Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

2e REP de Calvi : Honneurs funèbres militaires au légionnaire de 1re classe Ivan Vinkovic

Au nom du ministre de la défendse, le général De Saint Chamas va décorer à titre posthume le légionnaire Vinkovic
Au nom du ministre de la défendse, le général De Saint Chamas va décorer à titre posthume le légionnaire Vinkovic

Alors que l’enquête sur les circonstances de l’accident qui le 11mai dernier a coûté la vie à un militaire et blessé quatre autres, dont un grièvement, se poursuit, mercredi matin, au Camp Raffalli à Calvi, le 2e Régiment Etranger de Parachutistes a rendu les honneurs funèbres militaires au légionnaire de 1re classe Ivan Vinkovic.

Rappelons que le  vendredi 11 mai 2012 en fin d'après-midi, dans le cadre d'un entraînement planifié de la section antichar de la CEA du 2e REP, un véhicule de l'avant blindé a basculé dans le ravin, entre Centu Mezzini et Ficajola sur la RD 63, commune de Ville-di-Paraso.
Le légionnaire de 1re classe Ivan  Vinkovic, 22 ans d'origine croate a trouvé la mort dans l'accident.
Quatre légionnaires ont été blessés. L'un d'eux, grièvement atteint était évacué par hélicoptère sur le CH de Bastia, mais ses jours ne sont pas en danger.

Mercredi matin, à 8h15, en la chapelle Saint-Michel, au camp Raffalli, c’est le père Mariusz qui a présidé l’office funèbre en présence du général fde Brigade De Saint Chamas,  du chef de corps, le colonel François Plessy, M. Ange Santini, maire de Calvi, membre du conseil économique, social et environnemental, M. Jean-Toussaint Guglielmacci, adjoint au maire de Calvi, conseiller général de Calvi – Lumio,  M. Stéphanr Donnot, sous-préfet de Calvi, le général (er) Soubirou, des officiers, sous-officiers, caporaux et légionnaires et quelques civils.

A l’issue de la messe, les honneurs militaires étaient rendus au légionnaire de 1re classe Vinkovic.

Le régiment était rassemblé autour de la voie sacrée où avait lieu la prise d’armes.

Après le salut au drapeau des autorités civiles et militaires, le général De Saint Chamas et le colonel Plessy passaient les troupes en revue au son de la marche des grenadiers de la vieille garde.

Ensuite dans un silence pesant et le plus profond recueillement,  le cercueil recouvert du drapeau tricolore, porté par huit légionnaires regagnait la voie sacrée au rythme de la marche funèbre. Le képi blanc et la fourragère du légionnaire de 1re classe Vinkovic et son portrait était porté par les légionnaires de sa compagnie.

Engagé volontaire depuis le 5 mai 2011

C’est le capitaine Aubas, commandant la Compagnie d’Éclairage et d’Appui (CEA) qui sortait des rangs pour regagner la vie sacrée où il prononçait l’éloge funébre.

La Médaille d’or de la Défense nationale

Puis le général de Brigade De Saint Chamas s’avançait, à son tour, devant le cercueil : «  Légionnaire de 1re classe Vinkovic, au nom du ministre de la Défense et des anciens combattants, nous vous décernons la médaille  d’or de la Défense nationale » . La sonnerie aux morts retentissait.

La dépouille du légionnaire de 1re classe Vinkovic quittait le Camp Raffalli, pour être transférée en Croatie, son pays natal où ses parents et sa sœurs l’attendent pour un ultime hommage.

                                                                                    Texte et photos Jean-Paul LOTTIER

L'éloge du capitaine Aubas

«  Mon cher Vinkovic

 Nous sommes rassemblés ici, au Camp Raffalli, pour te saluer une dernière fois, te rendre les honneurs et t’assurer ainsi de toute notre estime. A l’heure de cet adieu, comment ne pas évoquer le légionnaire parachutiste que tu étais, au sein de la compagnie ?

Agé de vingt-deux ans, tu as passé huit mois parmi nous : cela est bien trop court à l’échelle d’une vie pour dévoiler toute la richesse d’une personnalité. Et pourtant, après ces quelques mois, en pensant à toi, deux qualités parmi d’autres s’imposent : volontaire et enthousiaste.

Volontaire quand le 5 mai 2011, tu te présentes à Aubagne pour choisir librement cette vie faite d’aventure, d’esprit de service et de camaraderie.

Volontaire quand à Castelnaudary, tu coiffes pour la première fois ce képi blanc, signe de ton appartenance à la grande famille légion. Pour reprendre les mots écrits par ton chef d’alors, « d’une volonté exceptionnelle » quand en septembre dernier, au cœur de la Montagne Noire, tu t’imposes parmi tes pairs, pour terminer ta formation initiale au 4ème Etranger, en te classant aux toutes premières places.

Volontaire parmi les volontaires, quand tu choisis de servir au 2ème Régiment Etranger de Parachutistes ; quand tu franchis pour la première fois la porte, recevant ainsi l’honneur de porter la fourragère rouge et le brevet parachutiste que tu arbores avec autant de fierté et de dignité que de mérite.

Volontaire pour faire partie des meilleurs, comme tu le montres par tes brillants résultats au cours des différents stages, comme tu le prouves encore récemment en terminant dans les tous premiers du régiment lors du cross de Camerone.

Volontaire pour être prêt ! Tout simplement… Et c’est au cours de cette préparation opérationnelle, dans l’entraînement au métier des armes pour lequel tu mettais

tant de cœur et d’exaltation, que tu nous as tragiquement quittés.

Le sourire affiché en toutes circonstances, dès les premiers jours au sein de la section anti-char et de la compagnie, tu rayonnais de ta joie de vivre, avec une facilité déconcertante.

Oui, tu nous laisses aujourd’hui et à jamais un exemple de volonté et d’enthousiasme !

Et j’invite, avec force, tous ceux qui t’ont côtoyé au cours de ces quelques mois, ceux qui t’ont accompagné dans ces derniers instants et qui écoutent avec attention ces dernières salutations, à s’imprégner de ce supplément d’âme qui t’animait.

Que le souvenir de ton enthousiasme inaltérable leur donne la force et le courage de surmonter la douleur de ton départ et la volonté de relever la tête afin de poursuivre la mission qui nous est confiée, avec cette même joie de vivre, cette exaltation dans l’accomplissement de notre service, persuadés de te savoir là-haut parmi nos frères d’armes.

Ainsi, cher Ivan, ta famille Légion t’entoure à présent  pour honorer ta mémoire.

Tu vas quitter dans quelques instants cette terre de France pour être inhumé auprès des tiens, en Croatie, là où tes parents et ta sœur s’apprêtent à t’accueillir.

Tu peux être sûr qu’au fond de chacun de nous, dans le silence et le recueillement, le cœur serré, nous pensons à eux ; sois assuré qu’ils pourront compter sur notre indéfectible soutien.

Enfin, nous sommes ici pour te témoigner que l’amitié légionnaire n’est pas un vain mot. Amis, camarades et chefs, peu importe. Nous sommes réunis pour te dire que la douleur de ta perte est grande mais que les souvenirs et l’image que tu nous  laisses sont immenses.

Adieu Vinkovic que Saint Antoine veille sur toi et ceux qui te sont chers, et que Saint Michel t’accueille là-haut, au milieu de tes frères d’armes légionnaires parachutistes. »


Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Alex (jeudi, 17 mai 2012 11:15)

    Magnifique discours , très émouvant !!! Rip légionnaire !

  • #2

    Ziko (jeudi, 17 mai 2012 15:52)

    Počivaj u miru Vinkaja! :(

  • #3

    Mladen (jeudi, 17 mai 2012 19:32)

    ♥ kad izgubis druga, to je nesreca, to je tuga od svih najveca a samo jedan tren da sam u napred znao to da zauvjek odlazis sve bi ti tada rekao.. da falit ces mi znam, svaki minut, svaki dan u to budi siguran.. na svijetu nisi bio sam, putuj spokojan.. za sve sto tebi bese sve, to sve sto si srcem slavio, ne brini brate meni si u amanet ostavio.. bog, uvjek bira samo najbolje.. bol od papira, ovaj zivot sta mi je a samo jedan tren da sam u naprijed znao to, da zauvjek odlazis sve bi ti tada rekao... ♥

  • #4

    Marija (vendredi, 18 mai 2012 18:34)

    Počivaj u miru Božjem! :'(