Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

De la Ligue 1 à la CFA 2 : Le bilan des représentants corses

La finale de la Coupe de Corse qui s'est jouée mercredi, est venue clôturer la saison de  football en Corse. Entre accessions, maintien à l'arraché et, malheureusement, relégations, Corse Net Infos fait un large tour d'horizon du parcours des équipes insulaires de la Ligue 1 à la CFA 2. 

AC Ajaccio : Un maintien sur le fil

Alors que ce n'était pas un objectif majeur affiché lors de la saison 2010 – 2011 en Ligue 2, l'AC Ajaccio a profité des parcours chaotique des équipes « plus hupées » pour leur voler la vedette et se classer dauphin du promu Evian TG ! Résultat, une accession inattendue en Ligue 1 cinq ans après l'avoir quittée. Passé par toute les émotions, l'ACA aura enchaîné les bonnes et les mauvaises série durant cette saison au plus haut niveau. Avec un début de saison très difficile qui le voyait basculer rapidement et dangereusement dans la zone rouge, les Acéistes ne doivent leur maintien qu'à leur fabuleux redressement durant l'hiver qui les aura vu aligner une série de cinq matchs sans défaite leur permettant de réduire sensiblement leur retard sur les équipes en dehors de la zone rouge. Après une baisse de régime compréhensible, les hommes d'Olivier Pantaloni ont assuré leur maintien lors de la dernière journée à Toulouse. Alors qu'ils étaient de nouveau relégables, les Ajacciens avaient besoin d'une victoire pour être certains de repartir en Ligue 1 la saison prochaine. Ce qu'ils ont parfaitement réalisés face à des Toulousains qui n'avaient plus aucun objectif dans ce dernier match. Afin de s'éviter des sueurs lors de leur seconde saison en Ligue 1, les dirigeants Acéistes vont devoir se creuser les méninges pour réaliser un recrutement judicieux. Avec de nombreux départ à prévoir, il faudra obligatoirement enrôler au moins six joueurs pour équilibrer l'effectif. Pas une mince affaire..

 

SC Bastia : Une seconde accession consécutive ! 

Après son « accident » qui l'avait envoyé en National à l'issue d'une saison 2009 – 2010 cauchemardesque, le Sporting retrouvait très rapidement la Ligue 2 à la fin de la saison suivante (2010 – 2011). Alors qu'ils s'étaient donné maximum trois ans pour retrouver la Ligue 1, les dirigeants ont tout autant été surpris que les supporters lorsqu'ils ont constaté au fil des mois qu'une accession au plus haut niveau était possible dès cette saison. La faute notamment à Lens et Monaco qui n'auront pas été au rendez-vous et donc en mesure de retrouver la Ligue 1 un an après l'avoir quittée. Cela faisait bien les affaires du Sporting qui, quoi qu'on en dise, avait sûrement cette petite idée derrière la tête avec notamment les arrivées de Jérôme Rothen et Toifilou Maoulida deux jours de niveau « Ligue 1 ». Jamais descendus en-dessous de la septième place, les Bastiais auront réalisé une saison au-delà de toutes les espérances.

Si en début de saison certains spécialistes du football, voyaient bien le Sporting marcher sur les pas de Valenciennes, Evian et Toulouse qui avaient enchaîné, eux aussi, deux montées en deux ans, ils n'imaginaient sans doute pas un tel dénouement. Terminer leader avec autant d'avance sur son dauphin ne s'était plus vu depuis plusieurs années à ce niveau. Et pour bien figurer dans ce championnat de Ligue 1 qu'ils retrouvent sept ans après leur dernière apparition, les dirigeants et le staff technique ont une nouvelle fois opté pour la stabilité. Ainsi, seuls cinq joueurs quittent le club. Suarez, Diallo, Sanaia, Periatambée et Robail n'ont pas été conservés. Si les deux premiers étaient régulièrement alignés, ce n'était pas trop le cas des trois autres. A noter aussi les signatures de leur premier contrat professionnel pour trois jeunes de la formation bleue, Olivier Vannucci, Christophe Vincent et Florian André. En somme, c'est un effectif pratiquement identique qui évoluera en Ligue 1 la saison prochaine. Au niveau du recrutement, cinq joueurs devraient intégrer l'effectif des Bastiais.  Avec l'un des plus petit budget de la division, il ne faudra pas se tromper.. 

 

GFCOA : Retour dans le giron professionnel !

Le GFCOA (rebaptisé GFCA depuis) aura réalisé lui aussi une saison que personne n'attendait. A l'aube de la saison 2011-2012, le Gazélec s'attend à jouer le maintien comme tout promu. Les premières rencontres, malgré des qualités évidentes dans le jeu, le confirment. Les ajacciens sont relégables un soir de septembre après une défaite au Poirée sur Vie 3-1 en ayant terminé le match à 8 et encaissé 2 buts dans les arrêts de jeu. Le déclic a lieu à la mi temps du match suivant face à Vannes, alors leader du championnat. Mené 1-0, les ajacciens sont réduits à 10. Revenus avec d'autres intentions, ils égalisent et prennent l'avantage en fin de match. Dès lors, la machine est enclenchée et plus rien ne pourra l'arrêter ni même les deux points en moins de sanction de la FFF après un match à Beauvais. Le GFCOA valide son ticket pour la Ligue 2 en faisant match nul à Epinal(1-1), tandis que dans le même temps, Vannes et Niort – ses deux poursuivants directs - sont accrochés. Le club termine la saison à la troisième position. Cerise sur le gâteau, il se permet même le luxe de s'offrir un somptueux parcours en coupe de France. Pour accéder en demi-finale de la Coupe de France, la club a éliminé ni plus ni moins que le champion de France de Ligue 1 Montpellier , Troyes (Ligue 2, promu cette année en Ligue 1), ou encore Toulouse (Ligue 1). Le parcours Ajaccien s'est terminé en demi finale face à l'Olympique Lyonnais.

Pour ce retour dans le giron professionnel, les Gaziers vont devoir faire avec les moyens du bord. Dans un stade Mezzavia actuellement en travaux et qui ne pourra vraisemblablement pas accueillir les premiers matchs de son équipe pendant trois mois, il faudra s'adapter à l'environnement du stade François-Coty que la bande à Veilex connaît puisqu'elle y a jouée deux matchs de Coupe de France. Au niveau effectif, il ne devrait pas être trop chamboulé. Cinq à six joueurs devraient faire l'arrivée, pour palier les départs qui ne seront toutefois pas trop nombreux. Le championnat débutera le 27 juillet à domicile face au relégué de Ligue 1 Caen. 

CA Bastia : Enfin la bonne ! 

Ils avaient raté l'accession en National d'un cheveu lors de la saison 2010/2011, ils ne l'ont pas raté cette saison ! Le CA Bastia (autre équipe de la région Bastiaise), évoluera en National la saison prochaine.  L'objectif annoncé en début de saison était l'accession, les joueurs Cabistes emmené par un staff revanchard, n'ont pas failli. Avec un parcours quasi parfait à Erbajolo, les hommes du président Emmanuelli auront également su réaliser un parcours plus que correct à l'extérieur malgré quelques petits « ratés » qui n'auront pas été préjudiciables au bon parcours du CAB. C'est sur la première marche du classement qu'il terminera après sa victoire sur le terrain d'Alfortville le 2 juin dernier. Mais ce n'est pas tout, le CAB peut également se taguer de terminer Champion de France Amateur, puisqu'il obtient un meilleur nombre de points par rapport aux Champions des autres poules. Et après la fête, il faut déjà se remettre au travail. Comme l'a déclaré le président, que ce soit au niveau structurel, administratif et sportif, tous les dirigeants et le staff technique sont sur le pont pour préparer au mieux la saison prochaine. Mais avant de démarrer une saison qui s'annonce difficile mais aussi palpitante à disputer, tout ce petit monde aura mérité une bonne période de vacances !

 

Toujours en CFA, le FC Calvi a brillamment terminé en sixième position de sa poule A. Malgré un début de saison compliqué et un hiver marqué par de nombreux reports de ces rencontres, les hommes de Didier Santini emmenés par la paire d'attaquants Garcia – Bertin d'Avesnes, ont parfaitement redressé  la barre au fil des mois pour au final terminer en haut de tableau. Parcours également honorable en Coupe de Corse, puisque les Balanins ont réalisé le doublé en remportant pour la seconde année consécutive cette compétition au détriment de l'île Rousse. Avec un tel parcours, nul doute que l'objectif l'an prochain sera de marcher sur les traces du CAB et de tenter – pourquoi pas – une montée en National !

 

CFA 2 : Quatre relégations en DH.. 

Dans le groupe D, les deux réserves des équipes professionnelles du Sporting et de l'ACA, les parcours auront été diamétralement opposés. Si les bleus ont manqus la montée en CFA d'un cheveu, les Acéistes on du eux, en revanche, attendre l'avant-dernière journée pour assurer leurmaintien dans cette division. Terminant la saison en quatrième position, les joueurs de Frédéric Née peuvent avoir des regrets. Jusqu'à l'avant-dernière journée et la réception du leader Montceau, la montée était, en effet, à leur portée. De leur côté, les joueurs de Patrick Léonetti qui terminent en neuvième position, n'ont obtenu leur maintien qu'à l'avant-dernière journée également en battant Chateauroux. 

 

Dans la poule E, c'est  l'hécatombe pour trois clubs insulaires. L'EF Bastia, Furiani, Propriano et Corte joueront en Division d'honneur la saison prochaine. Si l'affaire était entendue depuis plusieurs matchs pour les deux premières équipes, pour Propriano et Corte en revanche, cela s'est décidé à la toute dernière journée. Terminant en douzième position, les Cortenais possèdent en leur défaveur le moins bon bilan des autres équipes classées douzièmes dans les autres poules. Désormais, il peut espérer d'être repêché si une autre équipe faisait l'objet d'une relégation administrative par la DNCG. 
                                                                                                                           André CARLI 

Écrire commentaire

Commentaires : 0