Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le colonel Lavergne quitte ses fonctions en Haute-Corse

En poste dans le département de la Haute-Corse depuis trois ans, le Colonel de gendarmerie Lionel Lavergne quittera ses fonctions le 26 juillet prochain. À occasion de son pot d'adieu donné à la préfecture de Bastia, le préfet et des personnalités du monde judiciaire et politique lui ont rendu hommage. Le nom de son successeur n'est pas encore connu.

Le Colonel Rodriguez, commandant de la gendarmerie en Corse, le préfet Louis Le Franc, le président du Conseil général, Joseph Castelli, le député Sauveur Gandolfi-Scheit, des maires et leur président Ange-Pierre Vivoni et tout le gratin administratif et judiciaire se sont rassemblés, jeudi soir, dans les salons d'honneur de la préfecture de Bastia pour rendre hommage au Colonel Lavergne. Le patron du groupement de gendarmerie de Haute-Corse quittera, le 26 juillet prochain, son poste, après trois ans de service, pour rejoindre Paris. Ce n'est pas une mutation proprement dite, Lionel Lavergne ayant été sélectionné avec 24 autres candidats pour intégrer un cycle au prestigieux institut de Hautes études de défense nationale et au centre des Hautes études militaires.

Tous, du préfet au procureur général, Marc Désert, ont salué "la disponibilité, l'engagement dans l'action et le sens du dialogue" de cet ancien du GIGN et retracé sa carrière. Après un court passage à la tête d'un escadron de gendarmerie mobile, Lionel Lavergne intègre l'EPIGN, l'escadron parachutiste intervention de la gendarmerie nationale, et prend part à la résolution de la prise d'otages de l'Airbus d'Air France à  Marignane en 1994. Responsable d'un service de gendarmerie en Gironde, il revient à l'EPIGN, puis au GIGN, avant d'être muté en 2009 à la tête du groupement de gendarmerie de Haute-Corse, qui couvre 95 % du territoire du département et traite près de 60% de la délinquance.

Le Colonel s'est félicité d'avoir noué des "relations fructueuses avec les élus insulaires qui m'ont fait comprendre la Corsitude, m'ont fait découvrir ce beau pays et trouver le point d'équilibre et l'intérêt général ". Revenant sur deux faits marquants auxquels il a participé, notamment la résolution de dix attentats, l'an dernier en plaine orientale, il a expliqué qu'ils étaient le fruit d'une synergie entre les différents services d'enquête, synergie qu'il a contribué à mettre en place. Le nom de son successeur devrait être connu dans les tous prochains jours.

Écrire commentaire

Commentaires : 0