Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Corsica Libera : Rassemblement de soutien devant la gendarmerie d'Aspretto

 

 

Environ une centaine de personnes se sont rassemblées devant la caserne de gendarmerie d’Asprettu mercredi en fin d'après-midi pour apporter un soutien aux militants de Corsica Libera, interpellés et mis en garde à vue dans la matinée à Ajaccio.

Corsica Libera a dénoncé lors de la conférence de presse organisée devant le casernement militaire, en présence de Jean Guy Talamoni, Véronique Sciaretti, élus de l’Assemblée de Corse et des candidats aux législatives, Ghjuvan’Filipu Antolini et Paul Leonetti, la "manipulation policière contre un responsable de Corsica Libera, membre de l’exécutif, et ce, juste après une importante communication du mouvement".

''La réponse de l’Etat Français est encore et toujours la répression politique. Déjà il y a quelques mois, les militants de Corsica Libera étaient devant le commissariat d’Aiacciu pour soutenir ces mêmes militants qui étaient concernés par une autre manipulation de la JIRS, dont ils sont sortis blanchis. Bien avant c’était la SDAT qui procédait à leurs interpellations. Aujourd’hui c’est la gendarmerie qui procède à la répression politique contre ces mêmes militants".

Corsica Libera dénonce l’acharnement contre ses militants, ainsi que les machinations politico-policière, et déclare que « trop c’est trop ».

Corsica Libera exige la libération immédiate de ses militants interpellés non pas dans le cadre d'une affaire de « machine à sous », mais d'une affaire liée à un " club privé, loi 1901."

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    grivault- laisne (mardi, 08 mai 2012 13:20)

    bonjour,


    recherche militaire GIE pour rencontre soties et plus si affinité