Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le Sporting de Bastia face à Metz : Pour une victoire en mémoire des victimes du 5 Mai

Yannick Cahuzac et ses partenaires ont fait une promesse après leur récent succès à domicile face à Châteauroux : offrir, dans le cadre des commémorations du 20e anniversaire de la catastrophe de Furiani, le titre de champion de France au Sporting. Une belle façon de rendre hommage à toutes les victimes du 5 Mai. Ça tombe bien, ils ont l'occasion de le faire dès ce mardi soir à Furiani face  FC Metz qui joue sa survie dans ce championnat. En cas de victoire, les Bastiais seront non seulement officiellement en Ligue 1, mais seront aussi sacré champions de France de Ligue 2, comme cela s'était déjà produit en 1968.

Plus que la défaite vendredi dernier à Tours, c'est plutôt la manière et le comportement de l'équipe qui n'ont guère plu à Frédéric Hantz. Mais avec l'accumulation des matchs, ajoutée à la débauche d'énergie qui ont abouti à cette saison formidable, on comprend cette légère phase de écompression.

Metz va serrer les rangs

Cependant après le match de Tours de vendredi dernier Hantz ne manquait  d'attirer l'attention de ses joueurs sur le match du jour.
« Le match face à Metz est loin d'être gagné. N'oublions pas qu'en début de saison les Lorrains prétendaient à la montée et actuellement ils se retrouvent à jouer leur survie pour ne pas descendre. Donc je me méfie de leur réaction » insistait le coach Bastiais.

Accroché à domicile lors de la précédente journée, le FC Metz se doit de ramener au moins un point de son déplacement en Corse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à l'extérieur, le bilan des Grenats est somme toute « correct ». En 18 matchs, ils comptent à leur actif 5 victoires, 6 nuls pour autant de défaites avec au total 21pts récoltés.

Et pour cette rencontre face au leader invaincu en 17 matchs à domicile (13 victoires pour 4 nuls), il t a fort à parier que le coach Messin optera sans doute pour un système ultra-défensif basé sur un 4-2-3-1 destiné à poser des problèmes à cette équipe insulaire.

Côté effectif, Angoula est comme prévu suspendu pour cette rencontre. Harek et Rothen réintègrent le groupe après leur petite phase de repos vendredi dernier. Ces deux retours s’ajoutent à ceux de Periatambée et Sans. Thauvin, Moizini et Marque rejoignent Angoula au rayon des absents.  

Ce qu'il faut savoir

- Si le Sporting gagne il serait officiellement promu en Ligue 1 mais aussi champion de France de Ligue 2.
- En cas de match nul voire de défaite, que nul n'ose envisager à Furiani, il faudra se pencher sur les résultats des poursuivants, puisque le consécration, ou non, du SCB serait tributaire de ceux-ci.
U Gruppu Bastiacciu :

Novaes, Baccarelli, Harek, Sanaia,Sans, Mary, Choplin, Cioni, Khazri, Rothen,Periatambée, Cahuzac, Diallo, Maoulida, El Azzouzi, Suarez.
                                                                                                                             André CARLI 

Premier contrat professionnel

Avant d'entamer les discussions avec les neufs joueurs qui arrivent en fin de contrat à l'issue de la saison, les dirigeants du Sporting misent sur l'avenir.

Ainsi, deux jeunes joueurs vont signer dans les prochaines semaines leur premier contrat professionnel. Il s'agit de Christophe Vincent (milieu offensif de 19 ans) et Florian André (milieu de terrain de 19 ans).  

Un contrat qui sera d'une durée de trois ans pour Vincent qui a été titularisé à deux reprises avec les professionnels, c'était à Châteauroux et Sedan  et en Coupe de France. Il est aussi entré en jeu à deux reprises à Furiani contre Lens et à Boulogne-sur-Mer.
Le contrat de Florian André, qui est apparu quelques fois dans le groupe de Frédéric Hantz et a également participé à quelques minutes de jeu, sera de deux ans.

Ces deux joueurs seront donc appelés à l'avenir, à faire partie intégrante du rude combat qui attend le Sporting en Ligue 1.

                                                                                                                                              A. C.

Écrire commentaire

Commentaires: 0