Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Calvi : Dégustation pour le Guide des vins corses

Depuis le début de la semaine, une quarantaine de sommeliers, cavistes, œnologues et candides sont réunis au restaurant – Vinothèque «  A Funtana » à Calvi pour déguster les vins des différentes régions de Corse et les sélectionner pour l’élaboration du Guide des vins corses, cher à Joseph Santana.

Le comité de dégustation et l’équipe du Guides vins avec à sa tête Joseph Santana ont été accueillis sur place par les maîtres des lieux, Anthony Albertini, meilleur sommelier de Corse, ancien élève du Lycée de Balagne et Pascal Nietto, chef de rang de grande expérience.

«  Cela fait 4 ans que nous n’étions pas revenu en Balagne pour faire la sélection des vins des crus 2011 qui figureront dans notre guide. Et je suis très heureux et fier que ça se passe chez Anthony et Pascal qui sont de véritables professionnels et des ambassadeurs des vins corses. Je tiens du reste à saluer l’implication de ces jeunes dans la valorisation des vins de Corse » confie Joseph Santana.

Et de poursuivre : «  Au total, durant ces deux jours de dégustation, le comité composé de près d’une quarantaine de professionnels et de candides, amateurs éclairés vont déguster 320 vins de Corse. Contrairement à d’autres, nous nous déplaçons nous-même dans les caves récupérer des échantillons qui seront soumis au comité. Ce guide que nous élaborons est le 17e en Corse. Nous fabriquons aussi un guide des vins de Provence et de la Vallée du Rhône ».

«  Cette année, dans ce comité, nous avons invité des professionnels venus du continent. Il s’agit de Yves Cuilleron, grande signature des vins français qui exporte dans le monde entier, à la tête d’un Domaine de grande réputation, avec l’Appelation Condrieu ou encore le Côte-Rôtie, Saint-Joseph, Saint Peray pour ne citer qu’eux, Alain Bayonne directeur de la Cave de Suzienne et André Reboul, journaliste, rédacteur en chef , spécialiste des grands crus de la vallée du Rhône ».

Cette dégustation a la particularité de s’effectuer à l’aveugle. Sur chaque bouteille, l’étiquette est remplacée par un numéro, de façon à ne pas influencer le jury.

On l’a dit, au total, ce sont 320 vins rouges, rosés, blancs et muscats qui sont testés

Difficile pour l’heure de se prononcer définitivement sur ce cru 2011.

Concernant les vins rosés, on notera toutefois que l’effet mode de ces vins à couleur très transparente a tendance à s’estomper. On revient en effet à des couleurs plus en rapport à l’origine.

«  Ce que je constate, c’est qu’il y a un véritable équilibre et une cohérence entre les  différentes appellations. Cette homogénéité est une bonne choses pour les vins du terroir. Cet équilibre, on le retrouve entre les différentes régions de Corse. On a des blancs très racés et d’une grande finesse et des rouges qui sont prometteurs mais qui demandent de la patience » se hasarde Anthony Albertini dans une première analyse.

Le Guides vins corses sera édité au mois de juillet
                                                                                                                                         J.-P .L.

Écrire commentaire

Commentaires: 0