Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

La coupe de Corse de football reste à Calvi

(Photos Jean-Paul Lottier)
(Photos Jean-Paul Lottier)

FC Calvi : 2  - FBIR : 0 (AP)

Stade municipal Jacques-Ambroggi L'Ile-Rousse

Pelouse synthétique

1 200 spectateurs

Arbitre : M. Verplaeste Laurent assisté de MM. Vasseur et Blondin.

Délégué  principal : M. Micheletti assisté de MM. Poli et Seassari.

Buts pour Calvi : Tchokounté (94ème min) ; Garcia (104 min)

Avertissement à Ile-Rousse : Alberti (43ème min) ; Micaleff (98ème min)

FC Calvi :

Menozzi (cap), Mallo, Soler, Richier, Bissé, Portillo, Lesueur, Khazri, Tchokoonte, Rocchi, Kahlaoui, Bertin D’avesnes, Inzerillo, Garcia. Entr. Didier Santini.

FB Ile-Rousse : 

Giacometti, Dimitri Menozzi, Formet, Hernandez, Dominique Menozzi, Encelade, Alberti, Micaleff, Teffera, Ventura, Santelli, Ferrandini, Arfaoui, Antonini. Entr. Christian Graziani.

La 82e finale de la coupe de Corse a choisi l’élu de son cœur. Ce sera… le FC Calvi. Pour la seconde année consécutive

L’ambiance était électrique ce mercredi soir, dans un stade Ambrogi archicomble. Un derby de Balagne sous haute tension qui depuis plusieurs semaines passionnait la microrégion qui n’avait jamais  connue une telle affiche. Jamais en effet calvais et île-roussiens ne s’étaient affrontés à ce stade ultime de la compétition.

En lever de rideau, pour le plus grand plaisir de tous, les anciens « footeux » de Balagne et d’Ajaccio ont fait remonter bien des souvenirs à la surface.

Devant un public surchauffé, les deux équipes étaient présentées aux autorités.

Le coup d’envoi était donné par Edmond Lebras et Anthony Rutily respectivement frère et fils des présidents de L'Ile-Rousse Fortuné Lebras et Dumé Rutily qui ont tant fait pour le football en Balagne.

On rentrait de pleins pieds dans la rencontre avec dès la 3ème minute avec un but  refusé à Rocchi pour hors-jeu..

A la 12ème min, Calvi s’offrait une nouvelle occasion sur une reprise de la tête de Tchokounte que Giacometti détournait en corner.

Sans doute en raison de l’importance de l’enjeu le jeu devenait de plus en plus haché et les contacts toujours plus rugueux. Au fil des minutes L'Ile-Rousse prenait même le dessus en se créant quelques belles occasions. A la 40ème min, Micaleff avait même l’occasion d’ouvrir le score mais s’y prenait mal pour pousser le ballon au fond des filets. Mallo sur la ligne sauvait Calvi.

La pause était sifflée sur ce score nul et vierge.

En seconde période, Calvi comme à son habitude avait du mal à reprendre le jeu. A la 52ème min, pourtant, Lesueur bien placé face à Giacometti, manquait le cadre. A la 60ème min, Rocchi servait Tchokounté qui lui non plus n'arrivait pas à cadrer

Sur la contre-attaque, Santelli faisait passer le frisson dans la défense Calvaise.
Mais d'un côté comme de l’autre, on n’arrivait pas à trouver la faille. A la 80ème min, Giacometti sortait courageusement dans les pieds de Bertin D’avesnes. A la 86ème min, c’est Soler qui d’un tir magistral obligeait Giacometti à détourner le ballon en corner. Dans la minute suivante, Santelli qui manquait une nouvelle occasion d’ouvrir le score.
Finalement on devait avoir recours à la prolongation.

Et là tout s'est vite enchaîné. A la 94ème min, sur une mauvaise appréciation entre Dimitri Menozzi et  Giacometti, Tchokounté se trouvait à point nommé pour pousser le ballon au fond des filets et délivrer les Calvais. Assommés les Ile-Roussiens allaient définitivement plier à la 104e min quand Garcia enfonçait le clou.
L'Ile-Rousse aura en fin de compte bien résisté, mais Dame Coupe a fait le choix du cœur en restant à Calvi pour une seconde année.

                                                     Textes et Photos Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    .. (jeudi, 07 juin 2012 05:32)

    FELICITATION FC Calvi encore une fois vous nous ramenés la coupe !!

  • #2

    Soler (jeudi, 07 juin 2012 10:40)

    Félicitations Calvi.. c'est super la saison se termine sur une super victoire.. et bon anniversaire Romain Soler je pense que tu as du bien le fêter cette nuit.. bizzz