Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Laurent Marcangeli : "Programme réaliste et engagement sans faille" pour le 1ère circonscription d'Ajaccio

(Photos Marilyne Santi)
(Photos Marilyne Santi)

 

C’est devant plus de 500 personnes, et entouré de l’ensemble des élus de sa famille politique (UMP), que Laurent Marcangeli a présenté son programme au Palais des congrès jeudi. Conseiller municipal, puis conseiller général du premier canton d’Ajaccio en 2011, Laurent Marcangeli est aujourd’hui candidat à l’élection législative dans la première circonscription de Corse-du-Sud.

 

Le 6 mai les Corses ont refusé à 56% le socialisme et ses recettes du passé, c’est donc une majorité d’électeur, qui ont refusé le programme de François Hollande. Fort de ces chiffres, le candidat aux législatives espère que les prochains votes permettront d’éviter une majorité parlementaire à gauche, et ainsi envoyer une voix libre et forte à l’Assemblée Nationale, et non un député aux ordres d’un exécutif qui fait bien peu cas des Corses et de la Corse.

Mon programme est réaliste et mon engagement sera sans faille quant à la défense de notre territoire. L’heure est à la mobilisation, l’occasion de tourner la page.

Si pour lui un député a un rôle essentiel au sein de l’Assemblée Nationale, il a aussi pour mission d’être un homme de terrain, attaché avant tout à sa terre d’élection dont le devoir est de respecter celles et ceux qui y vivent et de défendre leurs intérêts à l’échelon national.
Sortir de 10 ans de mutisme.

Laurent Marcangeli dit être ce représentant qui contribuera au changement, l’élu dynamique, l’homme de terrain, en phase avec son temps et résolument tourné vers l’avenir, le député différent dont a besoin la première circonscription.

Son vœu, travailler avec tous les élus quelqu’ils soient et avec les forces vives de l’île, donner l’exemple, être toujours en accord avec son discours…..et, surtout être fidèle au programme qu’il présente aujourd’hui.

Pas de promesses mais un engagement, pour la Corse s’il est député, de répondre aux problématiques socio-économiques et culturelles de la Corse, d’améliorer le statut institutionnel de l’île, et de ne refuser aucun débat.

Mais aussi, négocier une nouvelle convention du Plan Exceptionnel d’Investissement d’un montant de 400 M€ de 2012 à 2017, et d’allouer 10% de cette somme à un programme exceptionnel de formation, de proposer la création d’un CDI du saisonnier, de déposer une proposition de loi qui prolongera pendant les cinq prochaines années l’exonération des droits de succession (Arrêtés Miot), d’instaurer un service minimum dans les transports maritimes, de positionner notre modèle agricole comme pilier d’expérimentation de la Politique Agricole Commune 2014, de réclamer la signature de la Charte des Langues minoritaires par la France, de garantir à la Corse l’accès durable à une énergie sure et propre , de développer un programme spécifique pour la formation et l’emploi des jeunes…..

Viendront ensuite tout se qui touche à la santé, aux logements sociaux, au RSI, soulignant qu’il privilégierait toujours la solidarité à l’assistanat.

S’opposant à la loi accordant le droit de vote aux étrangers, il votera celle sur le non-cumul des mandats.

Un meeting haut en couleur et en musique, où toute l’union de la force politique UMP pouvait se ressentir.

Laurent Marcangeli a faitla démonstration, jeudi soir, qu’il pouvait être un leader politique, alliant modernité et tradition, prêt à mener la campagne des législatives dans un souci d’honnêteté, de transparence et de dialogue.
                                                                                                                          Marilyne SANTI 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0