Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : Plus de 11 millions d'euros pour la reconstruction de la station d'épuration des Sanguinaires

(Photos Marilyne Santi)
(Photos Marilyne Santi)

Une réunion publique d’information était organisée récemment, par la CAPA, pour répondre aux questions des riverains sur le futur chantier de reconstruction de la station d’épuration des Sanguinaires. Malgré une communication importante de la part des responsables, très peu d’habitants, proches de la station, étaient venus entendre Michèle Orlandi, responsable des Investissements à la CAPA, en présence d’élus municipaux.

La station d’épuration des Sanguinaires a été mise en service au début des années 80. Construite pour traiter la pollution de la ville, elle prenait en charge  avant la mise en service de celle de Campo dell’ Oro, 65 000 habitants et 36 000 après. Elle reste donc efficace en l’état, mais des équipements supplémentaires et d’autres constructions permettront de traiter le débit relevé lors des forts épisodes pluvieux, et d’assurer la qualité bactériologique des eaux traitées dès la sortie de l’usine.

D'une capacité de 60 000 équivalents-habitants

En 2013, les caractéristiques de la station représenteront une capacité de 60 000 équivalents-habitants, un débit de pointe admis sur l’ensemble de la filière de 852m3/h par temps sec et de 1500m3/h par temps de pluie.

La filière d’eau commence la prise en charge par un prétraitement qui consiste à retenir les déchets solides de plus d’1 cm par un dégrillage, et ceux supérieurs à 3 mm  par un tamisage.

Dans un deuxième temps la décantation éliminera l’essentiel de la pollution en suspension. Les déchets des dégrilleurs et tamis seront lavés, compactés et ensachés.

Le traitement biologique MBBR, permettra ensuite d’éliminer les polluants biodégradables et les détergents au sein d’un réacteur biologique. La flottation permettra de séparer les eaux des pollutions, qui au cours des différents traitements se seront transformées en boues par flottation.
Les deux dernières étapes seront le traitement par ultraviolets qui permettra l’abattement de la pollution bactériologique (eaux conforment aux eaux de baignade), et le rejet des eaux traitées dans le golfe.

La filière boues traitera les boues primaires qui seront épaissies mécaniquement et les boues biologiques qui seront épaissies par flottation. Le tout sera ensuite déshydraté par 2 centrifugeuses. Elles seront ensuite valorisées en compost produit.

La filière air captera et désodorisera l’air vicié sur l’ensemble des bâtiments techniques sur 3 tours de lavage (une acide et deux basiques oxydantes).

Un chantier de 18 mois

Le permis de construire de la station d’épuration des Sanguinaires vient d’être délivré, le chantier de reconstruction pourra donc commencer dès ce mois de juin, pour une durée de 18 mois. Bien entendu le fonctionnement de la station actuelle ne subira aucune modification ou interruption.

Le montant des travaux s’élèvera à 11 800 000 € hors taxes. Ils seront pris en charge pour 40% par le Plan Exceptionnel d’Investissement, 23,5% par l’Agence de l’eau, 5% par le Conseil Général de la Corse-du-Sud, et 5% par la Collectivité Territoriale de Corse.

La CAPA quant à elle financera le projet à hauteur de 26,5%.

                                                                                                                        Marilyne SANTI

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Olivier (mardi, 05 juin 2012 06:51)

    merci pour ce travail au combien nécessaire

  • #2

    QUIL (mardi, 05 juin 2012 14:21)

    Il faut croire que les habitants de ces quartiers ne sont guère intéressés sauf à critiquer la municipalité. Dommage.!!!