Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SC Bastia : Sadio Diallo nouvelle star de la Ligue 1 ?

 

 

Les dirigeants et le staff technique du Sporting ont éprouvé, mais est-il besoin de le slouligner,  beaucoup de bonheur d'avoir possédé un joueur de la qualité comme Sadio Diallo dans leur effectif. Dans le passé, le club Bastiais a toujours su dénicher des futurs talents. Ainsi, après Mickaël Essien où Alexandre Song (eux-aussi formés au Sporting), c'est au tour de Diallo d'être propulsé, avec de solides assurances de connaître le même destin, dans le grand monde du football professionnel

Rennes et Nice laissent passer l'occasion... 

Son arrivée au club insulaire s'est faite un petit peu « au hasard ». En 2009, alors qu'il ne connaît pas la France, Diallo va effectuer un essai au club de l'OGC Nice entraîné par un certain.. Frédéric Antonetti. Jugé concluant sur le plan sportif, c'est sur le plan financier que les dirigeants niçois et l'agent du joueur n'arrivent pas à se mettre d'accord. L'affaire capote. Seulement, quelques semaines plus tard, Frédéric Antonetti qui avait quitté Nice pour le Stade Rennais, le rappelle pour une nouvelle période d'essai. Jugé là-aussi concluant, le joueur ne faisait cependant pas l'unanimité au sein de l'encadrement technique du centre de formation Breton qui décide de ne pas le conserver.. 

Alors recruteur pour le Sporting, le neveu de Frédéric Antonetti (Pierre-Paul), le conseille aux dirigeants du Sporting Club de Bastia. Quelques semaines d'essai après, le club Bastiais lui fait signer un contrat stagiaire dans le foulée. 

 

Révélation en 2010-2011 

Lors de sa première année au Sporting (2009-2010), il jouera l'essentiel de ses matchs avec l'équipe réserve de CFA 2 où il inscrit par ailleurs deux buts lors de son premier match. Il fera malgré tout deux apparitions avec le groupe professionnel alors en Ligue 2. Après la relégation en National, le Sporting décide de miser sur la jeunesse. Et à cette occasion, Sadio Diallo intégre l'effectif de Frédéric Hantz. Profitant d'une blessure « longue durée » de Yassin El Azzouzi, il est amené à évoluer au poste de milieu relayeur dans l'équipe bastiaise. Durant l'un de ses premiers matches de National, il est l'auteur d'une prestation de haute volée, conclue par un but contre Guingamp. Il ne quittera plus la place de titulaire et sera la révélation bastiaise de la saison 2010-2011 avec 10 buts marqués en 35 matchs. Il est régulièrement sélectionné avec l'équipe de Guinée (8 sélections pour 2 buts). 

 

Et éclosion en 2011-2012 ! 

En Ligue 2, Diallo fait partie des joueurs-clés de Frédéric Hantz, à tel point qu'en vingt-neuf matchs disputés, il inscrit huit buts pour deux passes décisives, fruits de son aisance technique impressionnante . Ces buts auront été le plus souvent décisifs. En février, il permet aux Bastiais de l'emporter sur le terrain de l'AS Monaco, permettant du même coup à son équipe de prendre la tête du championnat. Plus récemment, le 1er mai, il se met en valeur lors de la réception du FC Metz en marquant deux buts aussi beau l'un que l'autre. Son doublé sera une nouvelle fois salvateur, puisqu'il permettra au Sporting d'être officiellement promu en Ligue 1 et d'être sacré champion de France de Ligue 2 !  

 

Rennes a eu le nez creux !

Du coup, les dirigeants du Stade Rennais qui suivent régulièrement sa progression depuis décembre 2011, n'ont pas du regretter leur investissement de 4 M€ pour « souffler » Sadio Diallo à Lorient durant le mercato hivernal 2011. Il faudra attendre encore quelques mois avant de pouvoir assister aux fulgurances du Bastiais en Ligue 1. Et l’on pourra rapidement savoir si le club breton a réalisé ou non une bonne affaire.  Nul doute que les dirigeants ne devraient pas avoir de regrets. Le joueur en tout cas, est totalement conscient que le marche sera difficile à gravir, mais il s'en dit « capable » et fera le « maximum » pour être rapidement disponible au service de sa nouvelle équipe. 

 

Des adieux  et de l'émotion

Le joueur aura disputé sa dernière rencontre sous le maillot bleu le 11 mai dernier à Furiani contre Nantes. Pour lui, le Sporting, son club formateur, est « son club de coeur », Diallo part donc le cœur gros mais avec beaucoup de reconnaissance envers les dirigeants et le staff technique insulaire pour la confiance qui leur ont accordé. « C'est Bastia qui m'a lancé dans le grand bain professionnel, je ne peux qu'être reconnaissant envers ses dirigeants » indiquait-il dans les travées d'Armand-Cesari au terme deu dernier match. 

Malgré tout, Diallo sera de retour l'an prochain à Furiani, mais cette fois-ci en tant qu'adversaire et sous le maillot du Stade Rennais. Il y a quelques jours, plusieurs de ses coéquipiers lâchaient d'ailleurs ironiquement « j'espère qu'il ne nous fera pas trop de misères la saison prochaine », avant d'éclater de rire !

Merci à Sadio Diallo d'avoir contribué très largement aux deux années de succès que vient de connaître le Sporting.

                                                                                                                          André CARLI 

Écrire commentaire

Commentaires: 0