Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SC Bastia : Florian Thauvin, la nouvelle perle ?

Enrôlé par le Sporting en juillet 2011 après le dépôt de bilan de Grenoble, Florian Thauvin s'impose depuis quelques semaines comme l'un des éléments clés du dispositif de Frédéric Hantz. Titulaire à de nombreuses reprises, ce jeune attaquant de 19 ans a déjà pris ses, bonnes, "marques"  au sein du monde professionnel.

Avant son arrivée à Bastia, Florian Thauvin a passé trois années à Grenoble.

Si sa première année n'a pas été couronnée de succès (seulement quinze matchs disputés à cause  d'une grave blessure), les deux suivantes furent plus prolifiques. En 2010, il a disputé une saison en partageant les matchs avec les U17 et les U19. Ces deux expériences ont été de l'aveu même du joueur « très satisfaisantes ». Auteur de 17 buts avec les U19 et 9 buts avec les U19, il se paiera même le luxe de marquer 3 buts lors de quelques rencontres qu'il a joué avec l'équipe réserve.

Avec l'équipe de France des U 18

Avant son arrivée au Sporting, Thauvin est appelé en mai 2011, en équipe de France U18 par Pierre Mankowski  pour participer au stage préparatoire au match contre la Suisse.

C'est à la suite de très bonnes performances notamment en Coupe Ganbardella et avec la réserve, que Thauvin frappe à la porte de l'équipe professionnelle. Malheureusement, l'expérience Grenobloise en Ligue 2, sera de courte durée, puisque à la suite de problèmes financiers, Grenoble est contraint de déposer le bilan et de repartir en CFA 2.

Passé par Ingré, Saint-Jean-de-la-Ruelle, Orléans et au pôle espoir de Châteauroux, Thauvin qui « aime bien jouer à gauche et permuter de temps en temps à droite, mais également en attaquant axial», s'engage avec le Sporting Club de Bastia en juillet 2011. Promu en Ligue 2, Frédéric Hantz n'est pas passé à côté des bonnes performances du jeune espoir. A tel point qu'il le fait signer un contrat de 3 ans. Au Sporting, il jouera plusieurs matchs avec la réserve de la CFA 2 entraînée par Frédéric Née, avant de progressivement intégrer le groupe professionnel. Durant cette saison en Ligue 2, il a pris part à onze rencontres (huit en tant que titulaire et trois en tant que remplaçant).  « Je suis arrivé assez tard car il a fallu attendre l’officialisation du dépôt de bilan de Grenoble afin que je puisse rejoindre gratuitement Bastia. Ma préparation a donc été retardée, mais après, tout s’est déroulé pour le mieux » déclare le jeune espoir qui aspire à  l’Euro avec l’équipe de France des U19. 

Double objectif

Mais pour justement arriver à intégrer la sélection des jeunes espoirs, Florian Thauvin doit engranger les minutes en Ligue 2 avec Bastia. Le staff technique et notamment Reginald Ray l’ont très bien comprit et font travailler quotidiennement le joueur. Auteur d’un très bon match contre Châteauroux lundi dernier, Thauvin a la chance d’évoluer aux côtés de joueurs expérimentés comme Cahuzac, Rothen où Maoulida pour encore plus progresser dans les semaines à venir. 

Très humble et posé, le jeune Bastiais a avoué s’être bien senti sur le terrain face aux Berrichons « je suis assez satisfait de mon match, j’ai réalisé les gestes qu’il fallait » déclarait-il dans le vestiaire Bastiais qui n’a pas manqué de le chambrer après sa « virgule » sur son vis-à-vis pendant la rencontre.

Après ce match qui était pourtant synonyme de montée « officieuse » en Ligue 1, Florian Thauvin préférait rester concentré sur la fin de saison.
« Nous n’avons pas trop fait la fête pour l’instant après. Nous avons diné ensemble et puis nous sommes rentré à la maison pour récupérer en vue des échéances très rapprochées » poursuit-il. 

Il est vrai que les échéances à venir seront importantes pour lui avec un double objectif en vue : l'objectif collectif tout d'abord,  qui est de décrocher le titre de champion de France de Ligue 2 et l'objectif personnel, ensuite, qui est de faire partie des espoirs convoqués pour disputer l’Euro U19.

                                                                                                                             André CARLI 

Écrire commentaire

Commentaires: 0