Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Conseil général de Haute-Corse : Hyacinthe Mattei persiste et signe

Hyacinthe Mattei, le conseiller général de L'Ile-Rousse, persiste et signe. Mercredi lors de l'examen du compte administratif 2011 de l'assemblée départementale il a, encore, attaqué de front l'exécutif de Haute-Corse. " Le conseil général est aux mains d'un système" a-t-il lancé". Au terme de la lecture des comptes de l'année écoulée et une première observation de Claude Flori faisant état des soucis financiers de la collectivité Hyacinthe Mattei est parti à la charge contre le conseil général.

Claude Flori qui avait déjà pointé du doigt la politique de soutien aux associations  - 3,5 millions d'euros au total dont 700 000 pour l'une d'entre elles qui de surcroît est en train de faire faillite - est revenu égratigner la majorité départementale en soulignant que la Haute-Corse avait bénéficié de 2,5 millions d'euros de soutien aux départements en difficulté.
Cette intervention faisait elle même suite  à l'exposé de Eric Calloni qui rappellait que le compte administratif faisait apparaître  une augmentation des recettes (2.88%) et une baisse des dépenses (-0.79%) qui s’élèvent à près de 234 millions d’euros pour des recettes qui s’établissent à 257 millions d’euros.
Mais ces chiffres, que débat aidant Claude Flori décortiqua en relevant notamment que l'encours de la dette est de 132 millions d'euros et en relevant, par exemple, que les transports scolaires étaient les plus élevés de France,  ont fait bondir Hyacinthe Mattei.

Après que Jacky Padovani ait justifié la chose - "quand on fait les choses bien les choses, ça coûte cher " Hyacinthe Mattei pointa encore le doigt vers le conseil général de Haute-Corse.
" L'état du département est loin d'être aussi idyllique que celui que l'on vient de présenter. La situation s'est détériorée mais l'on persévère, on se demande bien pourquoi, dans cette voie.
"Le conseil général, je n'ai aucune crainte à le dire est aux mains d'un système".
Et de relever que les dépenses augmentent plus vite que les recettes. Qu'il y a 1795 postes ouverts et que l'on compabilise 1 232 agents sur les tableaux des effectifs.

"Cela permet un recrutement sans passer par l'assemblée" a précisé l'élu balanin en affirmant que c'était là " une des facettes du système qui est en place au conseil général et qui permet un recrutement à la discrétion du président ! "
Cette affirmation peu amène n'a pas été , comme bien l'on pense, du goût de Jacky Padovani qui présidait l'assemblée en l'absence de Joseph Castelli qui n'assistait pas à l'examen du compte administratif.
Le maire et conseiller général de San Martino di Lota a demandé à Hyacinthe Mattei de retirer ses "allégations".
Peine perdue.
Hyacinthe Mattei, persiste et signe : " Je n'accuse pas l'assemblée, mais je maintiens qu'il y a bel et bien un "système" au conseil général."
 Le compte administratif a été néanmoins dopté malgré le vote négatif de l'opposition et celle de Hyacinthe Mattei !

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    pistu 2b (jeudi, 26 avril 2012 14:23)

    M Mattei a bien raison. Il faut supprimer ce conseil général et le confondre avec la CTC, ou là siègent des élus qui représentent toutes les sensibilités de corse alors qu'au conseil général l'oppositon est réduite a néant et certains élus se font élire avec une étiquette et se rapprochent ensuite de la majorité départementale donc du "système"

  • #2

    ROUVIER (mercredi, 20 février 2013 11:12)

    Bonjour,

    Je suis actuellement en poste au Conseil général de Fréjus dans le Var service (PTFEFAM) depuis 3 semaines; auparavant à la Direction des Solidarités. Je me permets de vous solliciter pour une mutation au sein de votre Administration pour mutation de mon époux sur la Corse prochainement.
    Pouvez vous me renseigner si il y a possibilité de vacance de postes.

    En vous remerciant.
    Cordialement.
    Michèle ROUVIER