Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L’AC Ajaccio à Rennes : Un défi comme les autres

Diawara buteur au match aller sera absent à Rennes
Diawara buteur au match aller sera absent à Rennes

A cinq journées du terme, les Acéistes se rendent en Bretagne, pour y affronter le Stade Rennais. Handicapés en défense, ce sera sans doute un match difficile pour les Oursons, tant la pression devient lourde sur leurs épaules comme sur celles des autres clubs du bas de tableau. Mais impossible n’est pas Ajaccien, et le match aller (1-0) à Timizzolu l’avait démontré. L’ACA doit se remettre en marche, alors pourquoi pas contre les joueurs d’Antonetti ?

Des regrets, encore et toujours. Difficile de digérer un match lorsque celui-ci est teinté de frustration, quand-bien même le match en question vous permet de sortir de la zone rouge. Face à des Nancéiens très solides et surtout très rigoureux, les hommes de Pantaloni n’ont pas trouvé la faille (en dehors de ce but injustement refusé d’André). Bien sûr, il y a eu du mieux. Plus libérés, plus percutants, les attaquants n’ont pas fait un mauvais match, même si l’on peut cependant regretter le manque de précision dans certains derniers gestes. La réussite, encore une fois, a fui. Ce qui n’est pas, bien heureusement, le cas de la détermination.

 

De l’importance du don de soi

Qui serait d’ailleurs assez fou pour se dire que le rêve s’amenuise en même temps que les espoirs. Ce n’est en tout cas pas l’avis des joueurs. La révolte a bien eu lieu face à Nancy, bien que non récompensée. Une bataille avortée, qui rapporte tout de même un point pas si négligeable. Car au regard du classement, on voit que l’écart commence à tout doucement se creuser à partir de la 15e place, occupée par Caen. Au-dessus, on s’aperçoit que certains coutumiers du sprint final ont pris leurs dispositions avant un mois de Mai crucial. Nice s’échappe, Lorient confirme et Valenciennes prend peu à peu ses aises. Pas encore le cas de l’ACA, c’est vrai.

Mais la dix-septième place suffira à  ravir les Oursons, tant ils savent qu’ils (re)viennent de loin. Il faudra commencer par Rennes, avant la réception attendue de Sochaux Mercredi. Rennes et ses « fusées », que l’ACA avait su faire taire au match aller. Un 2/2 face à des prétendants à l’Europa League ? Faisable. Sans nul doute que l’état d’esprit affiché contre Nancy, et surtout l’OM sera de bon ton, sur la Route de Lorient. Et cela afin de palier aux suspensions qui touchent encore une fois le club rouge et blanc. Encore une fois, c’est l’union sacrée qui a été prônée par le capitaine, Jean-Baptiste Pierazzi, via les réseaux sociaux et le site officiel du club. Gageons que ses coéquipiers suivront la route que trace le milieu de terrain.

 

Avec Saad et Zahibo…et Mostefa en défense ?

Car il faudra faire mal à ces Rennais. Déjà blessés dans leur égo lors de leur défaite en demi-finale de Coupe face à Quevilly, malheureux vaincu d’hier soir, les Bretons veulent se racheter en allant au bout de leur seul objectif désormais : une place en Europe. Assez irrégulière cependant, la dynamique Rennaise aura suffi à Frédéric Antonetti, qui se positionne dans  le bon wagon pour cette dernière ligne droite. Il faudra néanmoins compter sur Saint-Etienne et Toulouse, surprenantes cylindrées à l’effectif très étoffé et surtout athlétique. Pitroipa and co, eux, devront régler le problème de ce Dimanche, à savoir onze guerriers, au mental d’acier, que pas même une mauvaise série comme celle en cours ne pourrait ébranler. Olivier Pantaloni l’a dit sur le site officiel du club, « les joueurs donneront tout et joueront le coup à fond ».

En parlant des joueurs, trois d’entre eux seront suspendus pour ce match, Lippini Diawara et même André. Autant dire que le couloir droit sera vraiment handicapé. Medhi Mostefa devrait alors retrouver le couloir droit, tandis que Kinkela briguera une place de titulaire, qui le fuit depuis des mois, tant son rendement défensif a donné lieu à controverses. Coté banc, Felipe Saad a été rappelé, enfin remis de sa déchirure à la cuisse. A ses côtés, le jeune Wilfried Zahibo, dont on dit le plus grand bien au sein de la CFA2.  Coup d’envoi à 17 heures.

 

L’appel de J.B Pierazzi pour les deux derniers matches à TImizzolu 

« O ghjente oghje più chè mai hè ora d'esse uniti. Un fermani più chì 2 scontri à ghjucà in Timizzolu è avemu davveru bisognu di voi. Ci voli à crede in a nostra Forza pà stà in liga 1. Tutt'in timizolu pà l'ACA, pà Aiacciu è pà a Corsica. Inseme semi più forti »

U Gruppu Aiaccinu :

 Bouhours, Cavalli, Debès, Eduardo, Felipe, Ilan, Kinkela, Lasne, Maire, Medjani, Mostefa, Ochoa, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Tiberi, Socrier, Zahibo.

U Gruppu di u SRFC :

 Costil, Diallo, Kana-Biyik, Apam, Boye, Danzé, Théophile-Catherine, Mavinga, Brahimi, Doumbia, Féret, M'Vila, Tettey,  Issah, Boukari, Kembo, Pitroipa, Hadji, Montaño.
                                                                                                                       Olivier CASTEL 

Écrire commentaire

Commentaires: 0