Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

AC Ajaccio – Lyon : La mobilisation est totale

Il ne reste que deux matches à jouer, et les acéistes ont toujours leur destin en mains. Une chance, par rapport à d’autres. Ce Dimanche, les Oursons recevront Lyon à F. Coty, pour un match couperet devant leurs supporters. A J-5 de cette échéance cruciale pour le club et son avenir, mais aussi son histoire, la mobilisation est totale. Malgré la défaite très critiquable d’Evian, les énergies tendent vers un seul vrai objectif : battre les Lyonnais. Les supporters l’ont bien compris, et engagent leur dernière bataille de la saison.

On critique souvent, et à juste titre la plupart du temps, le public de Timizzolu. Râleur, pas connaisseur, prétentieux, capricieux, versatile…pour résumer, les Acéistes ont un « carattaracciu », cum’è si dici in corsu.  Mais cette saison, malgré les énormes difficultés, on peut dire que les tribunes sont animées, encore plus que l’année passée. Le groupe de l’Orsi Ribelli se structure peu à peu, de même que l’ACA gagne en aura et en popularité. Un travail de longue haleine, car on sait que pour construire un public, il faut avant tout des résultats.

La fabuleuse remontée opérée cet hiver au classement a certes contribué à remobiliser les pensionnaires du stade, et même certains abonnés qui l’avaient déserté. Exemple en est avec la tribune Jean-Baptiste Poli. Décriée pour être la tribune des « momies », comme on peut entendre, elle est aujourd’hui celle qui donne le plus de voix ! Il semble que les abonnés de cette tribunes aient peu à peu tissé des liens entre eux, ce qui fait que depuis quelques matches, en « Est », on lance des chants, on encourage, on met la pression, le tout d’un même bloc. Le signe que l’image de public de « bourgeois » qu’a celui de l’ACA a de plus en plus la vie dure.

 

Une rencontre avec les joueurs Mercredi

Puis il y a bien sûr le kop des supporters. Depuis 2002, ce groupe d’amis, au départ émanant du mythique groupe des Guerrieri (né en 1997 puis dissout en 2002 à la suite de tensions avec le club), a réussi le pari de continuer d’exister, même en L2, à l’époque ou seules quelques deux-milles âmes restaient accrochées à leurs sièges (même quand il n’y en avait pas encore) pour soutenir leur club.

Aujourd’hui, les « ghjuvanotti » grandissent, se structurent, sont mieux organisés, et réussissent à maintenir un cap qui est le leur. Cette année, alors que Timizzolu connait ses plus belles heures de gloire depuis de décennies en terme d’affluence moyenne, l’Orsi Ribelli mobilisent toutes leurs forces pour cette fin de saison, afin de ne rien avoir à regretter coté tribunes.

Pour le match de Lyon, la dernière carte de l’ACA à domicile, l’association a décidé de ne rien laisser au hasard, et de fédérer autour d’elle les supporters les plus « accaniti » (acharnés). Jean-Dominique Gaziello, le secrétaire, nous en dit un peu plus :

 « Nous entamons une semaine cruciale pour l’ACA, une semaine qui pourra sceller notre destin en fonction des résultats de L1. Pour remobiliser les joueurs et pour leur prouver une fois de plus notre soutien nous organisons une rencontre joueurs/supporters au Bar U Castellu, le repaire des supporters acéistes depuis des années.

Nous voulons faire de cette rencontre, un moment de convivialité  et de solidarité. Nous appelons tous les supporters à venir dialoguer avec eux et à les encourager pour affronter Lyon dimanche. Lors de ce match nous avons prévu, en association avec le club, une grande distribution de ballons (8 000) et de « tap-tap » (8000) rouges et blancs afin de faire un maximum de bruit ! A l’initiative du club, nous allons suivre leur appel afin d’arborer fièrement les couleurs de l’ACA : maillots, écharpes, drapeaux, t-shirts, le mot d’ordre c’est tous en rouge et blanc ! »

" Concernant notre positionnement par rapport à la situation du club, il est très simple : nous soutenons le club et les joueurs inconditionnellement jusqu’à la fin de la saison ! Nous croyons au maintien et nous y croirons jusqu’au bout ! C’est au lendemain de la 38e journée que nous ferons un bilan, pas avant. A part ça, nous avons dû repousser l’anniversaire des 10ans du groupe en raison d’un problème de livraison. Nous remettons donc ct anniversaire en début de saison prochaine … en L1 ! FORZA AIACCIU ! »

Difficile d'être plus clair. Les joueurs, eux, ont bénéficié d’une journée de repos complète, en ce 8 Mai, afin de recharger muscles et cerveaux. Mercredi, ils seront de retour à l’entrainement, pour cinq jours de dur labeur. Rendez-vous est pris Dimanche, où les Oursons devront faire feu de tout bois.

L’ACA l’a déjà fait par le passé. Reste à savoir si l’histoire va se répéter. On ne peut que le souhaiter, en ces temps de renouveau pour le football insulaire.

                                                                                                                          Olivier CASTEL

INFOS IMPORTANTES :

- Le club demande à tous les supporters de décorer terrasses et commerces, et de venir en rouge et blanc Dimanche.

 

- Billetterie : Pour ce qui concerne les places, qui sont gratuites, les billets sont à retirer TROIS HEURES AVANT LA RENCONTRE (à partir de 18 heures) UNIQUEMENT AUX GUICHETS DU STADE. Les abonnés, eux, conservent bien entendu leurs places attitrées.

Écrire commentaire

Commentaires: 0