Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Energies renouvelables : La Corse dans le trio de tête

Face aux hausses successives de leurs dépenses d’énergie, et préoccupations écologiques aidant, les particuliers se tournent de plus en plus vers des équipements leur permettant de réduire leurs factures et vers les énergies renouvelables. Pour les aider à trouver le bon professionnel, l’association Qualit’EnR, qui gère les qualifications dans le domaine des énergies renouvelables, a réalisé pour la 2ème année consécutive le palmarès des régions « les plus qualifiées », en analysant la répartition des installateurs qualifiés par type d’énergie renouvelable (Qualisol pour le solaire thermique, QualiPV pour le solaire photovoltaïque, Qualibois pour les bois-énergie et Qualipac pour l’aérothermie et la géothermie), rapportés au nombre d’habitants par région en 2011 souligne Challenge.fr.

Résultat, la région Poitou-Charentes conserve la tête du classement grâce à une place de leader dans les 4 filières solaire thermique, solaire photovoltaïque, bois-énergie et PAC.

La Corse se hisse en 2ème position grâce au solaire thermique. Le Limousin conserve quant à lui sa 3ème place grâce aux filières bois-énergie et PAC. Viennent ensuite l’Auvergne et Midi-Pyrénées.

« Près d’un tiers des Français ont l’intention de s’équiper en énergies renouvelables et 75 % d’entre eux accordant plus leur confiance à un installateur disposant d’une qualification, les particuliers ont besoin d’être rassurés dans le choix d’un professionnel énergétique pour concrétiser leur démarche. Avec 10 000 professionnels qualifiés chaque année et le soutien des pouvoirs publics à travers la mention « Reconnu Grenelle Environnement », Qualit’EnR conditionne la croissance du taux d’équipement de qualité des particuliers en énergies renouvelables », précise André Joffre, président de Qualit’EnR.

Pour plus d’information, l’association propose sur son site internet un annuaire des professionnels en ligne.

Solaire : En progression
Par ailleurs, le parc solaire photovoltaïque français raccordé au réseau électrique a crû de 14% au premier trimestre, sa puissance totale dépassant désormais les 3.000 mégawatts (MW), a annoncé l'association professionnelle Enerplan.

D'après Enerplan, qui s'appuie sur des données d'ErDF (filiale d'EDF chargée de la distribution du courant sur l'essentiel du territoire) et d'EDF SEI (sa filiale dédiée à la Corse et aux Dom-Tom), les installations photovoltaïques raccordées au réseau électrique ont augmenté de 15% en Métropole à 2.672 MW.
Les installations corses et ultramarines ont progressé quant à elles de 5,5% à 339 MW, donnant un total national de 3.011 MW (contre 2.643 à la fin mars).
L'association ajoute que la file d'attente, c'est-à-dire les demandes de raccordement non encore satisfaites, représentaient 1.581 MW à la fin du premier trimestre, continuant ainsi sa décrue à la suite du moratoire décidé fin 2010, qui a été suivi d'une remise à plat des régimes de soutien au secteur.
Les installations dites raccordées sont celles qui sont reliées au réseau de distribution électrique, ce qui permet à leurs propriétaires de revendre à EDF tout ou partie de l'électricité qu'elles produisent.

Écrire commentaire

Commentaires: 0