Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Furiani : L'émotion s'était déplacée à François-Coty

Les victimes, les membres du comité de pilotage de Furiani et la Squadra Corsa : Unis dans l'émotion (Photo Marilyne Santi)
Les victimes, les membres du comité de pilotage de Furiani et la Squadra Corsa : Unis dans l'émotion (Photo Marilyne Santi)

On aurait tant aimé que cette rencontre ait lieu à Furiani, dans le cadre même du drame qui a endeuillé la Corse à jamais mais… L'émotion était néanmoins palpable et présente à ce rendez-vous fixé dans le cadre du stade François-Coty où la Squadra Corsa et les victimes de la catastrophe du 5 Mai 1992, unis dans l'émotion, ont communié à la mémoire des dix huits morts de Furiani.

Au-delà de la partie amicale qui s'est soldée par un match nul (2-2), c'est ce qu'il convient de retenir de cette soirée dont nous vous rendons compte par l'image et où, avant l'hommage rendu aux victimes, Johan Cavalli a reçu de Yannick et Fred Stouvenot, le challenge qui perpétue le souvenir de notre ami.
Après, unis dans la même douleur muette les joueurs et les spectacteurs ont rendu un vibrant hommage à tous ceux qui ont perdu la vie au cours de cette maudite soirée. Leurs noms imprimés en noir sur des banderoles et leurs portraits imprimés sur une autre banderole avec sous le logo de la Squadra Corsa deux seuls mots " Per l'eternu" ont fait passser un gros souffle d'émotion sur Timizzolu.
Oui nous étions loin de Furiani, mais l'esprit, et la solidarité étaient là ce qui, comme bien l'on pense, a fait chaud au cœur des porte-parole du comité de pilotage Didier Grassi, Lauda et Josepha Giudicelli.

Pour le reste on retiendra que la sélection internationale dirigée par Gérard Houiller (Ducourtioux,Coulibaly,Heskey,Essien,Carragher,Vercoutre,Gignac , Rothen, Sakho, Deville, Sissoko etc) et la Squdra Corsa se sont séparées sur la marque de 2 buts partout (Deux buts de Gignac conter deux buts des bastiais Cahuzac et Cioni).

                REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE DE MARILYNE SANTI

Écrire commentaire

Commentaires: 0