Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Santa Grimaldi : L'émotion à Bravone

La célébration du 20e anniversaire de la catastrophe de Furiani s'est poursuivie de façon émouvante, samedi, à Bravone où a été érigée une stèle à la mémoire de Santa Grimaldi qui a perdu la vie à l'âge de 15 ans dans le prolongement tragique de cette maudite soirée du 5 Mai 1992.

Sur le stade  Santa Grimaldi et une stèle rappelle, désormais et pour la postérité, qu'une adolescente fan de foot et du Sporting est décédée parce qu'elle a voulu à participer à ce qui devait être une grande fête.
De nombreux élus de toute la microrégion, le président du conseil général de Haute-Corse, Joseph Castelli, le maire et conseiller général d'Aleria Ange Fraticelli, des re des représentants élus de la CTC, Saveriu Luciani de Femu a Corsica; tout le staff de la ligue Corse de foot, tous les clubs de foot de l'Oriente, beaucoup  joueurs du Sporting de l'époque et de l'OM comme Beranrd Casoni ont voulu s'associer à cette cérémonie pour apporter soutien et affection aux parents de Santa, bien sûr présents, et à sa sœur Karine, condamnée elle à vivre à vie sur un fauteuil roulant.A l'heure des allocutions, le  président de l'AS Bravone, une jeune fille représentants les jeunes de Linguizzetta, et la première adjlointe au maire de Linguizetta, Séverin Medori, Simone  Riolacci ont en termes émouvants donné le ton de cette cérémonie du souvenir placée sous le sceau du recueillement.
Après que la stèle, rappelant que le 5 Mai 1992 Santa Grimaldi a perdu la vie à Furiani, ait été dévoilée et baptisée par le Père Vincent, le groupe Canti Ghjuventu a entonné un émouvant Dio Vi Salvi Regina qui a fait frissonner toute l'assistance.

La stèle pour l'heure inachevée en raison de l'accident dont a été victime le sculpteur Alex  est en lauzes.  Une fois terminée, elle représentera une femme à la longue chevelure tenant un oiseau dans la main.
Puis le tournoi de l'AS Bravone, qui s'était interrompu le temps de la cérémonie a repris de plus belle. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0