Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Triathlon LD : Sylvain Sudrie (Beauvais) et Jeanne Collonge (Nice)  sur la plus haute marche du podium à Calvi

On avait annoncé aux triathlètes un parcours sélectif, exigeant et technique. Les 650 à avoir pris samedi matin le départ de ce championnat de France de triathlon longue distance, dont l’organisation pour 2012 et 2013 a été confiée à la toute jeune Ligue Corse de Triathlon, avec l’aide précieuse et indispensable de Calvi XTRI  ont pu le constater par eux-mêmes.

Rarement une manifestation sportive aura attiré autant de monde dans la station balnéaire de Calvi, capitale du tourisme.

Malgré l’heure matinale ils étaient des centaines et des centaines à se diriger vers la plage pour assister à l’épreuve de natation. Une épreuve qui se disputait sur deux boucles, l’une de 1700 m, l’autre de 1300 m, dans la baie de Calvi.

Sylvain Sudrie,  ( Beauvais), champion de France en titre, Jérémy Jurkiewicz ( Saint-Etienne) sortaient les premiers de l’eau pour enfourcher leur vélo et partir dans une véritable course de 80 km, en direction de l’aéroport, col de Marsolinu, Col de Palmarella et retour vers Calvi .

Delphine Pelletier craque

Chez les filles, on trouvait Isabelle Ferrer, Jeanne Collonge, Camille Donat, Delphine Pelletier, Alexandra Louison…

Au village triathlon, tous pouvaient suivre l’évolution de la course grâce à l’équipe de  Trimax hebdo qui assurait le live retransmis sur écran géant.

Chez les hommes, pas de gros changements dans les acteurs principaux de ces championnats de France. En revanche, chez les femmes, ça bougeait  avec notamment l’abandon de Delphine Pelletier dans la première difficulté du parcours alors qu’elle exerçait un fort pressing pour revenir sur Camille Donat. Au km 35, Jeanne Collonge ( Olympique Nice Natation) est en tête avec 2 d’avance sur Camille Donat, 6 sur Isabelle Ferrer et 9 sur Alexandra Louison. Chez les hommes, nous sommes au km45… Sudrie est toujours en tête avec 3’20 sur Jérémy Jurkiewicz et 4’30 sur le trio Faure – Fernandez – Poulat et 5’30 sur Bertrand Billard et Karl Shaw. Au km 55 : Sudrie continue son numéro en tête de la course avec 3 d’avance sur Jérémy Jurkiewicz qui résiste bien. Mais celui qui se montre le plus impressionnant dans cette fin de course, c’est bien Hervé Faure qui réalise une grosse partie vélo dans la dernière difficulté de ce parcours. Il a faussé compagnie à Nicolas Fernandez et à Stéphane Poulat qui a compris qu’il n’était pas dans les meilleures dispositions physiques aujourd’hui. Shaw et Billard suivent toujours et semblent eux aussi bien revenir sur cette dernière portion. Au km  70 : Sudrie a désormais 5’20 d’avance sur le trio emmené par Faure suivi de Jurkiewicz et Fernandez. Karl Shaw est à 7 et Billard à 8… Poulat lâchait prise, il est désomais à 9’20…

Stéphane Poulat renonce

A peine descendu de vélo, les athlètes entamaient une dernière  course à pied de 20 km au total, en deux boucles.

A noter que Stéphane Poulat qui n’avait pas récupéré des efforts à Sainte-Croix ne partait  pas pour la course  à pied. Sagement, il décidait de ne  pas entamer son capital avant les prochaines échéances de son calendrier…

Au km 3, Sudrie était  toujours en tête avec 5 minutes d’avance sur Hervé Faure qui pointait  désormais  en 2e position, suivi à 1mn de Jérémy Jurkiewicz et à 2mn de Nicolas Fernandez. Au  km 7, Sudrie était  en passe de conserver son titre à condition bien entendu de ne pas faiblir dans les derniers kilomètre. Hervé Faure très en jambes, revenait sur le leader, sans pour autant l’inquiéter. A 1mn  de Faure, on retrouvait  Jurkiewicz et à 2mn  Fernandez… Karl Shaw était  également très bien puisqu’il n’était plus qu’à 47 secondes de Fernandez.

Chez les  femmes, Jeanne Collonge avec avec 9’30 d’avance sur Camille Donat était seule au monde.

A quelques kilomètres de l’arrivée  Sylvain Sudrie avait course gagnée et était assuré de remporter un nouveau titre de champion de France. Chez les féminines, le titre semblait pour  cette année promis à Jeanne Collonge . Il ne lui restait plus qu’à assurer la  qualification pour les championnats du monde. Pour cela, il fallait que son temps n’excède pas 13% de plus que celui du vainqueur hommes.

Tout autour de la ligne d’arrivée, la foule grandissait et les animations se multipliaient en attendant l’arrivée des héros.

Ovationné, Sylvain Sudrie franchissait la ligne d’arrivée en grand vainqueur, avant de tomber dans les bras de sa mère qui était là pour le félicitait.

Sylvain Sudrie a bouclé les trois épreuves de natation, vélo et course à pied, soit 103 km dans le temps de 4h 09mn 17s. Il devance Hervé Faure de 4 mn, Jérémy Jurkiewicz de 8 mn.

La victoire du courage et de la volonté pour Sylvain

Chez  les femmes, comme prévu, c’est bien la sociétaire  de l’Olympique Natation de Nice qui remportait avec la joie que l’on imagine son premier titre tricolore.

Elle est devenue  championne de France grâce à une course où elle a su faire preuve de régularité. Elle remporte le sacre en 4h39. Un temps qui lui permet

Comme on l’a dit  de décrocher sa qualification pour les championnats du monde.

Grâce à une belle remontée à pied, Alexandra Louison monte sur la deuxième marche du podium devant Camille Donat.

A noter aussi la belle performance de Gilles Reboul qui décroche le titre en Masters hommes.

La remise des prix s'est déroulée dans l’après-midi.
                           TEXTES ET DIAPORAMA DE JEAN-PAUL LOTTIER 

Le classement messieurs   

1. Sylvain SUDRIE 4h09’17

2. Hervé FAURE 4h13’13

3. Jérémy JURKIEWICZ 4h17’34

4. Nicolas FERNANDEZ 4h20’24

5. Karl SHAW 4h20’57

6. Gwenaël OUILLIERES 4h24’29

7. Asa SHAW 4h26’59

8. Laurent MARTINOU  4h27’26

9. Fabien GUERINEAU 4h28’10

10. Nicolas PIZZOL 4h28’59

11. Damien LANDON 4h31’20

12. Philippe WORMS 4h31’39

13. Gilles REBOUL 4h32’36 (champion de France Masters)

Classement chez les femmes

1. Jeanne COLLONGE 4h39’30

2. Alexandra LOUISON 4h49’58

3. Camille DONAT 4h51’25

4. Isabelle FERRER 4h53’50

Sylvain Sudrie « C’est ma plus belle victoire »

Après avoir mené la course de bout en bout, Sylvain Sudrie, champion de France en titre, sacré en 2011 à Dijon,  pensionnaire du club de Beauvais Triathlon,  a montré  que c’était un homme de caractère et qu’ il avait une volonté de fer. Après un hiver très difficile, en raison de blessures, il a dans ce championnat de France 2012 laissé  aucune chance à ses poursuivants.

Ovationné sur la ligne d’arrivée, après quelques minutes seulement de récupération, il n’a pas caché sa joie  mais aussi son émotion après cette victoire : «  C’est vrai que hier encore j’avais des doutes sur mon état de forme. J’ai galéré tout l’hiver. J’ai passé un mois en clinique et trois mois à me soigner.  C’est vrai que je me sentais bien mais faute de compétition, je n’avais aucun repère. Au fil de la compétition j’ai retrouvé mes sensations et j’ai réussi à me gérer tout en gardant une certaine distance avec mes poursuivants. Oui, c’est vrai que je suis ému. Oui, aujourd’hui compte tenu de ce que j’ai vécu cet hiver, c’est ma plus belle victoire. Je la dédie à mon fils, à ma femme et à toute ma famille ».

Le palmarès de Sylvain Sudrie

• Sylvain Sudrie, champion de France en titre, sacré en 2011 à Dijon,

• Champion de France  LD 2009, 2011 et 2012

• 1er Half Ironman de Valencia 2012

• Champion du Monde LD 2010

• 1er au Tristar de Lyon 2011

• 1er au XL  Gérardmer 2010 et 2011

• 1er au Challenge Half Ironman de Barcelone 2010 et 2011

• 1er 70.3 Miami 2010

• 1er de la Coupe de France des clubs 2010

• 3e Championnat de France courte distance et longue distance 2010

• 4e du Championnat du Monde 70.3 en 2009

• Vice-Champion du Monde LD 2009

Jeanne Collonge : « Un immense bonheur »

Jeanne Collonge pensionnaire de l’Olympique Natation de Nice est tombée dans les bras de Jérémy Jurkiewicz. Elle réalise tout juste qu’elle  vient de remporter son premier titre national. Elle devient championne de France grâce à une course où elle a su faire preuve de régularité. Elle remporte le sacre en 4h39. Un temps qui lui permet aussi comme on l’a dit de rentrer  dans les critères lui permettant de décrocher sa qualification pour les championnats du monde.

«  C’est vrai que j’ai un peu de mal à réaliser ce qui vient de m’arriver. Cette victoire, j’ai été la chercher au fond de moi-même. C’était une course très technique qui demandait beaucoup de concentration. Progressivement, j’ai réussi à creuser l’écart dans l’épreuve du vélo. Ensuite, je ne peux pas dire que j’ai géré car mon objectif était d’aller décrocher cette « qualif » pour les mondiaux.  C’est une journée extraordinaire pour moi ».

                   TEXTES ET DIAPORAMA DE JEAN-PAUL LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    graziani louis (dimanche, 20 mai 2012 09:30)

    Félicitations à tous les coureurs et particulièrement à ceux qui ont défendu les couleurs de Calvi.
    Bravo aux organisateurs, ils ont réalisé un travail colossal, et de qualité.
    Nul doute que la fédération nationale de Triathlon renouvellera sa confiance aux organisateurs pour l'année prochaine.
    Merci à toutes et tous pour nous avoir permis de vivre un moment si intense et exceptionnel.

  • #2

    Luis Matthes (dimanche, 22 janvier 2017 13:44)


    Thanks for the marvelous posting! I quite enjoyed reading it, you happen to be a great author. I will ensure that I bookmark your blog and will often come back later in life. I want to encourage yourself to continue your great posts, have a nice afternoon!

  • #3

    Annabell Friley (mardi, 31 janvier 2017 12:11)


    Good day! Do you know if they make any plugins to protect against hackers? I'm kinda paranoid about losing everything I've worked hard on. Any tips?