Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Permanence Simeoni-Arena : Une inauguration de bon augure

(Photos Nicole Mari)
(Photos Nicole Mari)

L'inauguration de la permanence bastiaise de Gilles Simeoni, candidat aux législatives de juin prochain dans la 1ère circonscription de Haute Corse, et de son suppléant Jean Baptiste Arena a permis de prendre le pouls de la popularité du tandem. Un succès de bon augure pour la suite de la campagne. Réactions, pour Corse Net Infos, des deux intéressés.

Si Gilles Simeoni et Jean-Baptiste Arena espéraient une démonstration de force, ils pouvaient être satisfaits. L'inauguration de leur permanence électorale a attiré beaucoup de monde dans la rue Abbatucci à Bastia, bien plus qu'ils ne le prévoyaient. Entre 700 à 800 militants et sympathisants sont venus en nombre des quatre coins de la ville, du Sud, du Cap Corse et du Nebbiu. L'occasion de mesurer que le leader nationaliste et son suppléant ont toujours le vent en poupe.

Une dynamique d'ensemble

Surpris lui-même par l'ampleur du rassemblement, Gilles Simeoni s'en est réjoui comme d'une promesse de victoire à venir.

"C'est, à la fois, une joie et une surprise. On ne s'attendait pas à autant de monde, à une telle diversité. Il y a beaucoup de militants de la première heure, mais aussi beaucoup de gens qui, il y a quelques mois encore, n'étaient pas à nos côtés, qui nous rejoignent. Il ne s'agit pas de se tromper sur le sens de cette dynamique d'ensemble, de dire que l'on va capter tout, mais il y a une volonté profonde de changement, de rupture avec le système traditionnel. Il nous appartient d'être à la hauteur de cette attente, de nous donner les moyens en termes de fonctionnement démocratique, d'élargissement permanent et de clarté dans les engagements de capitaliser ce mouvement profond de la société corse, précisément pour engager la Corse sur des chemins d'espoir, de démocratie et d'émancipation".

Un rêve à portée de main

Saluant la présence des militants de la première heure qui "ont rêvé d'un autre avenir", le candidat nationaliste annonce, dans un bref discours, que "ce rêve est aujourd'hui à portée de main. Nous voulons pour nos enfants un autre avenir que celui des armes, que celui des larmes, que celui du sang, que celui du service rendu, que celui de l'emploi que l'on quémande".

A deux pas de la mairie où campe une dynastie qu'il veut abattre, il prévient : " Nous respectons profondément nos adversaires politiques, mais nous serons intransigeants dans notre dénonciation et dans notre critique du système traditionnel dont le poids et l'influence nocive continuent d'enfoncer la Corse dans l'abîme. Il faut rompre avec ce système, mais la rupture que nous proposons, ce n'est pas l'aventure. C'est un chemin de démocratie vraie, de respect, de tolérance, d'ouverture, de capacité à écouter l'autre, de solidarité, de partage et de justice sociale. Sur ces objectifs-là et sur une façon claire de fonctionner, une majorité de Corses va pouvoir se reconnaître ".

Même satisfaction du côté de Jean-Baptiste Arena qui estime que cette affluence est le fruit de " l'enthousiasme et de la reconnaissance d'un travail de fond ". Très heureux de la présence massive de militants de la Conca D'Oru et du Grand Nebbiu, il y voit la promesse de "réaliser une belle élection".

Et s'il est bien hasardeux de se risquer à des pronostics dans une campagne  très disputée, cette mobilisation s'annonce effectivement pour le tandem nationaliste, selon le mot de Gilles Simeoni, comme "le plus beau des points de départ".

                                                                                                                                             N. M.

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    santucci lucie (mercredi, 18 avril 2012 07:38)

    un message d'espoir pour la corse bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • #2

    santucci (mercredi, 18 avril 2012 11:29)

    U primu passu ...!

  • #3

    Paoli (jeudi, 19 avril 2012 11:40)

    Pour ma part la diversité n y était pas il n y avait que des hirsutes . Si c est ça la corse de demain ! Et nous attendons toujours un programme cohérent car il n y a rien. Bien à vous.

  • #4

    FRANCESCHI Marie (vendredi, 20 avril 2012 10:49)

    c'est bien connu PAOLI , la relève est en face, du moins dans la candidature. J'ose espérer que la gente féminine présente en nombre ne fait pas partie de vos "hirsutes". Communiquez-moi votre adresse mail et je vous ferai parvenir un programme. Bien à vous.
    marie.franceschi@hotmail.fr

  • #5

    Paolibis (mercredi, 25 avril 2012 21:13)

    Et toujours la même tête de c.. De gozzi