Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Furiani : Le calendrier des cérémonies du 20e anniversaire

Le comité de pilotage des commémorations de la tragédie de Furiani a levé le voile jeudi matin sur l'ensemble des manifestations programmées à l'occasion du 20e anniversaire de la catastrophe. Des représentants du club, des journalistes de sport, de la Ligue corse de football et des supporters notamment avaient pris place pour la circonstance autour de Didier Grassi, Josepha et Lauda Guidicelli, porte-parole du comité.

Cette rencontre avec la presse a permis à Didier Grassi de rappeler la démarche adoptée par le comité de pilotage dès la mise en ligne de la pétition exigeant que l'on ne joue plus au football un 5 Mai en France.

Une pétition qui, on s'en souvient, avait abouti, lors de la récente venue de Noël Le Graet à Bastia la création d'un comité de suivi au niveau national. Avec dès sa première réunion un acte d'importance : celle de pérenniser la décision de ne plus jouer une compétition nationale le 5 Mai.
Dans un second temps, il s'agira d'étendre au niveau national, les célébations futures avec toujours un 5 Mai sans compétition, ce qui selon Didier Grassi ne devrait pas poser problème, même si les réticences ne manquent pas, puisque pour les 40 années à venir, seules une dizaine de dates seraient concernées.
 
De Furiani 20 ans à SCB-Liverpool

Au-delà de cet aspect important des choses, dont on aura certainement l'occasion de reparler, les porte-parole du comité de pilotage et les représentants des journalistes de sport, de la Ligue corse de football et des supporters ont présenté l'ensemble des manifestations prévues dans le cadre de ce 20e anniversaire de triste mémoire.
Le coup d'envoi a été donné par la présentation du livre Furiani 20 ans dans deux librairies de Bastia ainsi qu'à l'IRA dans le cadre d'Arte Mare et à Furiani à l'occasion de SCB-Châteauroux.
La deuxième date a retenir concerne ce plateau de U11 qui se déroulera le 4 Mai sur le stade de Lucciana en présence de Noël Le Graet, le président de la FFF, et sans doute de Joël Quiniou qui devait arbitre le 5 Mai 1992 la demi-finale SCB-OM.
Triple manifestation du souvenir le 5 Mai avec dès 11 heures, à l'initiative de l'Union des journalistes sportifs , la présentation dans les salons du SCB, d'une œuvre du sculpteur Jean-Alexandre Delattrre qui ornera la future salle de presse du stade de Furiani. "Il s'agit d'un sculpture d'un mètre sur laquelle seront gravés les noms des quatre membres de la profession victimes de la catastrophe avec une citation en Corse" a précisé Jean Pruneta.
Deuxième rendez-vous de la journée : la cérémonie à la stèle de Furiani. Elle débutera à 15h30. Bénédiction de l'évêque de Corse, allocution d'une famille des victimes, et dépôts de gerbes marqueront cette douloureuse cérémonie du souvenir.
Le troisième moment fort de la journée se déroulera à 18 heures à l'église Sainte-Marie avec la messe de commémoration qui sera retransmise en direct sur RCFM. 
Les 12 et 13 Mai, c'est à Bravone dans le cadre du challenge Santa-Grimaldi, que se poursuivront les commémorations. Un tournoi réservé aux U9 et U11, l'inauguration d'une stèle commémorative et une soirée culturellle marqueront ce double rendez-vous en Plaine Orientale.
Autres manifestations prévues mais qui restent à confirmer : un match courant Mai-Juin de la Squadra Corsa ailleurs qu'à Furiani puisque la pelouse sera en réfection etr le samedi 4 Août sans doute une rencontre entre le SCB et Liverpool marqués tous deux par les tragédies que l'on sait.

L'engagement de Cahuzac
A noter aussi que les anciens de Testa Mora - l'association des supporters qui s'est mise en sommeil depuis plusieurs mois non sans avoir auparavant œuvré à la clôture de la parcelle où a été érigée la stèle  -  ont décidé de faire eux aussi apposer une plaque à cet endroit.
Quant à Didier, qui a rappelé l'engagement pris par Yannick Cahuzac lundi au terme de la victoire du Sporting face à Châteauroux de remporter le titre de champion de France de Ligue 2 en mémoire des victimes de la tragédie, il a souhaité, in fine, que le site soit nettoyé et fin prêt pour le… 5 Mai !
Tous ceux qui ont perdu la vie à cet endroit et tous ceux qui portent encore les stigmates de la catastrophe méritent bien cela.
                                                                                                                         Charles MONTI 

Écrire commentaire

Commentaires: 0