Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : La mémoire des déportes honorée

La commission mémoire a organisé, dimanche, au monument aux morts d’Ajaccio, la cérémonie commémorative en hommage aux héros et martyrs de la déportation dans les camps de concentration durant la dernière guerre.

C’est en présence de, Patrick Strzoda, préfet de Corse, Simon Renucci, maire de la ville, Paul-Antoine Lucciani premier adjoint au maire, Laurent Marcangeli, représentant le président du conseil général de Corse-du-Sud, Rosy Renucci conseillère municipale et Mgr Olivier de Germay évêque du diocèse de Corse, que la mémoire des déportés a été honorée, conformémenti à la loi du 14 avril 1954, qui consacre le dernier dimanche d'avril au souvenir des victimes de la déportation et des morts dans les camps de concentration du IIIe Reich au cours de la guerre 1939-1945. Elle avait été  adoptée à l'unanimité par le Parlement  faisant de ce dimanche une journée de célébration nationale.

Dès 11heures, les représentants du conseil municipal, de la préfecture, les autorités civiles et militaires s’étaient rassemblés devant le Monument aux Morts, près de la mairie, précédant l’ouverture de la cérémonie sur la magnifique chanson de Jean Ferrat Nuit et brouillard  évoquant la déportation par les Nazis.

Après la lecture d’un poème traduit de l’allemand, de Carl Shrade, par deux élèves du collège des Padule, Noëlle Vincensini, résistante, déportée et rescapée du camp de Ravensbrück, fera lecture, suivie d’une minute de silence, du Message commun des associations aux Déportés.
Pourquoi faut-il toujours se souvenir ? Pourquoi faut-il sans cesse témoigner ? Revenir sur le passé reste un préalable indispensable, pour faire comprendre la tragédie humaine de la déportation. L’essentiel est dit : rappeler les leçons de l’histoire.

Le chant des marais composé en 1934 par des détenus politiques allemands du camp de Börgermoor (le "camp des marais"), devenu, après la Seconde Guerre mondiale, l'hymne commémoratif de tous les anciens déportés, ouvrira le dépôt des gerbes de:  Ceux de Rawa ruska, de l’Association régionale des résistants, Internés et patriotes de Corse, l’ANACR2A, des Forces Armées, du président du conseil général de la Corse-du-Sud, du président de l’assemblée de Corse, du député-maire et du conseil municipal d’Ajaccio, du préfet de Corse.

La Fanfare municipale accompagnera les quelques mots adressés en privé  aux anciens combattants et déportés, par les représentants civils et militaires de cette cérémonie, avant de terminer celle-ci par La Marseillaise et Le Chant des Partisans.
                                                                                                                         Marilyne SANTI 

Écrire commentaire

Commentaires: 0