Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Présentation à La Villa du 1er Open international de pétanque de Calvi

De gauche à droite Jean-Nicolas Pandolfi Jean-Baptiste Ceccaldi et Jean-Pierre Pinelli (Photo Jean-Paul Lottier)
De gauche à droite Jean-Nicolas Pandolfi Jean-Baptiste Ceccaldi et Jean-Pierre Pinelli (Photo Jean-Paul Lottier)

Jeudi à 11h30, sur les terrasses de l’hôtel Relais & Châteaux La Villa de Calvi, a eu lieu la présentation officielle du 1er Open international de pétanque de Calvi.

Cette manifestation organisée par « La Boule Calvaise », se déroulera à Calvi, du 12 au 14 octobre 2012 et réunira six sélections nationales et internationales qui sortiront tout juste du championnat du monde de pétanque qui aura lieu cette année en France et plus particulièrement à Marseille. S’ajouteront à ce plateau d’exception pas moins de 150 triplettes venues des quatre coins de l’île et bien entendu du continent.

Philippe Quintais, 12 fois champion du monde de pétanque, ancien capitaine de l’équipe de France, parrain de « La boule Calvaise » sera bien évidemment présent à ce 1er Open international de Calvi pour lequel il a décidé de s’investir.

L’office du tourisme de Calvi sera l’un des principaux partenaires de ce 1er Open international de pétanque en apportant son savoir et son expérience. La promotion se fera dans le cadre de l’opération « Happy Balagne » à l’automne avec la mise en place de produits à prix mini, la distribution de 3000 flyers, l’envoi de 3000 mailings dans des clubs de pétanques et associations. Une large place sera également consacré à la manifestation sur le site de l’OMT de Calvi visité par 400 000 internautes.

Cet Open s’ouvrira le vendredi par un tournoi un peu particulier, baptisé Trophée des Relais& Châteaux. Les 8 triplettes présentes auront la particularité d’être composées chacune d’hôteliers Relais & Château et de personnalités du show-bizz, passionnés de pétanque.

Un tournoi VIP qui devrait se dérouler sur la place Bel Ombra, véritable temple de la pétanque pour les calvais.

Autour de Jean-Nicolas Pandolfi, président de « La Boule Calvaise », Jean-Baptiste Ceccaldi, propriétaire du Relais & Château La Signoria, président de l’Office du tourisme de Calvi et Jean-Pierre Pinelli, propriétaire du Relais & Château La Villa ont présenté à la presse les grandes lignes de cette manifestation.

M. Ceccaldi s’est félicité de la date de cette manifestation qui devait-il ajouter «  permettra aux professionnels de l’hôtellerie et aux commerçants de prolonger la saison estivale et permettre à tous de faire la transition en attendant le festival du vent de Calvi qui est comme chacun le sait la dernière manifestation de la saison ».

En sa qualité de président de l’Office Municipal du Tourisme, M. Ceccaldi a annoncé la mise en place avec les partenaires de différents packages vols, bateaux, hôtels de différentes catégories, voitures. Des packages  qui permettront à bon nombre de personnes de venir à bon prix  en Corse .

Jean-Pierre Pinelli s’est lui aussi félicité de cet événement qui vient se positionner à une période intéressante. Et d’ajouter «  Il y a actuellement en Corse deux événements de pétanque qui retiennent l’attention, c’est Porto-Vecchio et L’Ile-Rousse. Je me réjouis aujourd’hui de voir Calvi s’inscrire dans cette lignée, tout comme je me réjouis que la Corse devienne un haut lieu de la pétanque ».

A la question de savoir si cet Open de Calvi n’allait pas concurrencer l’international de pétanque de l’Ile-Rousse dans le lequel il était partie prenante, Jean-Pierre Pinelli a été très clair : «  Non, absolument pas, bien au contraire. Les deux manifestations sont complémentaires et sont un véritable tremplin pour la pétanque ».

Enfin, Jean-Nicolas Pandolfi a détaillé ce grand rendez-vous sportif et festif qui regroupera près d’un millier de personnes et qui, espérons-le, deviendra un événement incontournable de la station balnéaire de Calvi.

«  Notre objectif est de mettre sur les bon rails cette manifestation et de la pérenniser. Nous sommes très fiers à La Boule Calvaise d’avoir comme parrain, même si je sais qu’il n’aime pas le mot, un Monsieur comme Philippe Quintais qui aujourd’hui devait être avec nous mais qui pour raison familiale a dû renoncer à effectuer ce déplacement, mais ce n’est que partie remise ».

                                                                                                                                        J.-P. L.

Écrire commentaire

Commentaires: 0