Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Bastia XV célèbre les 50 ans du rugby bastiais

Rémy Furfaro, Victor Serafini et Michel Guillaumin : Les pionniers
Rémy Furfaro, Victor Serafini et Michel Guillaumin : Les pionniers

50 ans et quelques semaines ça se fête. Bastia XV, héritier du RCB, du SECB, du BUC, de Bastia XIII et du SCB-rugby ne pouvait pas ne pas le faire. L'épisode de la place Saint-Nicolas et la déception passés, les dirigeants de Bastia XV on, en fait reculé, pour mieux sauter. Oui Bastia XV célèbrera ce cinquantenaire mais il le fera dans le cadre d'une structure privée  - la salle des fêtes de Furiani en l'occurrence - ce samedi.

Jeudi matin le club avait envoyé quelques-uns de ses meilleurs amabassadeurs, Michel Guillaumin, Victor Serafini et Rémy Furfaro, faire la promo de l'événement devant les journalistes.
" Ce sera Furiani parce que nous ne pouvions pas faire autrement" expliquait Michel Guillaumin. " Ce retrait dans un cercle privé va nous contraindre à demander une participation - 20 euros par personne et 10 euros pour les plus de 10 ans - à tous ceux qui voudront se joindre à nous " ajoutait le président de Bastia XV.
La fête débutera dans le courant de l'après-midi - vers 15 heures - au Casone avec un tournoi triangulaire réservé aux moins de 13 ans avec notamment la participation d'une formation de Marseille-Huveaune.
Les amis du rugby bastiais se rassembleront ensuite à la salle de Furiani vers 18 heures.
Là, à l'heure de l'apéritif on pourra découvrir tout à la fois un diaporama des cinquante années qui viennent de s'écouler, une exposition de photos originales et d'articles de presse consacrés au passé du rugby local ainsi qu'une série de films tous avec toujours la même trame en  toile de fond : le rugby.
Mais la fête ne s'arrêtera pas là.
Au-delà des surprises et des épisodes qui rythment les trosièmes mi-temps qui sont passées dans la légende, un repas duquel le côté champêtre ne sera pas absent,sera proposé à tous ceux qui voudront partager ce moment historique.

Après quoi on dansera et on chantera jusqu'au bout de la nuit et même au-delà. 

Rémy Furfaro

" 50 ans de ruby à Bastia, c'est fabuleux. Mais que tout cela est allé vite. Je me souviens du regretté Antoine Olivieri, "Le lion de Teghime". Nous étions ses enfants. Et nous le lui rendions bien. Mais en ce moment comment ne pas avoir une pensée pour tous ceux, qui chemin faisant, nous ont quittés. Ce n'était plus des amis. Mais des proches. Des frères… Comme seule la famille du rugby peut en engendrer. "

Victor Serafini

" Il était indispensable de célébrer un tel anniversaire pour s'attarder et rendre hommage, comme il convient, à tous ceux qui nous ont accompagnés. Pourtant, aujourd'hui il faut se tourner vers l'avenir pour faire en sorte que le rugby, comme tous les autres sports amateurs, ait les moyens de franchir un cap décisif. Il est grand temps d'organiser les états généraux du sport amateur en Haute-Corse. "

Michel Guillaumin

" Le contre-temps de la place Saint-Nicolas a un peu "plombé " nos plans. Mais si l'épisode a été difficile à digérer, il n'a pas influé sur notre volonté d'organiser une soirée dédiée à ces 50 ans. Nous y sommes. Dès lors, nous allons faire en sorte que l'événement demeure inoubliable. Ceux qui nous ont succédé et qui ont travaillé autant, sinon plus que nous ne l'avons fait, pour le ballon ovale, le méritent bien ".


Mai 1964 : Le Rugby Club Bastiais termine premier du tournoi international de Bruxelles avec le Stade Français
Mai 1964 : Le Rugby Club Bastiais termine premier du tournoi international de Bruxelles avec le Stade Français

Écrire commentaire

Commentaires : 0