Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Alex Dupont à Ajaccio : " Une culture du foot à respecter"

(Photos Olivier Castel)
(Photos Olivier Castel)

Présenté à la presse ce Samedi à Timizzolu, Alex Dupont a été intronisé dans ses fonctions à la tête de l’effectif ajaccien. L’ancien coach de Brest a jeté les bases de la politique qu’il mettra en œuvre pour cette nouvelle saison, et a fait un tour d’horizon des éventuels changements à opérer. A l’aise dans le verbe et non sans humour, le technicien Nordiste a livré, devant un parterre de journalistes, les enjeux et les objectifs de l’ACA, qu’il compte « aider à grandir »

Alors que la reprise approche à grands pas (Lundi), le nouvel entraineur de l’ACA, Alex Dupont, a pris ses marques au stade François-Coty. Durant la conférence de presse donnée ce Samedi dans le bureau du président, Léon Luciani a fait rentrer le nouveau coach acéiste dans le grand bain. Ce dernier a répondu sans retenue et avec beaucoup de pragmatisme aux questions des journalistes. De quoi lancer enfin la saison sur le plan interne, avant l’arrivée prochaine de nouvelles recrues.

 « Avant tout, je veux pouvoir mélanger la convivialité et le professionnalisme. J’ai des valeurs en lesquelles je crois, et le président Orsoni m’a tout de suite fait sentir qu’ici les rapports humains étaient très importants, ce qui me convient parfaitement », a ainsi introduit le coach. Alex Dupont, d’une parole franche, a déterminé ici sa manière de gérer l’effectif, afin que la saison soit la meilleure possible.

 « Alex Dupont est quelqu'un qui connait les territoires à forte identité. Les ingrédients sont réunis pour avancer de manière positive », assure Léon Luciani.

« Il existe en Corse et à Ajaccio une culture footballistique qu’il faut respecter […], poursuit Alex Dupont. Les objectifs seront, avant tout, de construire une équipe forte à domicile, afin que les adversaires n’aient plus envie de venir jouer chez nous. Il faudra une bonne base défensive, mais aussi aller de l’avant. Le maintien sera le principal objectif de la saison, mais une fois acquis, on ne se donne pas de limite. Je veux développer un jeu généreux, et qui bouscule l’adversaire, et ainsi prendre le pari de jouer. Le tout en respectant une tradition de jeu, et aussi de la régularité. »

 

« Je suis très heureux d’être à Ajaccio ! »

 Par la suite, l’entraineur a brièvement évoqué le recrutement, qui n’est pas terminé. L’A.C.A attend encore trois recrues, dont un défenseur central (Adama Coulibaly ?) et un attaquant.

« Nous voulons renforcer l’équipe en qualité, et pas seulement en quantité » a-t-il ainsi assuré. « On va essayer de recruter, c'est-à-dire ne pas prendre des joueurs pour prendre des joueurs, mais pour que  l’équipe tienne la route. Le système de jeu pourra évoluer pendant les matches, mais restera constant. Les joueurs doivent s’approprier un projet. On s’appuiera sur un effectif de vingt-deux joueurs plus deux gardiens. Cela passera donc par des départs au sein de l’effectif », confiait-t-il, sans pour autant apporter plus de précision. Léon Luciani a toutefois admis qu’il faudra respecter les contrats des joueurs encore actifs.

Concernant la sanction des deux points au classement, le coach a qualifié l’amputation de « extrêmement sévère et injuste ». « Cela est même la première fois dans les annales du football français que l’on sanctionne le sportif sur des faits extérieurs », poursuit A. Dupont.

« L’an dernier, poursuit Léon Luciani, tous les spécialistes nous donnaient relégués. Et cette année, pour pimenter un peu la chose, on aura deux points en moins. Mais on relèvera le défi tous ensemble, et on va encore surprendre ».

Sur l’aspect identitaire, le technicien a là encore été très clair :

« L’identité ne doit pas être quelque chose d’additionnel, dont on va se servir, elle est là, point ! Ici, quand tu arrives, on te fait sentir que tu es à Ajaccio. Il y a une tradition à respecter. C’est bien mieux que d’aller entrainer à Monaco, où les joueurs connaissent les noms des supporters ! (rires) ».

On l’aura compris, à notre plus grand bonheur, pour Dupont, l’identité est une force. Il est d’ailleurs revenu sur la remontée au classement de l’ACA, ainsi que sur la saison générale du football corse dans son ensemble :

« Quand on voit deux clubs corses en L1, on se dit que ce ne sont pas les plus riches ou les meilleurs qui gagnent, mais avant tout, ce sont les plus enthousiastes ».

Puis vint la question du derby avec Bastia, qui sera de retour au calendrier : « Ce derby est un des rares qui restent en France. C’est quelque chose de fantastique que de le disputer, car ce ne sont pas des matches comme les autres. Bien sûr, battre Bastia ne sera pas notre seule victoire de la saison, ou sinon, autant rester chez nous ! Il faudra que les joueurs soient percutants à chaque matches ».

Désormais, il reste à l’A.C.A une préparation à effectuer. Cette dernière sera semblable à  celle de l’an passé, à l’exception près que les Oursons joueront cinq amicaux, et non trois (contre Bastia début Juillet à  Corti, durant le stage à Anglet, face à Bordeaux et Toulouse, puis face à l’UNFP, avant de conclure avec le Challenge Michel Moretti à Timizzolu début Août).
                                                                                                                        Olivier CASTEL      

Écrire commentaire

Commentaires : 0