Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Sao Tomé "l'île chocolat", présente au salon de Bastia

Jean-Pierre Bensaïd, Georges de Zerbi, Paul Pierinelli, Emile Zuccarelli
Jean-Pierre Bensaïd, Georges de Zerbi, Paul Pierinelli, Emile Zuccarelli

Son consul honoraire en poste à Marseille Jean-Pierre Bensaïd l'a clairement indiqué:  Sao Tomé et Principe, "l'Ile Chocolat", qui ne donne que très peu suite aux mille et une sollicitations dont elle fait l'objet, pour ce qu'elle représente, participera au premier salon du chocolat qui se tiendra les 26, 27 et 28 Octobre prochains.

Il est venu le dire mardi matin à Emile Zucarelli, maire de Bastia, en présence de Georges de Zerbi, conseiler municipal délégué à la coopération transfrontalière,  et Paul Pierinelli, l'organisateur du Salon du mois d'Octobre.
Jean-Pierre Bensaïd est venu aussi pour parler avec beaucoup de conviction de ce petit pays de 160 000 habitants qui produit l'un des cacao les plus fins du monde que l'on pourrait comparer aux vignobles de Champagne dont tout le monde connaît et apprécie la qualité.
Sao Tomé, premier producteur mondial de cacao en 1913 avec 36 000 tonnes peine aujourdhui à en produire 2100, mais s'il n'y a plus la quantité il y a la qualité et le label "pure origine" pour son cacao,entre dans la composition de bien des chocolats et valorise les petits producteurs de l'archipel situé sur la côte Ouest de l'Afrique, dans le golfe de Guinée à près de 300 km du Gabon.
Indépendant depuis 1975, le pays de 1001 km2 dont le budget est de 153 millions d'euros - constitué à 80% d'aides internationales, le reste étant assuré par la production de cacao - compte près de 160 000 habitants dont près de 50 000 à Sao Tomé.
Une manifestation à perenniser
Mais ce petit pays où le salaire mensuel moyen est de 50€ et où un ministre perçoit 1000€, veut, tout en conservant son cacao et son label de "L'île au chocolat", aller de l'avant avec le pétrole et le tourisme.
Dès lors pourquoi pas un jumelage avec Bastia ?
L'idée a été lancée mais il s'agira, si un projet est arrêté, bien plus d'actions ponctuelles que d'un engagement de ce type a souligné Emile Zuccarelli qui a eu droit à sa part de chocolat, fabriqué en Europe, mais "pure origine" de Sao Tomé.
Un chocolat qui sera donc célébré au mois d'Octobre à Bastia par le salon organisé par Paul Pierinelli.
"Il ne s'agira pas d'un simple salon. L'objectif est de le pérenniser pour que demain l'on parle de Bastia et de son salon du chocolat comme l'on parle de sa gastronomie ou de son équipe de football" a souligné Paul Pierinelli.
Le président de l'association du chocolat a encore précisé que la manifestation compterait 70 stands et que, s'il y aura des représentants belges, suisses et italiens,  le salon fera la part belle aux artisans corses dont certains travaillent, avec succès, avec les plus grands chocolatiers français !

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Véro (mercredi, 04 juillet 2012 13:48)

    MIAM!