Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : Simon Renucci et Ange-Pascal Miniconi inaugurent leur permanence électorale

(Photos Marilyne Santi)
(Photos Marilyne Santi)

 

Simon Renucci, député de la première circonscription de la Corse-du-Sud et

son suppléant Ange-Pascal Miniconi, candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains, avaient invité, mardi, l’ensemble de la population à participer à l’inauguration de leur permanence de campagne située au 9 Cours Napoléon à Ajaccio

C’est le renouvellement du mandat de député, que le maire de la ville d’Ajaccio a décidé de solliciter auprès des habitants de la première circonscription.

" Je n’ai eu de cesse de représenter la Corse avec constance et dignité, en défendant les valeurs et les droits qui constituent, selon moi, le socle indispensable de notre société." Alors c’est la continuité de ses actions que propose le candidat, "en portant devant l’Assemblée et au cœur des institutions du pays la voix de la Corse devant l’Assemblée."

Cet engagement, Simon Renucci le partage avec son suppléant Ange-Pascal Miniconi, maire d’Afa et 1er vice-président de la CAPPA sans oublier les personnalités politiques qui le soutiennent, et qui étaient présentes lors de cette inauguration : Nicolas Alfonsi, sénateur de la Corse-du-Sud, Jean-Marc Ciabrini, 1er secrétaire de la Fédération du PS de Corse-du-Sud, Paul Marie Bartoli, maire de Propriano et Valérie Tomi, candidats dans le 6ème canton, François Pieri, conseiller communautaire, Vannina Pieri, Jean-Louis Luciani, François Casasoprana, tous qualifiés par le candidat de "femmes et d’hommes de progrès" du mouvement corse-social-démocrate. Mais aussi, fidèles aux valeurs de paix, de fraternité et de justice sociale…

" Rénover, réconcilier, construire, voilà ce qui guide notre engagement depuis toujours " a souligné Simon Renucci.

Une candidature ambitieuse, "qui s’inscrit dans la continuité du projet défendu par François Hollande, nouveau président de la République, qui a fait de la jeunesse et de la justice les deux piliers de sa politique", assurera le candidat de la première circonscription.

Fort de ses mandats successifs, Simon Renucci s’adressera à son électorat en termes de confiance, puisqu’il dit "avoir déjà prouvé son ambition pour la ville d’Ajaccio, pour la circonscription et pour l’île. Le bien commun et l’intérêt supérieur de la Corse seront placés au dessus de tout."

Cette campagne sera celle "d’une rupture avec un système qui a accru les difficultés des plus fragiles, les forces du progrès l’emporteront sur le conservatisme et l’immobilisme."

"Chaque jour est une bataille car rien n’est joué ! Il s’agit du destin et de l’avenir de la Corse", continuera t-il. "De l’espoir pour d’avantage de justice, d’équité, pour le progrès et une meilleure répartition des richesses. Il s’agit de l’espoir pour les oubliés du progrès, des laissés pour compte, et ce, qui ne savent pas de quoi sera fait demain, et qui n’ont plus rien à manger le 15 du mois, parce que c’est comme ça aussi en Corse."

Simon Renucci s’est dit "serein", mais, il ne "répondra pas aux attaques", il ne dira pas certains mots, "car ils seraient disconvenants dans une campagne électorale". Il ne parlera pas des autres collectivités, "d’autant plus que nous avons des représentants à la collectivité territoriale".

Sa campagne se veut digne, respectueuse et elle ne répondra pas à " ce que chacun peut entendre" et qui sont pour lu  " des excès."

"La vérité avant tout, l’acceptation de la différence dans tous les domaines",  voila résumé résumé, en guise, de conclusion le message de Simon Renucci.
                                                                                                                                              M. S. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0