Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Sanctions contres les clubs corses : Laurent Marcangeli "tacle" la LFP

 

Laurent Marcangeli, le nouveau député d'Ajaccio, n'a pas tardé à faire entendre sa voix. Même s'il intervient dans un domaine où l'on ne l'attendait pas, sa voix  porte quand même fort. Jusque sous les fenêtres de la LFP qui vient de sanctionner et le Sporting et l'ACA. Reste à savoir s'il sera entendu…

Le nouveau député UMP de Corse-du-Sud a dénoncé samedi à Ajaccio le "traitement inéquitable" réservé à trois clubs insulaires sanctionnés par les instances du football professionnel pour des incidents survenus sur les stades.

"Je tiens à exprimer mon inquiétude quant au traitement réservé à nos équipes par les instances disciplinaires de la Ligue de football professionnel", souligne Laurent Marcangeli dans un communiqué.

Il ajoute que "soucieux de la nécessité de garantir la sécurité des personnes (public, encadrement, joueurs et corps arbitral)", il tenait "à saluer les efforts accomplis par nos clubs afin de progresser dans ce domaine au cours des dernières années."

Toujours dans le même communiqué il s'engage à défendre "avec force et détermination nos équipes qui ne doivent pas faire l'objet d'un traitement inéquitable, tant du point de vue sportif que disciplinaire."

"Malgré des moyens financiers très limités et des infrastructures toujours pas aux normes requises, ces clubs enchaînent depuis deux ans des exploits sportifs sans précédents dans l'histoire du football français"  note Laurent Marcangeli.
Rappelons que la LFP a retiré 3 points (dont 1 avec sursis) à l'ACA à la suite suite à des incidents survenus face à Lyon et suspendu le Sporting de terrain un match par révocation de sursis à la suite du dernoer SCB-Guingamp 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    laurent (dimanche, 24 juin 2012 10:14)

    Qu'il commence par s'occuper de nos jeunes, de l'empoi,des PME et du développement de la Corse avant de faire une récupération politique minable des actions de la LFP... le niveau n'est pas pres de s'élever et les pratiques non plus d'ailleurs... les electeurs n'ont pas selectionne le bon numero 10, dommage.

  • #2

    Nomi. (dimanche, 24 juin 2012 11:20)

    Démagogie.... Il n'a que ça à foutre?!... La LFP à ses règlements qu'il s'agit de respecter si l'on veut être un club pro. Le public doit devenir pro aussi. La L1 ce n'est pas la PH avec ses calibres dans les vestiaires.

  • #3

    FIAT LUX (dimanche, 24 juin 2012 22:19)

    pour une fois qu'un homme politique dénonce les actions minable de le LFP il faut toujours que quelque personne se plaigne pour pas changer,alors Laurent et Nomi arrêtés de critiquer quand un corse défend son peuple même s'il n'ait pas nationaliste.

  • #4

    Patrick (mercredi, 27 juin 2012 16:26)

    Il faut apprendre à perdre Laurent, et à respecter le choix des électeurs. Il est évident que cela nous change de l'ancien député qui n'a pas ouvert la bouche une seule fois en 10 ans de présence au Palais Bourbon ! Pour ce qui est du développement de la Corse, des jeunes et des PME la nouvelle majorité parlementaire va certainement prendre les bonnes mesures, comme cela est déjà le cas à la CTC de puis 2010...POur choisir le meneur de jeu, nous avons en tous les cas trouvés notre Raymond Domenech, Laurent.

  • #5

    Vanessa (jeudi, 28 juin 2012 23:32)

    Nomi me fait penser a tous ces gens qui défilaient après l'assassinat du Préfet Erignac en réclamant la trique ! Simon Renucci faisait d'ailleurs partie des visiteurs du soir de Bernard Bonnet...On sait maintenant ou était la vérité ! Nomi la Corse a besoin de gens qui la défende, pas de collabos !

  • #6

    Luc (vendredi, 29 juin 2012 16:35)

    Certains ne saisissent visiblement pas l'importance du sport, et plus particulièrement du foot pour notre région. Au niveau économique, social et identitaire, la réussite de nos clubs est sans nul doute une des grandes boufées d'oxygène pour la Corse. Pour conclure: Bravo Marcangeli!