Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L’AC Ajaccio veut au moins un point en Savoie

Triomphant de Sochaux Mercredi, au terme d’un match dantesque, les Oursons sont  déjà de retour sur le pré. A Evian, chez le champion de L2 de l’an passé, les hommes de Pantaloni feront face à une équipe sans pression, qui a déjà assuré son maintien. Mais pour autant, l’heure n’est pas au relâchement, tout au contraire. Un nouveau succès au Parc des Sports d’Annecy mettrait l’ACA à un petit pas (voire plus !) du graal. Au grand complet, le club ajaccien veut frapper fort, avant la réception de Lyon, la semaine prochaine, pour ce qui pourrait être, en cas de victoire à Evian, le match du maintien.

L’ACA a encore son destin entre ses mains. Il faudra cependant tâcher de ne pas trébucher et le laisser bêtement échapper. A trois journées de la fin, les Oursons joueront ce Dimanche et le suivant leurs deux matchs décisifs. Le premier des deux, à  Evian, sans leur public, mais avec tout leur cœur. Le second, d’un autre statut, face aux Lyonnais, dans un Timizzolu qui sera plein. Il faudra impérativement que l’un de ces deux matches se solde par une victoire, afin que le déplacement à Toulouse ne soit pas celui de la dernière chance. Car si Lyon va se battre jusqu’au bout pour cette 4e place, il en sera de même pour le TéFéCé. Aux Ajacciens de faire en sorte donc, d’arriver au Stadium l’esprit libéré.

 

Effectif presque au complet

Le match de Sochaux, au-delà de la féroce bataille qu’il a engendré et des émotions cérébro-cardiaques qu’il a suscité, a laissé transparaître une faiblesse évidente chez les oursons, celle de la fatigue. Déjà présente lors du match face à Nancy, les Acéiste l’ont néanmoins supplanté pour venir à bout des Doubistes, renforcés par un coaching des plus judicieux et surtout un retournement de situation galvanisant, le tout aidé par un public en fusion. On regrettera, à ce sujet, le manque de mobilisation de la population Ajaccienne, pour ce match aux places gratuites. Mais mieux vaut être 8000 à rugir, que 10 500 à miauler, si vous me passez l’expression.

Pour ce déplacement en Savoie, O. Pataloni pourra compter sur la quasi-totalité de son effectif. A. Lippini réintègre le groupe. Seul N’Diaye manquera à l’appel, ainsi que Begeorgi. Le latéral gauche n’a pas été retenu cette fois, au profit de Felipe, sorti sur une bonne note contre Sochaux.

Pour les Savoyards, Bérigaud, attaquant vedette sera forfait, de même que l’expérimenté Poulsen. Govou et Mensah manqueront eux aussi, mais en tant que blessés de longue date. Enfin, Mongongu et Khlifa sont suspendu à la suite de ce pugilat de fin de partie chez le leader, Mardi. De quoi donc donner de ailes aux Bianch’è Rossi.

 

" Jouer pour gagner"

Ce ne sera cependant pas gagné d’avance. Evian, en roue libre, tombeur de Toulouse récemment, ne « veut pas fléchir » comme le déclare l’entraineur Pablo Correa, sur le site officiel du club. « Ajaccio est une équipe derrière son objectif depuis un bon moment. Elle est passée par tous les états dans ce championnat. Elle a eu du mal à s’installer dans la compétition. Les commentateurs l’ont vite enterré mais elle a montré qu’elle était toujours vivante. Aujourd’hui, sur ses derniers matches, peut-être qu’elle paye ce « marathon » pour rester en course pour le maintien. Elle va venir pour confirmer son objectif. A nous de répondre et jouer pour gagner. »

De son coté, Olivier Pantaloni se veut confiant, au vu de la forme de ses joueurs, et part avec l’ambition de se rapprocher un peu plus des places les plus confortables : « Evian est le meilleur des promus, et joue libéré aujourd’hui, ce qui leur rend les choses plus faciles. Aucun match n’est facile pour nous, personne ne fait de cadeau. Si on arrive à ramener ne serait-ce qu’un match nul, ce serait une bonne chose. On a les moyens de le faire, si on garde notre détermination de Sochaux. Il y a une certaine forme de fatigue, mais le fait d’avoir gagné nous permet de mieux récupérer. Il va falloir aller chercher les forces pour bien finir. Si on arrive à ramener quelque chose d’Evian, on pourrait alors jouer notre maintien à domicile contre Lyon, ce qui serait fantastique ! » (site off. du club).

Coup d’envoi à 17 heures.

U Gruppu Aiaccinu : André, Cavalli, Debès, Diawara, Eduardo, Felipe, Ilan, Kinkela, Lasne, Lippini, Medjani, Mostefa, Ochoa, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Socrier, Tiberi.

 U Gruppu Savoiesi : Andersen, Durand – Angoula, Cambon, Rippert, Wass, Dja Djédjé, Sorlin, Tié Bi, Leroy, Kahlenberg, Barbosa, Rabiu, Lacour, Farina, M’Madi, Thomasson, Sagbo.

                                                                                                                         Olivier CASTEL 

Écrire commentaire

Commentaires: 0