Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Corse : D'un préavis de grève (Air France) à l'autre (SNCM)

Un préavis de grève peut en cacher un autre. Après le mouvement de la CGT d'Air-France, qui n'a perturbé en aucune manière le trafic aérien, ce sont les marins CGT de la SNCM et de la CMN qui ont brandi la menace d'une nouvelle grève le 15 Juin prochain…

" Ce préavis de grève, lancé à l'appel de la Fédération des syndicats maritimes CGT, est justifié par le refus du nouveau ministre des Transports et de l'Economie maritime, Frédéric Cuvillier, de répondre aux sollicitations du syndicat", note la CGT dans un communiqué. 

La CGT rapelle aussi, malgré la grève déclenchée le 2 mai dernier, marquée par  "le déplacement d'une centaine de marins à Paris le 4 mai",  et "l'engagement du parti socialiste d'une rencontre avec les personnages les plus importants en matière maritime le 9 mai, puis le 15 mai", aucune date de réunion ne leur a été à ce jour proposée. D

La CGT critique, dans une interview du 25 mai au journal Le Marin, l'attitude de Frédéric Cuvillier,  ministre délégué aux Transports,  concernant la proposition de loi déposée au Sénat le 22 mars dernier par le groupe communiste républicain et citoyen, imposant le pavillon français de premier registre à toutes les compagnies françaises basées en France qui opèrent dans les secteurs de navigation exclus du Registre International Français.

Le ministre avait déclaré qu'il fallait "vérifier son euro-comptabilité", en parlant "d'une politique de l'emploi au-delà du pavillon".
Rappelons  que la CGT réclame l'application des lois sociales françaises à bord des navires de la compagnie privée Corsica Ferries, battant pavillon italien et dont les équipages sont multinationaux.
Les socio-professionnels à Poretta 
Le trafic aérien n'a pas été perturbé dimanche par la grève des personnels CGT d'Air France en Corse. Les grévistes qui ont expliqué qu'ils ne luttaient pas contre la Corse mais pour montrer du doigt compagnie qui a réduit considérablement ses activités sur l'île ont tenu à ne pas pénaliser, une fois de plus, l'Île.

Dans l'après-midi excédés par les grèves à répétition près d'une centaine de socio-professionnels se sont rassemblés devant l'aérogare de Poretta pour dire leur "ras le bol" de la situation faite à l'île mais aussi pour formuler un certain nombre de propositions aux élus de nature, selon eux, à atténuer les effets de mouvements à répétition dans les transports.
Nous vous en reparlerons. 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    FIAT LUX (dimanche, 10 juin 2012 08:14)

    encore la cgt qui va décider de l'avenir de la Corse et de la saison,sa va sentir mauvais encore,alors messieurs les futur député ils seraient temps peut-être se réveiller,non.

  • #2

    christian le vilain canard (dimanche, 10 juin 2012 11:58)

    oui, franchement toutes ces greves, depuis des années, ca commence a bien faire...tout ces marins et syndicats n'ont pas a ce preocuper du statut des marins de la corsica ferry...qu'ils s'occupent de leurs gamelle et arretent de nous casser les pieds et de nous prendrent en otages...ca suffit!!! aujourd'hui en mettant mon bultin dans l'urne, je sais pour qui je ne vais pas voter....