Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

" La guerre d'Indochine 1946-1954" : Une exposition en 18 tableaux dans la cour anglaise de la mairie d'Ajaccio

(Photos Marilyne Santi)
(Photos Marilyne Santi)

Depuis lundi soir les ajacciens peuvent découvrir dans la cour anglaise de la mairie l'exposition "La guerre d'Indochine 1946-1954" réalisée par l'office national des Anciens combattants et victimes de guerre.

Conçue dans un esprit résolument didactique, cette exposition permet, à travers une vingtaine de panneaux, de (re)découvrir l’épopée française en Indochine et le déroulement de ce conflit lointain et souvent méconnu.

Sans prétendre à l’exhaustivité, elle présente les prémices du conflit, de la présence française en Indochine, avec la création de l’Union indochinoise, à la perte du « mandat céleste » lors de la Seconde Guerre mondiale, puis les années de guerre jusqu’aux combats acharnés de Diên Biên Phu et la signature des accords de Genève en juillet 1954.

Forme

Richement illustrés, les textes sont volontairement courts et les explications historiques sont mises en perspective par des chronologies, des cartes et une iconographie variée (photographies, affiches, tracts, timbres, cartes postales…).
Des rubriques intitulées « Le saviez vous ? » apportent, par une approche plus anecdotique, des compléments d’information sur cette période.

Thème

1 - Du Viêtnam à l’Indochine.
2 - La perle de l’Empire.
3 - La rupture de la Seconde Guerre mondiale.
4 - Les prémices du conflit.
5 - 1947-1949, de la guerre coloniale…
6 - …À un front de la Guerre froide.
7 - 1951 : l’année De Lattre.
8 - L’enlisement.
9 - La recherche d’une « sortie honorable ».
10 - Diên-Biên-Phu : 13 mars-7 mai 1954.
11 - Une paix négociée.
12A - Les forces de l’Union française.
13B - L’armée viêtminh.
14C - L’enfer des combats.
15D - L’opinion française.
16E -  La déchirure.
17 - Visages d’Indochine (population et anciens combattants)
18-  Visages d’Indochine (population et anciens combattants)

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Fournier (vendredi, 29 juin 2012 11:23)

    Si parfois,dans la jungle où le tigre vous frôle
    Et que n'ébranle plus le recul du canon,
    Il vous semble qu'un doigt se pose à votre épaule,
    Si vous croyez entendre appeler votre nom,

    Soldats qui reposez sur la terre lointaine
    Et dont le sang versé me laisse des remords,
    Dites vous simplement,c'est votre Capitaine
    Qui se souvient de vous et qui compte ses morts!

    Capitaine Vicomte de Borelli(Légion Etrangère)