Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Journée de la revue à Bastia : "Papier" ou "numérique" ?

Il y a sept ans la première édition de la Journée de la Revue a posé avec force la dimension dynamique et incontournable du numérique dans le domaine des revues en invitant notamment le portail Revues.org. Depuis cette cette date la situation et la confrontation entre revues papiers et revues numériques ou électroniques a évolué fortement. L'édition 2012, qui s'est tenue, mardi, dans le cloître du lycée Jean-Nicoli de Bastia, a permis de revenir à la fois sur les enjeux et les chantiers du numérique et les situations concrètes des revues en France ou en Italie.

Christian Peri, bibliothécaire et en charge de la manifestation, avait convié pour en débattre à ses côtés, Antoine Casanova, directeur de La Pensée, Arnaud Dhermy, conservateur de la Bibliothèque nationale de France et coordinateur scientifique pour Gallica, et Déborah Paci qui est venue à Bastia faire le point sur l'histoire contemporaine en ligne en Italie et évoquer le cas de Diacronie.
Corse net Infos a pris le pouls d'Arnaud Dhermy sur le sujet.

- Papier ou numérique ?
- Sept ans après la première Journée de la revue l'heure est en effet venue de se poser la question. Le numérique permet une plus grande réactivité et suscite le débat. Le papier quant à lui reste indispensable. L'un et l'autre ont pour moi toute leur place dans le monde d'aujourd'hui.

- Le numérique ?

- C'est tous les jours. C'est la recherche d'un renseignement, d'une information que l'on veut obtenir tout de suite. Cette même information électronique, qui active l'amélioration des connaissances, produit des données et des hypothèses et génèrent des dialogues.

- Le papier ?

- Un livre, c'est un objet compatible avec ma militance. Une bibliothèque me dit d'où je viens et ce que j'ai créé. Un ouvrage papier, c'est un objet de plaisir à condition qu'il soit un objet de qualité. 

- En conclusion ?

- Le papier gardera toute sa place s'il allie qualité et plaisir et si l'on continue à le considérer comme tel. Le numérique qui est d'accès plus facile - un écran et unité centrale chez soi suffisent - est plus volatile. Mais il génère le dialogue et permet d'informer et de rester informé. Tous deux peuvent cohabiter.
------

Les éditions Alain Piazzola, les librairies Album, Papi, Le Point de Rencontre et les revues Annales méditerranénnes d'économie, Argumenti, Vestighe, Bonanova, Bulletin archéologique et d'histoire de la Corse, Bulletin de la société des sciences historiques de la Corse, Cahiers Corsica, A Cronica, Etudes corses, Fora, Kallisté, A Mimoria, A Pian' d'Avretu, Scoddu, Stantari, Strade, Terra Corsa, Aviva Voce, U Vagabondu, La Berio, la Passe, Petre Scritte, Entr'revue, Ethnologie française, Revues.org étaient invitées.

Écrire commentaire

Commentaires : 0