Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Vacances tranquilles en Corse-du-Sud

Opération  vacances tranquille en Corse du Sud, tel était le thème développé mercredi matin, lors d’une conférence de presse, en Préfecture, en présence de Patrick Strzoda, Préfet de Corse, de Thomas Pison, Procureur de la République et des représentants des Directions de la DIRECCTE, des Finances Publiques, des douanes, de la cohésion sociale et de la protection des populations, des territoires et de la mer, de la sécurité publique, ainsi que des services de gendarmerie et des compagnies de CRS.

La saison touristique représente un enjeu économique essentiel pour la Corse. Valoriser l’offre touristique c’est veiller à la qualité, à la sécurité des prestations et des produits offerts, et assurer la tranquillité des vacanciers en déplacement dans l’île. 

L’état a donc défini trois objectifs principaux, pour garantir la tranquillité des vacanciers durant l’été 2012 : assurer la sécurité, protéger le consommateur, préserver le patrimoine naturel de l’île. Pour cela des renforts spécifiques ont été prévus, soit 140 gendarmes mobiles, 14 MNS des CRS  pour surveiller 7 plages du département, 1 brigade VTT des CRS pour sécuriser les parkings et les plages d’Ajaccio, 5 moyens nautiques de la gendarmerie pour les patrouilles en mer et 14 réservistes de la gendarmerie nationale, affectés à des missions de prévention et surveillance.

L’information des mesures préventives des vols et des cambriolages s’est faite par la distribution de 80 000 dépliants en quatre langues pour diffuser des conseils de prudence et des informations pratiques. Sur le terrain une surveillance dynamique des parkings et des plages les plus fréquentées, ainsi que des quartiers résidentiels a été instaurée.

La sécurisation des activités sportives et festives se résumera à des contrôles de qualification des encadrants du respect de la réglementation dans les établissements de nuit et une surveillance des activités de nature (accro-branches, canyoning, clubs de plongée, promenades à cheval ou en mer…). 

Les contrôles routiers aux abords des établissements festifs seront renforcés, ainsi que pour les rassemblements de grande ampleur, tout comme les patrouilles policières pour le shopping de nuit d’Ajaccio.

La lutte contre les trafics et les fraudes s’intensifiera dans les ports, aéroports et les axes routiers, ainsi qu’au niveau de la navigation de plaisance par des contrôles de la fiscalité. Le CODAF (Comité Départemental Anti Fraude), effectuera quant à lui les contrôles au sein des établissements (hôtels, restaurants, commerces).

Protéger le consommateur et préserver le patrimoine naturel de la corse  sont deux axes tout aussi importants de cette lutte contre les trafics et les fraudes. L’origine des produits présentés comme corses, la traçabilité, la sécurité sanitaire des aliments, les contrefaçons, l’information au consommateur (affichage des prix, remise de notes…) en sont la cible, et un grand intérêt de la part de l’état sera porté sur les locations immobilières saisonnières.

Enfin, la préservation du patrimoine naturel de l’île s’effectuera par des contrôles des autorisations d’occupation temporaire (AOT) sur le domaine public maritime, des contrôles nautiques et le renforcement des patrouilles de gendarmerie dans les zones à fort risque d’incendie.

Deux phénomènes nouveau attirent les inquiétudes des services de l'Etat: les beach parties sur les domaines publics,  et les nuisances sonores qui; par leur puissance, gènent résidents et vacanciers.
                                                                                                                      Marilyne SANTI 

Écrire commentaire

Commentaires : 0