Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Trophées de l'UNFP : 3 sur 3 pour le Sporting de Bastia

Frédéric Hantz, meilleur entraîneur, Jérôme Rothen meilleur joueur, Macedo Novaes, meilleur gardien : En Ligue 2, c'est un triomphe pour le Sporting de Bastia, dont la remontée en Ligue 1 est saluée par trois trophées: celui du meilleur joueur,  celui du meilleur gardien et celui de meilleur entraîneur. De surcroît cinq joueurs (Novaes, Harek, Rothen, Diallo et Khazri) du SCB figurent au sein de l'équipe-type de Ligue 2 pour la saison 2011-2012. Qui dit mieux ?


Frédéric Hantz : Meilleur entraîneur, logique !

Il était le favori et il a logiquement été récompensé.. Frédéric Hantz a été nommé « meilleur entraîneur » de Ligue 2 à l’occasion de la cérémonie des trophées UNFP qui s’est déroulée lundi soir à Paris. Nominé en compagnie de José Pasqualetti (Istres), Michel Der Zakarian (Clermont-Foot) et Jean-Marc Furlan (Troyes), l’entraîneur Bastiais se voit couronné à l’issue d’un excellent parcours avec le Sporting ponctué d’une montée en Ligue 1 seulement un an après avoir retrouvé la Ligue 2. Corse net infos revient sur la carrière de ce coach pas comme les autres !

 

Natif de Rodez dans l’Aveyron, Frédéric Hantz décrit comme un coach « atypique », est somme toute un entraîneur des plus normaux. Dans sa carrière, où il est passé par Brive, Le Mans, Sochaux et Le Havre, il connaîtra des expériences plutôt satisfaisantes mais parfois difficiles. Sa première expérience interviendra en 2002 à Brive. A sa tête, son équipe réalisera un assez bon parcours dans le championnat de France amateur (CFA) et réussira l’exploit de se hisser jusqu’en quarts de finale de la Coupe de France face au grand Paris-Saint Germain qui mettra fin à l’aventure du « petit poucet ». Deux ans après, Hantz est enrôlé par Le Mans. Alors en Ligue 2, les Sarthois visent logiquement la remontée à l’échelon supérieur. L’objectif sera atteint et ira même au-delà, puisque les Manceaux réussissent un bon parcours dans les coupes Nationales (deux fois demi-finalistes de la Coupe de la Ligue). 

 

L’expérience Sochalienne tourne court, celle du Havre aussi..…

C’est sur ce très bon parcours que Frédéric Hantz part relever un nouveau défi à Sochaux. Alors qualifié en Coupe de l’UEFA (rebaptisé depuis League Europa), Sochaux aura un début de saison très difficile. Eliminés au premier tour de cette compétition, les Doubistes quitteront aussi prématurément la Coupe de la Ligue. Les deux victoires décrochées en dix-sept matchs de championnat ponctué d’une avant-dernière place au classement, seront fatales à Hantz qui sera démis de ses fonctions en décembre 2007. 

Fort d’un caractère trempé, Frédéric Hantz s’accrochera et sera récompensé. En avril 2008, il obtient son diplôme d’entraîneur professionnel qui est le point de départ pour mener une bonne carrière dans le giron professionnel. Rapidement après l’obtention de ce diplôme, il trouvera un nouveau challenge en décembre 2008. C’est Le Havre qui va faire appel à ses services afin de tenter de sauver le club de la relégation. Malheureusement, Frédéric Hantz n’y parviendra pas. Arrivé alors que les Normands étaient déjà dans une situation comptable très compliquée, il ne pourra pas empêcher la relégation en Ligue 2 du club. Il sera limogé à l’issue de la saison.  

 

Arrivée au Sporting pour se relancer

Lorsqu’il décide de rejoindre le Sporting en juin 2010 alors relégué sportivement en National, Frédéric Hantz n’imaginait sans doute pas se retrouver en Ligue 1 deux ans plus tard. Et pourtant.. Fort d’un parcours « sans-faute » durant sa première année en National, le coach Bastiais réussit son premier pari, qui était de faire remonter dès l’issue de la saison, le club en Ligue 2. Et avec des joueurs peu connus comme Sans, Choplin, Mary, ou encore Angoula, le défi est formidablement réussi. Mais c’est surtout la très nette avance au classement des Bastiais qui seront logiquement sacrés champions de National, qui démontrera la domination sans partage des bleus. 

Maintenu logiquement dans ses fonctions d’entraîneur en Ligue 2, Frédéric Hantz présente aux dirigeants et aux supporters, un projet sur trois ans avec à terme, la remontée du club en Ligue 1. Mais le recrutement effectué d’abord en interne (la totalité de l’effectif champion de National sera conservé), ajouté au judicieux recrutement « externe » et les arrivées entre autre de Jérôme Rothen et Toifilou Maoulida, laissent penser que le coach vise plus tôt que prévu la montée en Ligue 1. Et dans un championnat avec Lens et Monaco deux grosses pointures relégués, la mission ne s’annonce pas facile. Chaque année, une équipe qui monte de National en Ligue 2, réussit toujours l’exploit d’enchaîner une seconde montée consécutive. La dynamique positive est souvent citée comme la raison principale.  Fort d’un très bon départ (trois victoires consécutives), les Bastiais se placent rapidement comme l’un des outsiders de ce championnat. Et malgré une période difficile en automne ou ils ne se classeront jamais en-dessous de la septième place, les Bastiais se  ressaisiront et prendront rapidement les commandes de la Ligue 2 pour ne plus jamais y sortir. Frédéric Hantz a donc réussit sans doute plus tôt que prévu son pari. Enchaîner deux montées avec le Sporting était secrètement son objectif. Et après une expérience difficile au Havre ou une mauvaise réputation lui avait été faite, le coach Bastiais doit savourer. L’obtention du titre de meilleur entraîneur de Ligue 2 en est l’aboutissement.  

 

Les supporters l’ont élu !

Du côté des supporters, Frédéric Hantz jouit d’une très belle côte. Et même s’il souligne le plus souvent être « gêné » par ces marques d’attentions car il estime qu’un entraîneur dépend de « son contexte », le coach Bastiais a dû apprécier l’hommage rendu par quelques supporters. Lors du second tour de l’élection présidentielle le 6 mai dernier, le coach du Sporting avait recueilli de manière insolite, dix-neuf voix dans le village de Belgodère.  Bien évidemment, ces bulletins auront été considérés comme nuls, mais cet acte est plutôt rare dans le milieu du football.  Cependant, Frédéric Hantz a dû certainement être beaucoup plus heureux lundi soir, lorsqu’il a remporté une autre élection. Celle du « meilleur entraîneur «  de Ligue 2. 

 

2 ans de plus

En fin de contrat avec le Sporting, c’est tout naturellement qu’il prolongera sa collaboration avec le club d’ici le début de la semaine prochaine pour une durée de deux ans. Deux récompenses totalement méritées ! Mais en tout professionnel qu’il est, Frédéric Hantz prépare déjà la prochaine saison en Ligue 1 qui débutera le 11 août.. 

Bravo Monsieur Hantz !

Jérôme Rothen : Meilleur joueur

Mis au placard pendant un an et huit mois, Jérôme Rothen avait accepté en juin 2011 de se « relancer » en Ligue 2 sous les couleurs du Sporting club de Bastia. Replacé dans un rôle de milieu de terrain relayeur, Frédéric Hantz a eu le nez creux ! L'international Français a réussi une saison exceptionnelle qui se termine de la meilleure des manières avec le titre de « meilleur joueur » de Ligue 2 qui lui a été décerné lundi soir à Paris à l'occasion de la cérémonie des trophées UNFP. Corse net infos, vous propose de faire le tour d’une carrière qui aura été bien remplie !

 

Âgé de 34 ans et né dans la région Parisienne, Jérôme Rothen a pas mal bourlingué durant sa carrière professionnelle. Ses premiers pas se feront en 1991 au centre de formation de Clairefontaine ou il côtoye des joueurs comme William Gallas et Thierry Henry.  Trois ans plus tard, c'est le Stade Malherbe de Caen alors en seconde division qui fait appel à ses services. Après plusieurs années en Normandie, il fera partie de l'équipe type de la seconde division au début des années 2000.

 

Une aventure extraordinaire à Monaco

Entre les années 2000 et 2004, Jérôme Rothen fera deux passages remarqués à Troyes et Monaco. Dans l'Aube, il remportera la Coupe Intertoto en 2001 et ira jusqu'au second tour de la Coupe de l'UEFA (aujourd'hui League Europa). En 2002, il répond aux avances de Didier Deschamps alors entraîneur de Monaco. En principauté, Rothen réalisera un parcours formidable notamment au cours de la saison 2003 / 2004 ou les Monégasques se hissent jusqu'en finale de la Ligue des Champions (défaite face au FC Porto).

De 2004 à 2010, Jérôme Rothen rejoint son équipe de cœur, le Paris-Saint Germain. Malheureusement, ses débuts seront plus que difficiles. Au cours de la première saison, il ne prendra part qu'à dix-huit matchs.  La saison suivante, ne sera guère plus prolifique, malgré une victoire de son club en finale de la Coupe de France, Rothen enchaîne les blessures et les conflits avec son entraîneur.  

Il faudra attendre l'arrivée d'un nouvel entraîneur

 

Paul Le Guen en 2007, pour le voir véritablement prendre son envol. Fort de performances remarquées, il se classe comme l'un des cadres du staff technique de la Capitale. 

Malgré un trophée de « meilleur joueur » du mois qu'il reçoit de l'UNFP en 2007, Jérôme Rothen connaîtra une fin d'expérience au PSG des plus moroses. Devant faire face aux crises multiples que traversera le club, il quitte finalement le club sous la forme d'un prêt avec option d'achat. Direction l'Ecosse et les Glasgow-Rangers. Mais une nouvelle fois, l'expérience tournera court.. Seulement deux mois après son prêt, le voilà de retour à Paris. Ne faisant pas partie des plans du staff technique, il quitte une nouvelle fois Paris et prend la direction de la Turquie sous les couleurs du club turc d'Ankaragücü. Après quelques mois, il revient au club Parisien alors entraîné par Antoine Kambouaré durant la saison 2010 /2011. Pris en grippe par le club et peu désirable aux yeux de l'entourage du club, son départ définitif est scellé en octobre 2010. 

Retour au premier plan à Bastia :

Une longue période de solitude s'ouvre alors pour le joueur qui continuer à s'entraîner avec un prédateur physique. C'est en mai 2011, qu’il décide de rejoindre la Ligue 2, ou le Sporting désireux de s’attacher ses services, fait appel à lui. Le discours du coach Frédéric Hantz qui lui propose de le replacer au poste de milieu relayeur, feront la différence. Il s'engage pour deux ans. Sous les couleurs du club Bastiais, Jérôme Rothen compte à son actif la bagatelle de trente-trois matchs joués pour quatre buts ! En février, il reçoit un nouveau trophée de l'UNFP au titre de « meilleur joueur » du mois.

 

Vainqueur de la Coupe de Confédérations avec l’équipe de France 

Sa carrière internationale est également riche. Entre 2003 et 2008, il intègre l'effectif de l'équipe de France où il y disputera quinze matchs, marquera deux buts et remportera la Coupe des Confédérations en 2003.

 Avec une mauvaise réputation lui collant à la peau, son trophée UNFP de « meilleur joueur » de Ligue 2 de cette saison 2011 / 2012, est la meilleure réponse qu'il peut apporter à tous ces détracteurs.


Macedo Novaes : Meilleur gardien

Après Frédéric Hantz (meilleur entraîneur de L2), Jérôme Rothen (meilleur joueur de L2), c'est le gardien Bastiais Macedo Novaes qui a été élu meilleur gardien de Ligue 2 lors de la cérémonie des trophées UNFP qui s'est déroulée lundi en début de soirée à Paris. C'est donc un « carton plein » qui est réalisé par le Sporting durant cette remise des récompenses de la saison.  Macedo Novaes était pourtant en concurrence avec Agassa (Reims) et Ramé (Sedan), mais compte tenu de la régularité de ses performances durant cette saison, c'est logiquement qu'il a été récompensé par ses collègues de Ligue 1 et Ligue 2. Retour sur ses débuts dans le giron professionnel !

 

Début à Moulins et bonnes performances à Arles

Âgé de 29 ans,Macedo Novaes est né à Sâo Paulo au Brésil. Avant son passage au Sporting, il est passé durant la saison 2005-2006 par le club de l'AS Moulins ou il y disputera vingt-une rencontres. C'est sous les couleurs d'Arles-Avignon durant la saison 2007-2008 où ses performances sont remarquées. Avec trente-neuf matchs joués, il montre l'étendue de ses capacités lors de cet exercice, contribuant grandement au bon parcours de son équipe tant en Championnat National, ainsi  qu'en Coupe France où les Arlésiens atteignent les huitièmes de finale. 

 

Arrivée au Sporting en 2008

Alors recruteur au SCB, Christian Villanova le convainc de rejoindre le Sporting durant l'année 2008 afin de confirmer son talent à l'étage supérieur. Lors de la saison 2008 - 2009, il se montre particulièrement décisif, sauvant à plusieurs reprises son équipe. Après une saison 2009-2010 délicate, qui voit le Sporting Club de Bastia descendre en Nationale, Novaes et le Sporting se retrouvent métamorphosés pour l'édition 2010-2011 où le club Bastiais remporte  le titre de Champion de France de National et se retrouve promu en L2. La saison suivante (2011-2012) sera encore plus belle, puisque les Bastiais réussissent l'exploit de remonter en Ligue 1 après sept ans d'absence. Macedo Novaes n'est certainement pas étranger à tous ces bons résultats, tant il aura été régulier et appliqué tout au long de ces deux dernières saisons ou Novaes aura disputé soixante-un matchs sous les couleurs du Sporting. 

Dans l'ensemble de sa carrière, Macedo Novaes aura disputé quinze matchs de Coupe de France, six de Coupe de la Ligue, quatre-vingt-douze en Ligue 2 et quatre-vingt-quinze en National, pour un total de deux-cent-sept matchs disputés en tant que titulaire ! 


Prolongation en vue au Sporting 

Séduits et totalement satisfaits de ses performances, les dirigeants du Sporting sont en passe de lui faire prolonger son bail au club Bastiais pour une durée qui devrait être de deux ans. Bien adapté à l'environnement Corse, Macedo Novaes se sent très bien à Bastia. Ses entraînements sous la coupe de son coach Hervé Sekli lui auront permis de progresser et de gagner en maturité et en solidité. Les nombreux observateurs qui louaient son talent durant cette saison, ont hâte de le voir sous les feux des projecteurs en Ligue 1 la saison prochaine. Ce sera une première pour lui. 

                                                                                                                             André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    antizimbei (mardi, 15 mai 2012 18:31)

    qu'en pense la femme de topher 35 .En tout cas bravo