Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SC Bastia : Clap de fin pour Jacques-Désiré Périatambée

A 37 ans, le Franco-Mauricien Jacques-Désiré Périatambée a décidé de mettre un terme à sa carrière. Après deux saisons avec le SCB, avec qui il aura connu une descente en Ligue 2 pour deux montées consécutives du National à la Ligue 1, le temps est venu pour le joueur de raccrocher les crampons. Corse net infos vous retrace sa longue carrière !

Son premier passage à Auxerre de 1992 à 1997 aura été vierge en minutes de jeu,  puisqu'il n'y disputa aucune rencontre avec le groupe professionnel. C'est durant les saisons 1997-1998 et 1998-1999 que sa carrière prend véritablement son envol. Et c'est toujours en Bourgogne mais à Troyes où il dispute ses premiers matchs en seconde division. Douze rencontres la première année et treize matchs la seconde saison, l'expérience Troyéenne se révélera un bon tremplin pour la suite de sa carrière. Et bien qu'elle fût ralentie par un nouveau passage vierge en match encore une fois à Auxerre, il s'engage avec Grenoble au cours du mercato estival de l'année 2000. Alors en National, les Isérois font un parcours quasiment parfait et se donnent le droit d'accéder de nouveau à la Ligue 2.  Périatambée y participera grandement puisqu'il y signe trois réalisations. Les deux saisons suivantes toujours sous les couleurs de Grenoble seront tout aussi prolifiques. Avec soixante-neuf matchs disputés durant ces deux années, il est l'un des joueurs de base du staff technique. 

 

Cap sur Le Mans

L'aventure avec Grenoble s'achève à l'issue de la saison 2002-2003, Jacques-Désiré rejoint Le Mans alors en Ligue 1. Et s'il prend part à trente et une rencontres de championnat, l'expérience sportive ne sera pas bonne puisque son club est relégué en Ligue 2. Mais Periatambée est un battant et il prouve ! Malgré la relégation, il décide de rester au club Manceau pour tenter le pari de la remontée immédiate à l'échelon supérieur. Même s'il ne dispute que dix-sept matchs, il inscrira tout de même deux buts et verra à la fin de la saison 2004-2005, son objectif atteint puisque son club remonte en Ligue 1. Faisant toujours partie de l'effectif la saison suivante, il y dispute moins de matchs (douze). Afin de trouver un temps de jeu plus important, Periatambée rejoint la saison suivante les Chamois Niortois alors en Ligue 2. Durant la première saison 2006-2007, il dispute trente matchs. La seconde année sera nettement meilleure au niveau du temps jeu puisqu'il prend part à trente-cinq matchs et inscrit un but. 

 

Puis sur Dijon

En 2008-2009 il poursuit sa carrière en Ligue 2 mais sous les couleurs de Dijon cette fois. De retour en Bourgogne, il espère que son passage sera plus concluant qu'à Auxerre. La première année il y disputera vingt-un rencontres pour aucun but. Alors que la seconde saison ne le verra prendre part qu'à neufs matchs, Periatambée quitte le club et rejoint le Sporting Club de Bastia lors de la saison 2009-2010. Alors en Ligue 2, les Bastiais traversent une période difficile et les performances du joueur s'en ressentent (seulement dix-huit matchs disputés). A l'issue de la saison, il connaît une nouvelle relégation, mais en National cette fois. Tout comme durant son passage au Mans, il décide de rester au club Corse pour participer au challenge fixé par Frédéric Hantz et les dirigeants qui est la remontée immédiate en Ligue 2. Dans un effectif renouvelé en grande partie, Periatambée devient l'un des éléments d'expérience sur lequell s'appuiera le coach Bastiais pour diriger le groupe sur le terrain. Et l'expérience aura, au final, été très concluante, puisque après trente-trois matchs disputés, il remonte en Ligue 2 avec le club Bastiais. 

 

Dernière expérience en Ligue 2 avant la retraite 

Alors qu'il avait prévu de mettre un terme à sa retraite à l'issue de cette saison 2011-2012, Periatambée était loin d'imaginer qu'elle s'achèverait de la plus belle des manières. Même s'il ne dispute que quatorze matchs dans un groupe où l'alchimie entre les jeunes joueurs et les plus expérimentés aura bien fonctionné, le Sporting a le bonheur d'accéder à la Ligue 1 seulement un an après avoir fêté son retour en Ligue 2. Deux titres de champions remportés, deux montées et soixante-cinq matchs disputés, Jacques-Désiré Périatambée (qui a disputé (280 matches, L1 et L2 confondues durant l'ensemble de sa carrière) peut arrêter avec le sentiment du « devoir accompli ». La joie qui était la sienne à l'issue de son dernier match à Furiani, démontrait tout le bonheur et le plaisir qu'aura éprouvé le joueur sous les couleurs du Sporting. Sentiment réciproque chez le staff technique et les supporters, puisque les ovations qu'il l'a reçu durant cette « der », étaient nombreuses et méritées.

Même s'il n'avoue ne pas encore avoir réfléchi à ce que sera son « après-carrière », Periatambée ne restera certainement pas très éloigné de sa passion qu'est le football. 
Merci Jacques-Désiré et bonne retraite !

                                                                                                                             André CARLI 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    seb (lundi, 21 mai 2012 23:24)

    Merci pour tout Jacques Désiré.

  • #2

    Juste une précision (mardi, 22 mai 2012 00:26)

    "Periatambée quitte le club et rejoint le Sporting Club de Bastia lors de la saison 2009-2010. Alors en Ligue 2, les Bastiais traversent une période difficile et les performances du joueur s'en ressentent (seulement dix-huit matchs disputés)."

    Juste une précision il est arrivé au SCB en janvier 2010 lors du mercato hivernale, c'est pour celà qu'il n'a disputé que 18 matchs !

    Merci Jacques Désiré
    FORZA BASTIA !!!