Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ligue 2 : Le Sporting de Bastia tombe à Tours (2-1)

El Azzouzi
El Azzouzi

Stade De La Vallée du Cher à Tours

FC Tours : 2 SC Bastia : 1 (mt : 1-0)

Buts : Diego (39e) et Gherieni (59e) pour Tours. El Azzouzi (71e) pour Bastia

Arbitre : M. Falcone assisté de MM. Paris et Poupeau

FC Tours :

Leroy, N’Ganga, Tritz, Fabre, Genevois (cap), Gamiette, Cetout, Blayac, Gherieni, Rigonato, Biancardini

SC Bastia :

Novaes, Sanaia, Marque, Choplin, Cioni, Khazri, Thauvin, Cahuzac (cap), Diallo, Maoulida, Suarez

Comme il avait annoncé la veille, le coach Bastiais avait effectué plusieurs changements dans sa défense. Ainsi, Sanaia qui était absent depuis plusieurs mois, remplaçait Harek qui est resté à Bastia afin de mieux récupérer. Gilles Cioni remplaçait également Angoula – qui sera suspendu mardi prochain - sur le côté droit. Enfin, Marque était aligné en défense centrale au profit de Mary. 

Très peu d’occasions sont à signaler d’un côté comme de l’autre durant le première quart d’heure tant et si bien qu'il fallut attendre la fin de la premiére période pour voir la rencontre véritablement s'animer. Les Tourrangeaux tiraient en quelque sorte les premiers par l'intermédiiare de Rigonato qui voyait sa frappe repoussée par la défense Bastiaisei concédant par ailleurs deux corners coup sur coup mais Novaes s’interposait. Le Sporting tenta bien de réagir par Suarez, mais sa frappe était détournée par Leroy  sur ses gardes. Et l'on entrait dans les cinq dernières minutes de la première période. Celles au cours desquelles les locaux ouvraient le score de faço, bien singulière. En effet, alors qu’une faute devait être sifflée  en faveur de Choplin qui était ceinturé dans le dos. L'arbitre laissait ainsi un boulevard à Diego qui s’en allait d’un tir à ras de terre et en puissance battre Novaes..
Les esprits s’échauffaient quelque peu et Cahuzac était encore averti.
Il n'empêche que juste avant le repos, les Bastiais tentaient de revenir au score. Khazri d’une belle frappe trouvait la main de Leroy et juste derrière Thauvin excent résur le côté gauche choisissait  la frappe plutôt que le centre en retrait pour Suarez et Maoulida qui réclamaient le ballon dans la surface de réparation... 

Changements

Dès la reprise de la seconde période, Frédéric Hantz effectuait un premier changement. Thauvin semblant payer ses mauvais choix, c’est Angoula qui entrait pour évoluer juste devant la défense, Khazri se replaçant milieu gauche. Et le Sporting était plus incisif dans ce début de seconde période, puisque les occasions s’enchaînaient. Diallo et Maoulida apportaient le danger dans la surface de réparation, mais Leroy veillait toujours avec autorité pour éloigner le danger. Et c’est justement au moment où les Bastiais reprenaient espoir que les locaux  allaient doubler la mise. A la suite d'un mauvais alignement de la défense bastiaise, Gherieni se retrouvait seul face à Novaes et l’ajustait impeccablement. Deux à zéro, l’addition était un peu lourde, mais c'était somme toute logique tant les Bastiais étaient peu menaçants.

Jusqu'à l'entrée de El Azzouzi qui signait rapidement sa rentrée au terme d’une magnifique reprise. Ce même El Azzouzi accroché dans la surface aurait dû bénéficier d’un pénalty, mais l’arbitre en décidait autrement..

Remis sous pression, Tours était de nouveau sous la menace d’un retour au score du Sporting.
El Azzouzi s’infiltrait, même dans la surface et servait Suarez qui malheureusement n’arrivait pas à ajuster sa tête pour emmener le danger. Quant à l’arbitre qui aura omis de siffler deux pénaltys pour les insulaires, il ne se faisait pas prier pour en accorder un aux Tourrangeaux. Heureusement, il existe une justice et Novaes repoussait magistralement le tir de Cardy.
Dans les dernières minutes, le Sporting se remettait à pousser pour tenter d’arracher le match nul, mais le manque de réalisme et la solidité défensive de Tours, empêcheront les Bastiais d'atteindre leur objectif.

L'accession et le titre mardi?

Malgré cette défaite – la seconde consécutive en déplacement - le Sporting garde toujours un matelas confortable sur son dauphin Rémois (10pts). Et c’est mardi  à l’occasion de la réception de Metz que l’affaire pourrait être pliée définitivement. En cas de victoire face aux Lorrains, les Bastiais seraient assurés à la fois d’être en Ligue 1 la saison prochaine, mais aussi d’être sacrés champion de France de Ligue 2. Le peuple Bleu doit donc de nouveau se mobiliser mardi prochain afin de soutenir le Squadra Turchina. 
                                                                                                                            André CARLI 

Écrire commentaire

Commentaires: 0