaux.

 

                                                                                                                    Damien BIANCHI

                                                                                                                       

Écrire commentaire

Commentaires : 0