Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Exposition : Le "Jardin de blés" ouvre à Aleria

La galerie Granu Anticu a fêté sa première année d'activités ce printemps. Siège de l’association, elle a pour vocation première la conservation et la mise en signification des travaux réalisés dans le « Jardin de blés » autour de « l’étude et la promotion des variétés anciennes de céréales ». En effet, le caractère saisonnier du Jardin, lié au cycle du blé, limitait aux mois de juin et juillet les activités de l’association. La galerie, aménagée dans une ancienne cave à vin à proximité du Fort et du Jardin permet, désormais, l’organisation de manifestations hors période estivale visant un public résidant en Corse.  L'ouverture du "Jardin de Blés",  intervient ce samedi au Fort d'Aleria, visite libre de 9 à 20 heures durant tous les week-end. du mois de juin.

Outre le fonds constitué des échantillons des variétés de blés cultivés dans le « Jardin de blés » et présentés sous forme de bouquets, des photographies témoignant des changements selon les saisons et des différentes fêtes (semailles, moissons), la galerie se donne pour objectif de rassembler des documents sur les traditions locales autour de la culture des céréales, des objets attestant de savoirs-faire sur la meunerie et la panification.

A l’automne 2011, l’association a souhaité élargir les thématiques pour s’adresser à de nouveaux publics et a organisé l’exposition : A Trilogia Mediterrania, vigna, alivu, granu, ainsi qu’une journée dédiée à la « Terre Mère », Terra Madre, journée internationale. Les problématiques des filières viticoles et oléicoles en Corse sont apparues semblables dans leur quête des variétés endémiques et la recherche de signes de qualité.

Lors de ces expositions, la dimension artistique a toujours été présente par l’originalité de la présentation des éléments et l’accrochage : par exemple, les variétés de raisins (I grombuli d’uva) ont été présentées sous la forme d’un accrochage de vraies grappes, échantillons cueillis et renouvelés toutes les semaines, faisant apparaître la dimension 1/1 et les différences de constitution des grappes (taille des grains, couleur…).

Le succès de ces expositions auprès du public a encouragé l’association à s’engager dans un programme cherchant à relier l’agriculture et l’art.

 

Un nouveau pari : relier art, histoire et agriculture

Au début de l’année 2012, l’assemblée générale de l’association a permis d’esquisser le projet d’un cycle d’expositions intitulé « Graines d’artistes ».

Les expositions présentées à la galerie Granu Anticu auraient une fonction d’animation des activités de l’association et permettraient d’élargir encore le public et d’augmenter le nombre d’adhérents. Les actions de communication autour de ces expositions augmenteraient l’audience de l’association. Celle-ci pourrait prétendre à l’octroi de subventions pour mener à bien ses travaux et aménager ses locaux.

Ce travail de longue haleine est actuellement en cours et semble porter ses fruits.

L’exposition « Dionysos Temple » de Anthony Limelette (avril) a révélé le fort potentiel de la thématique proposée : l’utilisation de blé en pousse et son association au vin en passant par la mise scène d’un vrai poisson déstabilise le spectateur et propose une nouvelle interprétation du mythe grec.

L’exposition « Exposer, s’exposer » de Maud Armand (mai) a montré aussi que le « Jardin de blés » pouvait être à la fois le cadre et le matériau d’une création originale : l’artiste a parcouru l’allée principale du Jardin, habillée d’une robe de blé qu’elle a confectionné in situ, s’exposant aux regards des spectateurs dans le cadre d’une performance.

L’exposition de Vincent Lambert qui fera suite en juin devra elle aussi refléter l’esprit des lieux – entre art, histoire et nature…

 

La galerie Granu Anticu et l’Université de Corse

Anthony Limelette, Maud Armand et Vincent Lambert sont tous les trois issus de l’Université de Corse et terminent leur licence d’Arts Plastiques. Nalyvanne Bannavong et Jason Roger sont également étudiants en 3e année d’arts et ont effectué leur stage professionnel de fin d’études à la galerie Granu Anticu, encadrés par Edwige Koziello.

La fréquentation du Fort d’Aleria par ces jeunes venus de Corte apporte une dynamique nouvelle à l’association qui s’en réjouit. Les vernissages organisés à chaque nouvelle exposition ont pour but de relier des personnes et des mondes qui n’étaient pas appelés à se rencontrer…

Écrire commentaire

Commentaires : 0