Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Stéphane Guillon a failli ne pas se produire à Bastia

Le témoignage nous est parvenu par l'intermédiaire du groupe Facebook" Pour l'accessibilité des lieux publics corses en fauteuil roulant".  C'est le récit d'une personne à mobilité réduite qui s'est rendue dans le courant de la soirée de mercredi au théâtre municipal de Bastia pour assister au spectacle donné par l'humoriste Stéphane Guillon… C'est à lire…

Tous ces gens ont failli ne pas voir le spectacle de Stéphane Guillon à cause de moi...

19h40, la place bleu est libre du parking du théâtre, youpiii ! 

On entre dans le théâtre, une longue file attend déjà, on avance jusqu'au comptoir, Marie signale qu'elle est accompagnée d'une personne en fauteuil roulant, pas de souci, on nous accompagne jusqu'au monte-escalier, je monte dedans, çà fonctionne, youpi!. Je sors, le service de sécurité, est très sympa, puis on nous dit que c'est bon. Un couloir, et nous voilà sur le côté de la scène, là ou sont installés les PMR (personnes à mobilité réduite) habituellement.

Cool, tout s'est bien passé, on sourit, on bavarde, et là.....

L'équipe du théâtre et de la sécurité sont à côté de nous, et discutent. Apparemment il y a un problème, le problème,ce serait nous.

Le régisseur de Stéphane Guillon arrive et dit clairement à tout le monde que nous ne pouvons rester là, car le fait que nous soyons au même niveau de la scène va troubler l'humouriste et lui faire perdre le fil de son spectacle. Comme il est hors de question de semer le trouble dans la prestation de S Guillon,il propose de condamner les deux premiers rangs de fauteuils de chaque côté de la scène.

Après 10 mm de discussion, le régisseur demande à ce que l'on nous déplace derrière, ce qui exige de monter le fauteuil d'une marche assez haute. Le service de sécurité et l'équipe du théâtre s'y oppose, car une fois monté, impossible de sortir rapidement en cas d’incident. Un membre du théâtre dit au régisseur : "Vous avez au moins demandé ce qu 'en pense le Monsieur ?».

Je donne enfin mon avis,et refuse de me retrouver bloqué et dans l'impossibilité de me déplacer,je tiens en effet au peu d'indépendance que je possède.

Le régisseur de Guillon dit clairement, que si je reste à cette place, le spectacle sera annulé. La directrice du théâtre essaye de lui faire entendre raison, que les PMR sont toujours installés à cette place,et qu'aucun artiste, en vingt ans, ne s'y était opposé. Devant le réfute du régisseur, qui menace encore d'annuler le spectacle, la directrice lui répond : « Tant pis ! On annule tout! »

Finalement, le régisseur de Guillon, après plusieurs aller-retour vers son maître, revient. Rediscussions,il propose de nous mettre sur le côté de la scène, dans la pénombre, je m'y place, je verrais le spectacle de profil...

J'accepte devant la menace d'annulation qui pèse sur mes épaules : 450 personnes piétinent dehors,et il est presque 21h....

Je demande au régisseur qu'en échange je voudrais faire une photo avec « The artist», ce qu'il accepte avec enthousiasme. La directrice du théâtre est très gênée ainsi que toute l'équipen et me présente ses excuses.

La salle se remplit peu à peu,toute l'équipe est aux petits soins avec nous.

Le spectacle commence sur un sketch sur les handicapés, que nous connaissons et apprécions Marie et moi.

Marie n'a pas le cœur à rire, moi, je relativise, comme d'habitude, mais je n'en profite pas pleinement de ce spectacle. Je sens Marie tendue, énervée, prête à bondir mais qui se retient ... 
Fin du spectacle.....

Toute l'équipe du théâtre a été aux petits soins avec nous. J'ai décidé d'attendre pour que l'on me prenne en photo avec S. Guillon. Marie n'était pas vraiment d'accord,mais c'était une opportunité pour elle d'avoir des explications. Une personne nous explique en fait,que ce qu'il le gênait était que je sois, moi,en fauteuil au premier rang.

Il arrive en compagnie de sa femme, Muriel Cousin,sa fille et son régisseur. S.Guillon nous demande : « Vous avez passé une bonne soirée ? » Marie répond: « NON! »

Et elle a « vidé son sac » !

Elle nous a présentés comme des personnes aimant ses différentes chroniques, le suivant régulièrement depuis longtemps,et déçus par un tel comportement. Il nous explique que dans ses spectacles,ayant un premier sketch sur les handicapés,aucune personne en fauteuil se trouve au premier rang ! Pourquoi ? Et bien parce que cela peut gêner les valides et les empêcher de rire ! De plus, ayant le trac ,cela le déstabilise....

Il a reconnu être à l'origine des demandes effectuées par le régisseur. Mais au lieu de dire la vérité dès le départ, on nous a mené en bateau,et pris pour des cons, prétextant des problèmes de scène !

Ils ont prétexté qu'ils ne savaient pas à qui ils avaient affaire, que d'ailleurs à l'un des spectacles, une personne a dit « On en a marre des sketchs handicapés ». Je lui ai dit que son régisseur aurait du nous dire la vérité dès le départ. Nous dire voilà, çà commence par un sketch sur les PMR.  J'aurais répondu qu' il n'y avait pas de souci, que j'avais beaucoup humour, tout simplement...

Le fait de vouloir nous déplacer était quand même le signe que l'on gênait... Il a répondu que pas du tout, sa femme a ajouté, qu' il considérait les handicapés comme tout le monde,q ue c'est d'ailleurs pour cela qu'il faisait un sketch sur les handicapés et qu'il tenait à montrer qu'il pouvait se moquer de tout le monde sans distinction.... C'était apparemment la première fois depuis le début de la tournée, que cette demande posait un problème,pour le régisseur, le personnel du théâtre aurait très bien pu construire une rampe. Muriel Cousin s'est trouvée compatissante et a trouvé légitime la démarche de Marie.

En conclusion, si vous êtes handicapé, il vaut mieux ne pas assister à un spectacle de Guillon,vous risquez d'empêcher de faire rire les valides et d'être "refourgué" au fond de la salle !

Écrire commentaire

Commentaires : 11
  • #1

    pmr 2b calvi (jeudi, 31 mai 2012 00:23)

    pourquoi tu nous fai çà stef !! clair au début serai bien !!

  • #2

    Mathilde (jeudi, 31 mai 2012 07:06)

    Sa femme explique qu'il considère des handicapés comme tout le monde : apparemment non.
    Ah les pseudos stars du show biz et leurs manies.....
    Merci d'avoir publié votre histoire, au moins on sait qui se cache derrière l'artiste. Les comiques français nous font de moins en moins rire hors de scène.

  • #3

    Marie (jeudi, 31 mai 2012 07:42)

    Juste le fait de vous avoir mis au fond de la salle à regarder un spectacle de profil est bien le fait qu il fasse une différence ....déçue très déçue...et respect à vous vous avez eu beaucoup de patience...rien qu à vous lire j étais déjà prête à bondir!!!

  • #4

    Vincensini (jeudi, 31 mai 2012 10:43)

    Je dis un grand BRAVO à la directrice du théâtre !!!!!

  • #5

    bequilles2B (jeudi, 31 mai 2012 17:19)

    J'étais dans la salle aussi... et sincèrement les places PMR de ce théâtre rappellent les banquettes sur scène à l'époque de Molière... La vraie solution : de vraies places confortables et intégrées dans la salle, sans chaise pliante pour nos accompagnateurs!
    Quant aux demandes des artistes... no comment...

  • #6

    Association INSEME (jeudi, 31 mai 2012 20:39)

    Déplacer une personne handicapée pour être certain que ceux qui ont la chance de ne pas l'etre puissent rire ... quelqun de bien ce Stephane GUILLON ... Bravo en tout cas à la Directrice du Theatre qui était prete a tout annuler pour que cette personne soit respectée !

  • #7

    Marie (maman d'un enfant a mobilité réduite) (vendredi, 01 juin 2012)

    Une histoire comme beaucoup d'autres malheureusement, les personnes a mobilités réduites sont pas reconnu dans ce pays ! au lieu de facilité les accès on préfère leur compliqué la vie et se rendre honteux d'eux mm! c'est ecoeurant !! Bravo a Monsieur Guillon qui finalement est un idiot de plus !

  • #8

    Joël (dimanche, 03 juin 2012 10:33)

    Pour un humoriste ceci est vraiment inadmissible on ne traite pas un handicapé de la sorte est il vraiment à sa place cet humoriste

  • #9

    Jean (mercredi, 06 juin 2012 16:55)

    Remarquable et digne témoignage. Respects à lui et à la direction du théatre qui a eu une conduite estimable.
    Quelle mauvaise foi de la part de Guillon...en plus pour quelqu'un qui a des racines corses son comportement pitoyable fut un bel et sympathique hommage rendu aux siens...
    A t'il au moins présenté ses sinceres excuses ?

  • #10

    Nul (samedi, 09 juin 2012 14:43)

    Bella ropa e ellu si sentia in casa soaia perchè à so mammo hè corsa, bell'affare !

  • #11

    David Chevalier (jeudi, 05 juillet 2012 15:46)

    Etant tétra je sais ce que ça fait.
    Etre relégué " derrière le paravent" pour ne pas gêner pour être mis devant les regards des autres.
    Tout cela est quand même la preuve que l’intolérance, la bêtise et le manque d'humanité sont des handicaps bien plus grands que ceux qui nous mettent dans un fauteuil-roulant !