Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

ACA-Sochaux : Vinci pà ùn mora !

L’ACA n’a plus vraiment le choix. Après une défaite rageante à Rennes Dimanche, les Oursons seront ce Mercredi opposés à un concurrent plus que direct. Sochaux, 19e avec un point de moins et surtout neuf buts encaissés en deux matches. Si la dernière journée a été très clémente niveau résultats, il n’en sera certainement pas de même pour celle-ci. Les Ajacciens, devant leur public et un stade qui devrait être comble, savent que le maintien passe par une victoire face aux Sochaliens. Malheur au vaincu ! 

Plus de temps, ni de points à perdre. Surtout pas à domicile et dans un stade à guichet ouvert. Pour ce match, les dirigeants ont en effet choisi d’ouvrir en grand les portes du stade, en décrétant la gratuité. Les abonnés, eux, gardent leurs places bien entendu. Mais c’est là un appel à  tout le peuple bianch’è rossu, et au-delà, à toute la ville et ses environs que lance le club à l’Ours. Toujours menacé par la zone rouge, il faudra deux victoires, et peut-être même un nul ou deux, sur les quatre matches restants, pour que le bail de l’ACA en L1 soit prolongé. Le rêve n’est pourtant pas si inaccessible, tant on sait l’engouement qui gravite autour de cet ACA, au public en reconstruction et qui donne de plus en plus de voix dans les moments difficiles. Ce match contre le FCSM en est un.

 

Ne plus calculer !

Si les dernières rencontrent ont vu des Ajacciens à plusieurs visages, et même craintifs face à des cylindrées comme Saint-Etienne ou Lille, l’heure n’est aujourd’hui plus à  la réflexion. Certes, il faut garder son sang froid, et ne pas se jeter à corps perdu dans une bataille qui pourrait alors tourner en pugilat, si l’on imite le pauvre Samuel Bouhours dans son geste maladroit face à Pitroipa, qui le privera de cette échéance si cruciale. Mais d’un autre coté, il serait de bon aloi de ne plus regarder qui on a en face, et tout simplement, de se lâcher. Jouer. Frapper dans le cuir, dès que l’on peut, harceler une défense déjà bien amochée, avec Perquis et Bréchet sur la touche. Museler une attaque tout aussi affaiblie, avec Roudet, véritable moteur, et Maïga, tous deux suspendus.

 

Les supporters répondent présent  

Malgré l’absence de victoire au tableau de chasse depuis plus d’un mois, les supporters n’en démordent pas, et y croient plus que jamais. Lors de la mise en place tactique d’hier, les joueurs et le staff ont eu la bonne surprise de voir débarquer une bonne trentaine de pensionnaires de la tribune Faedda venu donner un coup de butoir à leurs protégés, avant ce match qui s’annonce très tendu. Une initiative qui a du donner du baume au cœur des joueurs Ajacciens, et surtout le sentiment que leurs efforts ne sont pas vains.

Sur le terrain comme dans les tribunes, il faudra répondre présent, coté ACA. Face à des Doubistes revanchard par rapport au match aller (2-0 pour l’ACA), les partenaires de Pierazzi devront montrer les dents et surtout, montrer qui est le patron à Timizzolu, toujours imprenable depuis Décembre.

O. Pantaloni enregistre le retour de Begeorgi dans le groupe, non sans grande joie (le marseillais revient d’une rupture des ligaments croisés, contractée à Lyon). Le coach a retenu 19 joueurs, mais seulement 18 seront élus. La fois dernière, c’était Arnaud Maire, qui avait eu la mauvaise place.

Coté Sochalien, Martin est bien là, mais Bréchet et Perquis ne pourront pas assumer leurs propos tenus face à N’Diaye sur l’ACA, étant toujours blessés. Roudet et Maïga, deux cadres, sont suspendus.

U Gruppu di u FCSM :

Richert, Peybernes, Yaya, Carlao, Sauget, Boudebouz, Poujol, Loupy, Mikari, Martin, Privat.

Cros, Roussillon, Dubaï, Camara, Dias, Osanga, Davis.

 U Gruppu Aiaccinu : André, Begeorgi, Cavalli, Debès, Diawara, Eduardo, Felipe, Ilan, Kinkela, Lasne, Maire, Medjani Mostefa, Ochoa Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Socrier, Tiberi.

                                                                                                                         Olivier CASTEL 

Écrire commentaire

Commentaires: 0